Ma p'tite échoppe
Un film documentaire de Julie Talon

Par: proarti

Collecte Terminée


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| Paris
| PRODUCTION

80,00 €

10 000,00 € demandés

3
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
0%

Présentation du projet

Pitch

« Notre capital, c’est l’humain »

.
L’aventure du documentaire la PETITE ECHOPPE rassemble ces forces vives, en train de construire à échelle humaine une illustration sans faux-discours, sans angélisme non plus, du vivre ensemble. Cette aventure collective a démarré depuis six mois réellement, et par le désir d’être au coeur de ces coulisses où se jouera l’avenir d’une épicerie sociale et solidaire pour tous, nous lui donné les moyens à Julie Talon pour engager du temps d’observation afin de naître en images un documentaire du Réel.. Julie sait que le fil rouge du film va saisir comment ce groupe est en train de passer d’un idéal à la réalité, pour le bien manger de tous. Alors suivons cette histoire presque ordinaire et exemplaire de la citoyenneté telle qu’elle a tout son sens.

Agnès Ravoyard, productrice

.

Le film
Premiers instants filmés

.

Dans sa petite voiture jaune citron, Monique conduit de façon énergique, fonce d’un rendez-vous à un autre, passant du haut Antony au bas, des beaux quartiers aux plus défavorisés. Tout en faisant maladroitement un créneau, elle répond à un appel, elle est en retard pour une réunion où doit être défini le statut de la future épicerie solidaire, coopérative et participative conçue en collaboration avec le Secours Catholique. Elle n’a aucune formation juridique et va rencontrer un juriste qui vient bénévolement leurs donner des conseils. Mais dès 15 heures, elle doit repartir et salue son collègue bénévole qui continuera la réunion sans elle. Elle rejoint Fanny, déléguée par le secours Catholique, qui encadre la création de cette échoppe. Ensemble, elles vont rencontrer une trentaine d’assistantes sociales ou travailleurs sociaux de la CAF et de la Sécurité Sociale pour leur présenter le projet. Elle espère ainsi promouvoir leur action, mobiliser davantage de personnes :


"Parce que nous pensons que choisir son alimentation est une question de dignité, de santé et de plaisir, nous voulons mettre en place une échoppe ouverte à tous, où les personnes en précarité deviennent des consommateurs et des citoyens comme tout le monde ! Qu’ils soient cadres supérieurs ou chômeurs, tous pourront venir y faire leurs courses. Certains payeront 100 % du prix, d’autres 30, 40 ou 50 %."

.

/

Une question de solidarité et de dignité

.

Absence de mixité, hégémonie absolue du profit, entre-soi, surconsommation, malbouffe… Face à ces divers constats, Monique, comme d’autres bénévoles du Village,l’épicerie de distribution alimentaire, dit avoir eu besoin «d’un nouveau souffle». Alors, avec Laurent, Fanny, et un collectif d’habitants d’Antony, soutenus par le Secours catholique, le Crédit Coopératif et les collectivités locales, ils se sont lancés en 2016 dans le projet de cette épicerie solidaire et coopérative : la P’tite Echoppe Pour un autre bénévole, ce fut le retour à une sorte d’évidence :

«Nous parlons souvent de réinsertion professionnelle comme étant le premier pas vers le «retour à la vie… Mais en réalité, est-ce que ce retour à la vie, à la dignité, ne passe pas en premier lieu par la possibilité de choisir ce que l’on veut manger ?»

Ainsi, nous voulons saisir sur plusieurs mois de tournage ces moments clés d’accompagnement social. Le film est la genèse de cette construction.

.

Une aventure collective et citoyenne

.

Nous avons été touché par l’approche politique des concepteurs de l’échoppe. Il ne s’agit pas simplement d’aider l’autre, d’offrir une égalité à tous devant l’alimentation. Pour Fanny, la directrice du projet et les autres, faire participer toutes ces personnes, les impliquer et donc les rendre responsables, c’est une façon de se réapproprier la notion de citoyenneté. La confrontation de cette vision politique à la réalité concrète de la mise en chantier de l’épicerie nous permettra de décrypter ce quotidien et de prendre conscience que des outils démocratiques sont peut-être à notre portée, si toutefois nous décidons d’agir ensemble.

Comme le rappelle une bénévole : « On ne nait pas citoyen, on le devient … Mais il n’est pas facile d’inciter les gens à le devenir ».

.

.

.

Ainsi, votre aide va permettre d’être au coeur de ces discussions, de respecter ce temps et cette énergie en étant au plus près des personnes. Nous souhaitons continuer cette démarche singulière d'aller à contre courant de ce que la télévision propose, c'est-à-dire la rapidité et le survol. En d'autres termes, nous voulons prendre le temps de filmer, suivre ces personnes, les écouter, les voir se questionner et honorer leur énergie autour de ce projet. Ce qui vise également à nourrir le documentaire est cette question en filigrane « pouvons nous décider tous ensemble de vivre autrement ? pouvons nous prendre nos vies en mains en passant à l’action ? » Une nouvelle fois, votre aide est un levier. Elle concrétisera cette démarche dans la durée mais aussi, incitera le spectateur à se sentir impliqué. A l’image de la légende du colibri qui apporte des petites gouttes, une à une, pour éteindre un feu, notre documentaire participe à montrer au spectateur qu’à son échelle une action, un geste peut changer la vie des plus fragiles.

.

..

.

.

Les raisons de nous soutenir

.

- Parce que ce film doucmentaire est au coeur du réel, authentique, nourri de vérités simples

- Parce que nous montrons que la solidarité est encore possible aujourd'hui

- Parce que ce film montre que tomber dans la précarité ne doit pas signifier la perte de la dignité

- Parce que ce documentaire suit cette reconquête de l'identité sans pour autant consommer

- Parce que le film sera aussi un outil pour des soirées-débats associatives, pour des rencontres avec d'autres villes franciliennes qui se lancent dans l'aventure pour d'autres Petite Echoppe.

- Pour montrer que solidarité de proximité et démocratie citoyenne cohabitent et son à la portée de chacun.

- Parce que sans vous, le film s'arrêterait comme un Disney... au début "ils vécurent heureux à tout jamais" et qu'au contraire nous ne voulons pas cacher les difficultés de l'Après (ouverture)

- Parce que ce film est la mémoire du lancement d'un projet ambitieux, citoyen, de ses origines à sa création à son après

- Parce que sans vous nous ne pourrons pas aller jusqu'au bout du film en immersion

- Parce que nous ne voulons pas le faire sans vous

.

.

.


A quoi sert l'argent collecté

Si nous atteignons 6 000€... Nous pourrons gagner du temps...
Continuer de suivre cette aventure hors du commun après l’ouverture de Ma p’tite échoppe. Les nouveaux enjeux, les nouveaux questionnements de Fanny, Laurent, Monique et tous les autres. Avec cette somme nous pourrons financer trois journées de tournage supplémentaires après l’ouverture de la Petite Echoppe. Répondre à des questionnement concrets et de portée générale. est-ce que l’expérience fonctionne ? Cette épicerie d’un genre nouveau peut-elle s’inscrire durablement dans notre société ?


Si nous atteignons le deuxième pallier de 10.000€ nous pourrons ...
Financer la musique originale du film,un mixage son de qualité et consacrer plus de temps au montage. Egalement, atteindre ce deuxième pallier nous permettrait d’envisager l’organisation de quatre avant-premières à travers la France, dont vous serez les invités d’honneur. 
Avec les difficultés financières croissantes du paysage télévisuel, l’argent récolté grâce à votre générosité permettra à ce projet d’aller encore plus loin puis d’être diffuser, d’avoir une portée.


Si nous atteignons le pallier de 18.000€ nous pourrons ....
Diffuser le film au cinéma. Initialement, le documentaire sera diffusé à la télévision compte tenu du budget. Cependant, avec une aide de 18.000€ nous pourrons finaliser le film et financer une production cinématographique (kinéscopage, mixage, durée etc...) et ainsi le sortir en salle.


Montant de l'appel à dons

10 000,00 €

Montant global

94 726,00 €

Dépenses

Désignation Montant

REMUNERATIONS

Charges sociales 19 977,00 €
Interprétation 580,00 €
Droits artistiques 5 500,00 €
Musique originale 3 000,00 €
Personnel 34 090,00 €
SOUS TOTAL 63 147,00 €

TOURNAGE

Moyens techniques tournage 3 100,00 €
Transport/Régie 5 025,00 €
SOUS TOTAL 8 125,00 €

POSTPRODUCTION

Frais postproduction 15 310,00 €
SOUS TOTAL 15 310,00 €

DIVERS

Imprévus 2 731,00 €
Frais généraux 3 823,00 €
Assurances et frais financiers 1 590,00 €
SOUS TOTAL 8 144,00 €

TOTAL

TOTAL 94 726,00 €

Recettes

Désignation Montant

Autres

CNC 24 000,00 €
Procirep 15 280,00 €
SOUS TOTAL 39 280,00 €

Producteur

BO TRAVAIL ! 1 489,00 €
SOUS TOTAL 1 489,00 €

France 3

Apport numéraire 10 400,00 €
Apport industrie France 3 33 558,00 €
SOUS TOTAL 43 958,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 10 000,00 €

TOTAL

TOTAL 94 727,00 €
Recommander Suivre

Contreparties

Un grand merci!

pour 10,00 € et +

0
ARTINAUTES

100
DISPONIBLES

Un don de 10 euros vous coûtera finalement :

3,40 euros (après défiscalisation pour un particulier)

4,00 euros (après défiscalisation pour une entreprise)

Le film en DVD

pour 50,00 € et +

1
ARTINAUTE

49
DISPONIBLES

Un don de 50 euros vous coûtera finalement :

17 euros (après défiscalisation pour un particulier)

20,8 euros (après défiscalisation pour une entreprise)

Invitation à une avant-première

pour 100,00 € et +

0
ARTINAUTES

120
DISPONIBLES

Un don de 100 euros vous coûtera finalement :

34 euros (après défiscalisation pour un particulier)

40euros (après défiscalisation pour une entreprise)

Nom au générique et avant-première

pour 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

20
DISPONIBLES

3 invitations à une avant-première de la projection du documentaire Ma P'tite Echoppe

Le DVD du film

Votre nom personnel apparaîtra aux remerciements au générique final(lors de la projection et sa diffusion sur les chaînes télévisuelles)

Dans le cas d'une projection en salle, si notre troisième palier de collecte est atteint, les personnes morales apparaîtront comme partenaire financier du film au générique.