Mécénat

Régis H, un courage discret : projet de film documentaire de 52 minutes

J -45


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

400,00 €

16 000,00 € demandés

10
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
2%

Présentation du projet

Ce film documentaire d'une durée de 52 minutes, écrit,  réalisé par Serge Leroux et produit par HIBOU PRODUCTION est actuellement en phase de développement et en recherche de coproductions et de diffuseur. Après les premiers repérages effectués, nous sollicitons votre aide afin de pouvoir démarrer le tournage en début d'année 2022 et pour ce faire, nous avons besoin d'un minimum de 10 000 Euros pour le premier palier. Avec 15 000 Euros nous pourrons terminer complètement le tournage.

.

 

.

SYNOPSIS

Régis Harel est en fauteuil roulant depuis 1991 après un grave accident de moto qui l’a privé de l’usage de ses deux jambes. Après de nombreuses opérations et rééducations en hôpitaux, il découvre  le tennis en fauteuil roulant qui lui permet de participer au monde des compétitions internationales et notamment aux jeux olympiques d’Athènes en 2004.

Derrière l’apparence modeste d’un homme en fauteuil, se cache un homme courageux incroyablement positif, au parcours de vie fort, et dont la principale ambition est de se mettre au service des autres et pas seulement des handicapés…

.

.

Comment est né ce projet de film ?

A  l’origine de ce projet il y a ma rencontre avec Régis à l’hôpital de la Porte Verte où j’ai passé trois mois en rééducation, la jambe et le pied et gauche immobilisés  à la suite d’une opération des tendons du pied gauche (à l’hôpital de Garches)… qui était elle même la conséquence d’un AVC m’ayant amené à rester plusieurs mois en fauteuil roulant en Octobre 2011.

Depuis cet accident, mon travail de résilience est passé par la marche à pied en piscine, la peinture, la lecture et l’écriture. J’ai eu beaucoup de difficulté à faire le deuil de mes activités de sportif (tournois de tennis). Beaucoup de sensations physiques sont revenues à ma mémoire (courses et frappes de tennis, descentes et slalom à ski) alors même que je ne peux plus pratiquer ces disciplines.

La première vision que j’ai eue de Régis a été forte. Je l’ai aperçu au bout du couloir de l’hôpital en train de pratiquer le badminton en  fauteuil roulant entraîné par un coach. Intrigué car passionné depuis très longtemps par les sports de raquette (classé au tennis pendant plus de 15 ans), j’ai engagé la conversation avec lui. Il m’apprend qu’il a été champion de tennis en fauteuil roulant, qu’il a gagné le tournoi de New-York en 2003 .

Peu à peu il m’a raconté son combat pour réapprendre à vivre après un terrible accident de moto qui l’a privé de l’usage de ses jambes. Aux repas, je l’ai vu soutenir le moral de personnes en fauteuil, atteintes de scléroses en plaques et arriver à les faire se ressaisir alors que lui même souffrait de violentes douleurs neurologiques.

La vraie simplicité de Régis, la sympathie naturelle qu’il dégage combinée à son courage, m’ont donné envie d’en savoir plus sur lui et de comprendre son parcours de vie. C’est ce vécu commun au fil des mois à l’hôpital de la Porte Verte qui a tissé cette confiance envers moi et permet à Régis de se livrer sans retenue ni fausse pudeur. C’est le paradoxe d’un être qui ne cherche pas du tout à se mettre en avant de susciter autant la curiosité et l’envie de révéler sa force de vie.

A son contact et en le regardant vivre au quotidien, l’image du handicap a profondément changé chez moi. Cette peur s’est muée en une forme d’empathie et un respect pour la richesse et l’acuité de sa vision de la vie.

Que le handicap soit lourd ou non, avec un esprit ouvert, il peut se transformer en une chance pour avancer vers une meilleure adaptabilité. Cela est possible en chacun de nous, même au niveau des petits handicaps qui alourdissent notre vie…

Ce qui est particulièrement impressionnant chez Régis c’est sa résilience rapide et sa capacité à avoir fait rapidement le deuil de sa vie d’avant son accident. 

C’est important pour moi de pouvoir contribuer dans ma pratique de cinéaste à faire reculer l’exclusion et les tabous dont sont victimes les handicapés dans leur vie quotidienne, exclusion souvent due a l’ignorance… Et ainsi participer à faire changer notre regard sur le handicap me semble absolument indispensable ! La différence n’est que dans le regard de l’autre ; la personne handicapée n’est souvent handicapée que dans le regard de la société.

.

Au final on s’aperçoit au travers du parcours de Régis qu’il s’agit d’un homme complètement normal à la différence qu’il vit en fauteuil ; mais dont on ne soupçonne pas à première vue la douleur qu’il peut parfois ressentir en période de crise et dont le parcours de vie a beaucoup à nous apprendre (handicapés et valides).

.

.

 

Ma démarche

Ce projet de film s’attache à évoquer et comprendre la résilience rapide de Régis et le parcours de vie qui en a résulté. Pour lui la reconnaissance sociale et les profits symboliques de la réussite ne sont pas le moteur premier de son engagement dans le sport et dans ses autres choix de vie. Il n’est jamais tombé dans le piège de la valorisation de soi ou la satisfaction narcissique. Mais il a recherché davantage simplement à progresser. C’est le désir de mieux maîtriser son corps et de prendre d’abord du plaisir qui l’a amené à la compétition de tennis handisport. Puis c’est l’engagement pour sa communauté et les siens qui l’ont conduit à vouloir agir politiquement comme conseiller municipal chargé de la communication de sa mairie. Régis a décidé de ne plus seulement être celui qui patiente, assis dans son fauteuil roulant, mais celui qui agit, qui s’engage et qui témoigne.  Il refuse de vivre pour sa seule personne et veut être utile publiquement. Tout ce qui peut améliorer la vie des autres lui importe. Comme il aime le répéter : « Plus nous luttons pour l’accessibilité, l’intégration, plus nous tissons des liens. » . Ancien conseiller municipal pour la jeunesse et au sport, il se bat désormais pour une meilleure condition de vie des gens et pas seulement des handicapés…

J’ai décidé de lui proposer de faire un film qui évoquerait sa capacité de résilience et son parcours  de vie en mettant ses combats quotidiens en avant.

.

.

Problématique :

Qu’est-ce qui pousse un homme à transcender ses blessures afin de devenir un « héros » du quotidien? Son accomplissement est-il l’expression de sa résilience ? La capacité de résilience résulte-t-elle de la rencontre d’une personnalité et de son environnement affectif et social ? Comment ces différents facteurs interagissent-ils au cours de l’histoire d’un individu ?

INTENTION GENERALE

Au final, il s’agit de montrer que la différence existe et qu’elle peut être une vraie richesse. Le handicap peut être à la fois une difficulté mais il peut aussi s’avérer être parfois un atout qui permet d’aller au contact des autres. Nous sommes tous en contact de près ou de loin, avec le monde du handicap et c’est pour cette raison qu’il faut en parler, ou en  tout cas se questionner sur notre regard, plutôt que de croire que nous pouvons parquer les personnes handicapées entre elles, loin du regard des autres, et faire semblant que le handicap n’existe pas.

LISTE DES INTERVENANTS

Famille Harel  : Régis, Frédérique et ses trois filles : Julie, Roxane, Lucile

( seule Lucile, 18 ans, a toujours connu Régis en fauteuil.)

Fabrice Chargelegue : Ancien entraineur et ami de tennis de Régis C’est celui qui lui a fait connaître la pratique du tennis en fauteuil et l’a amené par la suite à la compétition.

Stephane Houdet : Joueur de tennis en fauteuil toujours en activité ; le plus titré au monde. Deux fois Champion Olympique en double et ex numéro un mondial. Vainqueur de nombreux titres en simple.

Michaël Jeremiasz : Ancien champion paralympique et numéro un mondial, porte- drapeau de la France aux jeux de Rio, ambassadeur de Paris 2024,fondateur de société association.

Daniel Blenchet : Pdt départemental handisport des Yvelines

Lorrain Merckaert : Maire de Montigny Le Bretonneux

Gregory Tosty : spécialiste du traitement  de la douleur par hypnose

 

 

 

A quoi sert l'argent collecté

Nous avons besoin au minimum d'accéder au premier palier de 10 0000 € pour démarrer un premier tournage d'une dizaine de jours et rémunérer le réalisateur et  les techniciens.

Avec notre second palier de 16 000 €, nous pourrons finaliser  totalement le tournage (15 jours).

Au délà des 16 000euros nous pourrons démarrer la post production du film.


Objectif de collecte

16 000,00 €

Montant Global

16 000,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Commission Proarti 8%

commission 1 200,00 €
SOUS TOTAL 1 200,00 €

PERSONNEL

salaires (réalisateur,techniciens,assistant production) 11 000,00 €
SOUS TOTAL 11 000,00 €

MATERIEL TOURNAGES, CONSOMMABLES

Unités tournage et son,lumière, cartes 1 800,00 €
SOUS TOTAL 1 800,00 €

CONTREPARTIES

Tirages affiches et transferts 500,00 €
SOUS TOTAL 500,00 €

REGIE,TRANSPORT

véhicule, carburant, nourriture 1 500,00 €
SOUS TOTAL 1 500,00 €

TOTAL

TOTAL 16 000,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 0,00 €
SOUS TOTAL 0,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 16 000,00 €

TOTAL

TOTAL 16 000,00 €

PRESENTATION

Régis Harel has been in a wheelchair since 1991 after a serious motorcycle accident which deprived him of the use of both legs. After numerous operations and rehabilitations in hospitals, he learned about wheelchair tennis, which allowed him to discover the world of internationalcompetition and participate in the Olympic Games in Athens in 2004. Behind the modest appearance of a man in a wheelchair, hides an incredibly positive courageous man, with a strong life course, and whose only ambition, a rare thing, is to serve others and not just the disabled! ...

Contreparties

MERCI !

pour 20,00 € et +

4
ARTINAUTES

46
DISPONIBLES

Vous participez au tournage de ce film et nous vous en remercions, votre nom sera cité au générique.

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 20€ ne vous coûtera finalement que :

- 6,80€ pour un particulier

- 8€ pour une entreprise

REMERCIEMENTS + LIEN

pour 50,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Nom au générique en REMERCIEMENTS + lien de visionnage du film en ligne.

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 50€ ne vous coûtera finalement que :

- 17€ pour un particulier

- 20€ pour une entreprise

INVITATIONS

pour 100,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

2 INVITATIONS à une projection + les contreparties précédentes

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 100€ ne vous coûtera finalement que :

- 34€ pour un particulier

- 40€ pour une entreprise

AFFICHE DEDICACEE

pour 250,00 € et +

0
ARTINAUTES

20
DISPONIBLES

Une affiche dédidacée + les contreparties précédentes.

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 250€ ne vous coûtera finalement que :

- 85€ pour un particulier

- 100€ pour une entreprise

PARRAIN DU FILM

pour 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

20
DISPONIBLES

Votre nom sera cité dans les remerciements spéciaux du générique du film en tant que PARRAIN DU FILM + 4 INVITATIONS avec place de premier choix à la première en présence du réalisateur + les contreparties précédentes

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 500€ ne vous coûtera finalement que :

- 170€ pour un particulier

- 200€ pour une entreprise