Mécénat

Les Soirées des Chorégraphes 2021


| ARTS DE LA SCÈNE
| DIFFUSION

3 722,00 €

8 000,00 € demandés

48
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
46%

Présentation du projet

..

🎫 LA SOIRÉE DES CHORÉGRAPHES, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Promouvoir et accompagner le métier du chorégraphe, c’est d’abord offrir aux artistes une chance de présenter leur travail dans les meilleures conditions possibles.

C’est pourquoi, chaque année depuis 2016, La Fabrique de la Danse organise la Soirée des Chorégraphes, un événement qui célèbre et met en lumière le travail le plus récent des chorégraphes accueillis par La Fabrique de la Danse au sein de l’incubateur. Lors de cette soirée, chaque chorégraphe de la promotion de l’incubateur de chorégraphes en cours présente un extrait de sa création au grand public mais aussi à la presse et aux professionnels du secteur présents dans la salle. Christine Bastin assure la direction artistique du spectacle.

La Soirée des Chorégraphes, c’est ainsi l’occasion de voir en un seul spectacle une dizaine de talents chorégraphiques en éclosion, aux esthétiques très variées (danse contemporaine, danse Butô, hip hop, tango, danse-théâtre, jazz, danses traditionnelles... )

Depuis quatre ans, une quarantaine de chorégraphes issus de l’incubateur ont pu se produire sur les scènes du CENTQUATRE-PARIS et du Carreau du Temple, partenaires de La Fabrique de la Danse, en bénéficiant d’une grande visibilité et de l’aide de professionnels dans la réalisation du spectacle (régisseur son, régisseur lumière) comme dans sa diffusion (captation par une photographe et une vidéaste). Ils ont eu l’opportunité de rencontrer des partenaires précieux pour leur carrière future, d’exposer pour la première fois leur dernière création au public, et de faire travailler leurs danseurs dans une salle prestigieuse et bien souvent à guichets fermés !

💡 REDONNER DE LA LUMIÈRE AUX CHORÉGRAPHES

Malheureusement, en 2020, à cause de la crise sanitaire, humaine et économique de la COVID-19, la Soirée des Chorégraphes n’a pas eu lieu. Cette date n’a hélas pas été la seule qui s’est annulée pour les chorégraphes de cette promotion qui n’ont ainsi pas eu l’occasion de présenter au public l’aboutissement d’un an de travail au sein de l'Incubateur des chorégraphes. Malgré la difficulté de reporter l’événement en raison du nombre considérable de spectacles annulés cette année, La Fabrique de la Danse a travaillé d’arrache-pied pour trouver avec son partenaire historique, Le Carreau du Temple, une solution de report.

C’est ainsi qu’en 2021, le fidèle public de La Fabrique de la Danse pourra assister non pas à une mais deux Soirées des Chorégraphes, et découvrir 21 artistes aux univers chorégraphiques si riches et variés lors d’un véritable temps fort les remettant en lumière après des mois d’invisibilité dûe au(x) confinement(s)!

🎈 UN POINT D’ORGUE FESTIF ET JOYEUX APRÈS UNE ANNÉE DE FORMATIONS À NOS CÔTÉS !

Ce projet nous tient particulièrement à coeur car avec l’expérience de 4 éditions de Soirées de Chorégraphes nous sommes convaincus que ce temps fort annuel permet de :

  • Donner de la visibilité aux nouvelles créations de ces 21 chorégraphes formés à l’Incubateur de La Fabrique de la Danse,
  • Leur permettre d’entrer en contact avec des professionnels du secteur, dans une logique de lancement de leur carrière et de tremplin vers d’autre dates de diffusion
  • Faire découvrir la danse dans toute sa variété et la vitalité de ses créations à un large public et de professionnels
  • Passer un moment convivial, festif et joyeux autour de la danse !
  • Sensibiliser toute une école d’un quartier prioritaire de la Politique de la Ville à ce que sont la création artistique et la fabrication d’un spectacle

Artistes : Léa Mecili et Ghislaine Louveau - Extrait : Rosalie, de Joséphine Tilloy - Photo : Emmanuelle Stäuble

🏫 DES ACTIONS ÉDUCATIVES AUTOUR DES SPECTACLES

Depuis 4 ans en effet, La Fabrique de la Danse intervient sur le temps scolaire à l’école des Amandiers (quartier prioritaire de la Politique de la ville “Belleville-Amandiers”, 20e arrondissement de Paris) à travers le projet Touche le Ciel. Cette année, nous avons conçu un nouveau projet éducatif de janvier à juin 2021 autour des Soirées des Chorégraphes : “L’école buissonnière - A la rencontre des artistes et des œuvres…”. Le projet vise à transmettre aux 168 enfants (âgés de 6 à 12 ans) de l'école les coulisses de la fabrication d’un spectacle comme les soirées des chorégraphes.

En amont de ce temps fort artistique, nous souhaitons donner l’occasion à tous les enfants de pouvoir approcher un artiste et une œuvre de façon privilégiée et de découvrir en spectacle, non seulement cet artiste, mais toute une promotion de chorégraphes, dans une grande diversité de styles et d’esthétiques. Christine Bastin, directrice artistique de la Fabrique de la Danse, encadrera le projet et l’équipe de chorégraphes tout au long du projet, jusqu’à la mise en plateau le soir de la Soirée des Chorégraphes.

ℹ️ QU’EST-CE QUE LA FABRIQUE DE LA DANSE ?

La Fabrique de la Danse accompagne les chorégraphes dans le lancement de leur carrière à travers un ensemble de programmes, d’événements et d’outils leur permettant de professionnaliser leurs projets et de structurer la filière économique de la danse. Parmi ces programmes, l’incubateur de chorégraphes permet chaque année à une dizaine de chorégraphes d’aboutir leur création chorégraphique en cours, de structurer leur compagnie, de rechercher des financements, ou encore communiquer sur leur(s) projet(s) artistique(s), et de présenter leur création en public, sur scène, à l’issue de 10 mois d’accompagnement.

Interprètes : Compagnie Carbone - Extrait : Vivant, de Noémie Belin - Photo : Emmanuelle Stäuble

.

Ce projet participe à l'opération RETOUR VERS LA CULTURE, destinée à accompagner et soutenir la reprise du secteur culturel après la crise sanitaire, aux côté de tous les artistes qui s’engagent pour faire revivre au plus tôt la création !

Découvrez tous les projets participants à l'opération ici !

Vous pouvez soutenir tous les projets RETOUR VERS LA CULTURE en faisant un don sur la cagnotte nationale par ici !



FAQ

Votre don ira toujours aux artistes de ces deux soirées. Ils sont les premières victimes de la crise qui frappe le spectacle vivant depuis mars dernier, et c’est essentiellement pour eux que La Fabrique de la Danse oeuvre au maintien de ces Soirées. Ainsi, si les Soirées des chorégraphes n’ont pas lieu en mai 2021 en raison de la situation sanitaire, elles seront de nouveau reportées, inlassablement, mais jamais annulées ! Et la collecte sera précieusement gardée pour pouvoir les rémunérer au moment de ce report.

A quoi sert l'argent collecté

POURQUOI NOUS AIDER A FINANCER NOS SOIRÉES DES CHORÉGRAPHES ?

Pour avoir lieu dans les meilleures conditions, la Fabrique de la Danse est à la recherche de financement pour : 

  • finaliser la production de ce double événement 
  • permettre aux artistes d’être rémunérés
  • jouer dans les meilleures conditions techniques
  • permettre aux artistes d’intervenir en milieu scolaire pour présenter les coulisses de la fabrication des deux soirées des chorégraphes 

Aujourd'hui, cet événement et les actions éducatives liées, bénéficient du mécénat de la Caisse des Dépôts, de la Fondation Educlare, la fondation Le Conservateur, la fondation Berger-Levrault et du soutien de l’association Danse en Seine. Grâce à ces précieux soutiens, nous sommes à présent à 70% de son financement, et nous avons encore besoin de 8000 €.

Vous aussi, permettez à ce double événement d’exister, redonnez de la lumière aux chorégraphes !


Montant de l'appel à dons

8 000,00 €

Montant Global

70 000,00 €

Dépenses

Désignation Montant

EMPLOI DE CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES

Bénévolat (chargée de production, recherche de financements) 7 500,00 €
Mises à dispo gratuites de résidences 8 000,00 €
SOUS TOTAL 15 500,00 €

COMMUNICATION

Réalisation vidéo de campagne de financement 1 000,00 €
Relations presse 1 000,00 €
Conception de dossiers artistiques 1 500,00 €
SOUS TOTAL 3 500,00 €

PRODUCTION

Coordinatrice de projet 10 000,00 €
Achats catering et frais de déplacements 2 000,00 €
SOUS TOTAL 12 000,00 €

TECHNIQUE

Services plateau 5 000,00 €
Régie 4 000,00 €
SOUS TOTAL 9 000,00 €

ARTISTIQUE

SACEM 500,00 €
Captations vidéo et shootings photo 7 500,00 €
Direction artistique et honoraires des chorégraphes 22 000,00 €
SOUS TOTAL 30 000,00 €

TOTAL

TOTAL 70 000,00 €

Recettes

Désignation Montant

EMPLOI DE CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES

Bénévolat (chargée de production, recherche de financements) 7 500,00 €
Mises à dispo gratuites de résidences 8 000,00 €
SOUS TOTAL 15 500,00 €

BILLETERIE

Billeterie sur les 2 soirs 4 500,00 €
SOUS TOTAL 4 500,00 €

AIDES PRIVEES

Mécénat particuliers - captation vidéo 3 000,00 €
Mécénat entreprises 1 000,00 €
Caisse des dépôts 20 000,00 €
Fondations pour éducation artistique 14 000,00 €
SOUS TOTAL 38 000,00 €

APPORTS EN CO-PRODUCTION

Association Danse en Seine 4 000,00 €
SOUS TOTAL 4 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 8 000,00 €

TOTAL

TOTAL 70 000,00 €

Un nouveau printemps des chorégraphes ?

" Quelques mots pour vous, qui aimez l’art chorégraphique, le sensible qu’il révèle, et le lien unique qu’il tisse entre soi, les autres et le monde .

Aujourd’hui, en ces temps de pandémie, la danse vit cachée, et plus que jamais nous avons besoin de vous pour lui redonner sa visibilité.

Vous vous souvenez ? ce mois de mars 2020 où tout s’est arrêté une première fois, pour cause d’épidémie...

A ce moment-là, de très nombreux chorégraphes, empêchés de danser dans les théâtres et autres lieux publics, ont décidé … de danser quand même ! dans une chambre, un couloir, un garage, un jardin , une salle de bain, un chemin de campagne, sur les toits ... Ils ont choisi de se filmer et de vous faire cadeau de ces moments d’intimité. C’était le « printemps des chorégraphes » de La Fabrique de la Danse, offert à tous sur notre site internet, et il nous a enchanté.

Un printemps plein de sensibilité, d’émotions, de vibrations poétiques, où l’exultation du corps, est venu faire réponse pleine d’espérance, au corps immobile et souffrant du confinement.

Ce fut un don immédiat, sans désir autre que de se faire du bien, nous faire du bien, et nous mettre en lien.

Et voilà que vient l’automne, et à nouveau le confinement, et toujours la danse enfermée !

Or l’écran, le virtuel, la gratuité ne peuvent avoir qu’un temps pour les chorégraphes. Ils aspirent maintenant à retrouver le chemin des théâtres et des espaces publics, car c’est le spectacle « vivant » qui est leur raison d’être… et leur métier ! Et pour le moment, ils n’en vivent plus.

Qu’à cela ne tienne. La danse est tenace, aussi éternelle que l’herbe folle entre les pierres, et La Fabrique de la Danse met en place un « nouveau printemps » pour mai 2021 ; un printemps des chorégraphes de chair et de sang ! Avec 2 Soirées au Carreau du Temple pour les 21 chorégraphes, de nos 2 dernières promotions de l’incubateur.

Un temps fort exceptionnel pour renouer avec la joie du vivant, de la respiration commune et de l’espace partagé.

Un temps fort où 21 artistes pourront montrer un extrait de leur travail, et retrouver le public et les professionnels. Une chance unique pour eux de reprendre l’exercice de leur métier, de reconstruire tout ce qui s’est écroulé, à force d’annulations de dates de spectacles et de résidences, souvent alourdies de la perte des liens tissés avec les partenaires.

Ces 2 soirées, c’est avec vous et votre soutien que nous pourrons les réaliser au mieux. L’art vivant est vraiment en danger de disparition et il a besoin de toutes les forces vives pour se remettre sur pied. Vous êtes ces forces vives.

Alors, merci infiniment à chacun, chacune d’entre vous, si vous pouvez participer à la renaissance de l’art chorégraphique et à son avenir…

Votre soutien sera à l’image de celui qui se manifeste entre eux, dans un état d’esprit communautaire magnifique ; car ils ont l’intention de donner suite à ces Soirées, en inventant pour le futur, d’autres occasions de partager les plateaux.

Il y a là à l’œuvre, un esprit rare de solidarité artistique et une conception très nouvelle de la diffusion de l’art. Une nouvelle façon d’affirmer à la fois, la singularité de l’auteur et la force du collectif.

Plus encore, au travers de leurs créations, vous ré-affirmez avec eux un monde où se déploie l’être humain dans toute sa richesse, toute sa diversité ; un monde où l’on ose, plutôt que d’avoir peur ; un monde où les énergies se connectent, dans l’amour du mouvement, du vivant.

La porte de la transcendance qui se réouvre …

Je touche l’air et tout se met à trembler : le dedans, le dehors,

j’habite dans mon corps, en même temps que l’infini me porte,

entre lumière et silence, j’entends la musique de l’être

…quand je danse. "

Christine Bastin, chorégraphe, directrice artistique de La Fabrique de la Danse.

Suivez l'actualité du projet !

  • Déjà plus de 3500 € collectés !

    Déjà plus de 3500 € collectés en à peine 15 jours, soit 44% de notre objectif total ! L'ensemble des artistes et l'équipe de la Fabrique de la Danse tient à vous remercier chaleureusement. Grâce à votre soutien et vos contributions, 21 chorégraphes pourront être présentés en mai 2021 au Carreau du Temple. 4500€ sont encore nécessaires pour finaliser la production de ces deux Soirées des Chorégraphes ! Alors, on continue ? 😉

  • Paroles de chorégraphes sur la Soirée : un souvenir, un bienfait, un déclic !

    En pleine campagne de don pour financer non pas une mais deux Soirées des Chorégraphes, nous avons interrogé les précédents artistes qui ont vécu leur propre soirée les années passées. Ils nous partagent un souvenir, un élément-clé qui les a marqué ou même LE déclic de leur carrière…C’est l’heure de découvrir tout ce que vous pouvez apporter aux chorégraphes en participant à la campagne !

    La Soirée des Chorégraphes, c’est tout d’abord un beau challenge à relever pour sélectionner un extrait de son travail et dévoiler son univers artistique au public et aux professionnels dans un temps record ! “J’en ai personnellement un souvenir ému” nous confie la chorégraphe Elsa Lyzcko (promotion 2018 de l’incubateur ). “Présenter un format court permet d’affiner son identité artistique en étant contraint d’extraire en quelques minutes l’élixir de son travail pour l’offrir au public.”. Valentina Cortese, (promotion 2018) ajoute également : “Pour moi c’était une vraie concrétisation, en ayant l’opportunité de se confronter aux contraintes réelles, qu’elles soient techniques ou de minutage…”. Et le chorégraphe Fu Le (promotion 2019) nous confie que cette soirée était “une mise en perspective éclectique de mon travail avec d’autres formes chorégraphiques, ce qui m’a permis de mieux savoir où j’en étais.”

    Une visibilité précieuse

    C’est un évènement important car il clôture l’année de l’incubateur et offre l’occasion à chacun des chorégraphes de se produire sur scène. Fu Le nous donne son ressenti : “[c’est] l’opportunité d’avoir une date de diffusion en plein cœur de Paris. […] La Soirée des Chorégraphes offre un plateau à des premiers projets, encore fragiles et hésitants, mais jouissant d’une spontanéité et d’une liberté artistique qui a besoin d’encouragements”. “Cette soirée nous offre une très grande visibilité, inédite à Paris, dans un lieu central, de renommée, à la vue de professionnels qui ne se seraient pas forcément déplacés sans la notoriété et le travail de La Fabrique de la Danse depuis des années !” s’exclame Valentina. Joséphine Tilloy de la promotion 2019 parle “de rencontres qui m’ont donné encore plus envie de poursuivre et de développer mon travail” alors qu’Elsa Lyczko nous partage carrément LE déclic qu’elle a eu : “C’est le moment où j’ai commencé à vraiment penser ‘Ok, mon travail a de la valeur… Je suis sur la bonne voie, il faut avancer !’ La Soirée des Chorégraphes m’a permis de rentrer en contact avec des professionnels, et de vendre, en contrat de cession (le Graal du jeune chorégraphe…) mon premier spectacle. C’était pour une date unique mais quand même ! À ce moment-là, le pari était gagné pour moi. Cet événement m’a vraiment confortée dans mon choix de métier et remplie d’énergie et d’envie pour continuer à faire mûrir mon travail et à le déployer.” Du côté de Rémi Esterle (promotion 2017) c’était très concret comme retombée également : “C’est la première fois qu’un programmateur vient me voir directement après la représentation pour me dire : ‘Ok, je te programme.’ Il faut avoir en tête que dans le domaine de la danse contemporaine, la diffusion et la visibilité sont le nerf de la guerre. La Soirée des Chorégraphes dans l’accompagnement de La Fabrique de la Danse est un réel tremplin en plus de la formation.”

    De véritables rencontres avec les professionnels et le public !

    Valentina nous confie sa rencontre marquante : une occasion unique et un bel apprentissage pour la suite ! “Je me rappelle, à la sortie du spectacle, d’un pro qui m’avait paru très dur et je m’étais sentie blessée au premier abord. Puis finalement on a pu bien discuter et c’était vraiment très constructif car je me suis rendue compte que ses critiques ne représentaient pas ce que je croyais. J’ai vraiment appris qu’il ne faut vraiment pas être dans la supposition ni l’interprétation, on est bien trop vulnérables en sortant de scène. […] Et ce qui m’a le plus marqué aussi c’était la chaleur et la réactivité d’un public parisien généreux dans ses retours pour cette occasion !”.

    Un moment d’émotion et de partage fort entre chorégraphes

    “La Soirée des Chorégraphes, c’est aussi le moment où on partage son travail avec les autres chorégraphes dans une ambiance de spectacle avec les lumières, la scène, le public. C’est vraiment important d’avoir ce moment tous ensemble.” nous dit Axel Loubette (promotion 2016). Joséphine Tilloy se souvient aussi émue de la Soirée : “J’ai ressenti un immense plaisir à partager ma pièce parmi d’autres univers, dans une atmosphère bienveillante. Ce qui était très enrichissant également c’était de pouvoir partager ses inquiétudes et son excitation d’avant spectacle avec d’autres chorégraphes, car nous sommes souvent seul d’habitude dans notre travail. J’ai ressenti un réel soutien de toute l’équipe des chorégraphes et de La Fabrique de la Danse, et ça faisait du bien de réaliser que nous nous posions les mêmes questions, je me suis vraiment sentie entourée et j’ai pu tester ce que pouvait rendre ma pièce sur un grand plateau”. Le chorégraphe Maxime Joret (promotion 2019) appuie sur l’occasion de montrer son écriture singulière contemporaine du pôle dance : “Ca a été l’occasion également de montrer mon travail, notamment la barre, au public présent dont les danseurs de Danse en Seine. Les revoir après le cycle de travail que nous avions eu ensemble, m’avait fait très plaisir, ça permettait de mettre du sens sur l’échange de matière chorégraphique que nous avions eu.”.

    Un vrai bagage pour la suite

    La Soirée marque aussi une prise de conscience et une concrétisation de tous les apprentissages et outils transmis dans le programme de l’incubateur. “Je me souviens aussi lors de la mise en place technique et lumières, d’avoir compris que j’étais complètement capable de parler de la lumière et de son implantation scénique grâce à la formation d’Emmanuelle Stäuble. Elle était là quand je présentais mes besoins à l’équipe technique du lieu et je me souviens du regard qu’elle m’a offert qui voulait dire beaucoup de choses” nous dit K Goldstein (promotion 2016). Axel Loubette donne d’ailleurs des conseils aux prochains chorégraphes : “Je leur dirais de bien écouter pour comprendre les ressorts administratifs et techniques expliqués toute l’année car c’est très utile et pas forcément tout de suite après la formation mais plusieurs années après aussi !”.

    Cette performance est aussi l’occasion d’une captation vidéo professionnelle de leurs spectacles et ils sont unanimes sur ce point : “C’est un outil très utile. La Fabrique de la Danse nous offre une très belle opportunité en réalisant cette captation professionnelle lors de la Soirée des Chorégraphes. Cela m’a évidemment servi à la fois dans ma communication et dans ma stratégie de diffusion” dit Elsa Lyczko. “J’utilise très souvent un extrait de la captation vidéo de la Soirée pour la promotion de mon spectacle ou pour répondre à des appels à projets.” ajoute Valentina Cortese alors qu’Axel Loubette est ferme sur le sujet : “Je confirme à 100% le besoin de captation pro !”. K Goldstein confirme “Cette captation était d’une super qualité! Elle fait partie de nos archives chez KeatBeck et d’ailleurs des extraits de cette captation sont dans la vidéo des 10 ans de la compagnie.”

    Un grand merci à tous ceux qui rendent possible cette soirée !

    Alors avec tout ça, ils avaient tous envie de dire un grand “MERCI” aux anciens et futurs contributeurs des Soirées des Chorégraphes. “Soyez certains que cette soirée est loin d’être anecdotique dans le parcours d’un jeune chorégraphe alors oui, merci !” s’exclame Elsa Lyczko. “MERCI DE NOUS AIDER À FAIRE VIVRE LA DANSE” renchérit Joséphine Tilloy, et K Goldstein d’ajouter “Vous pouvez aider à la réalisation d’un accomplissement. Vous pouvez vous dire que l’art n’est pas totalement endommagé par ce virus et que vous pouvez contribuer à votre échelle à son évolution et sa continuation en soutenant de jeunes artistes à présenter leur création.”

    Et pour conclure, ils ont laissé un petit mot pour les prochains chorégraphes qui seront sur scène en mai 2021 ! Fu Le souffle “Soyez patients et fidèles à vos convictions premières… et les portes finissent par s’ouvrir.” alors que K Goldstein lance à la volée “Profitez de cette année phénoménale pour expérimenter, questionner, rencontrer, échanger, goûter, savourer, digérer, proposer, ressentir, frissonner, respirer et KIFFER !”.

Contreparties

De 10€ à 50€

pour 10,00 € et +

6 ARTINAUTES

  • Un grand merci de la part de toute l’équipe artistique, technique et administrative mobilisée sur l'événement

De 50€ à 150€ :

pour 50,00 € et +

11 ARTINAUTES

  • Votre nom cité lors de la Soirée des Chorégraphes + au générique du film des deux soirées

De 150€ à 500€ :

pour 150,00 € et +

3 ARTINAUTES

  • Votre nom cité lors de la Soirée des Chorégraphes + au générique du film des deux soirées
  • La possibilité d’assister à une rencontre inspirante (en visioconférence) d’1h avec un.e des artistes de la Soirée pour mieux comprendre son univers artistique

De 500€ à 1000€

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

  • Votre nom cité lors de la Soirée des Chorégraphes + au générique du film des deux soirées
  • La possibilité d’assister à une rencontre inspirante (en visioconférence) d’1h avec un.e des artistes de la Soirée pour mieux comprendre son univers artistique
  • Un échange d’1h (en visioconférence) avec la Directrice artistique pour mieux comprendre les coulisses de la Soirée des Chorégraphes

1000€ et plus

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

  • Votre nom cité lors de la Soirée des Chorégraphes + au générique du film des deux soirées
  • La possibilité d’assister à une rencontre inspirante (en visioconférence) d’1h avec un.e des artistes de la Soirée pour mieux comprendre son univers artistique
  • Un échange d’1h (en visioconférence) avec la Directrice artistique pour mieux comprendre les coulisses de la Soirée des Chorégraphes
  • un accueil VIP lors de la Soirée des chorégraphes par les artistes