Mécénat

LES PRISONS DE LA RAISON / Ballet pour sept danseurs de Jean-Jacques Vidal
une fiction chorégraphique de Christophe Vidal

Collecte Terminée


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| Marseille
| PRODUCTION

855,00 €

14 000,00 € demandés

19
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
6%

Présentation du projet

La "Compagnie Jean-Jacques Vidal" vous souhaite la bienvenue. Si le cœur vous en dit, devenez les mécènes de ce projet un peu fou (je pense que le mot n'est pas trop fort) et partagez avec nous toutes les étapes de sa création.


Pourquoi un appel à don avec PROARTI ?

Parce que financer la production d'un tel projet par le biais d'une collecte de financement participatif, va nous permettre de garder le contrôle absolu sur le film, ainsi qu'une plus grande liberté artistique. C'est aussi le moyen de se substituer aux demandes de subventions et autres aides diverses, qui relèvent généralement du parcours du combattant. Cependant, au-delà de toute considération financière, c'est un projet majeur pour nous. C'est pourquoi nous aimerions le partager avec le plus grand nombre d'entre vous.

A nos futurs mécènes, je dirai aussi que ce film réunit deux arts majeurs, la danse et le cinéma et qu'il ne s'agit pas ici d'une simple captation scénique, mais d'une vraie fiction où l'interprétation et les mouvements éloquents des danseurs se substituent aux dialogues. Je vous laisse le soin d'en découvrir ci-dessous, toutes les caractéristiques.


La compagnie en quelques mots

Cette compagnie a été créée, il y a une dizaine d'années à Marseille par Jean-Jacques Vidal, danseur et chorégraphe de renommée internationale. Elle est composée de quatre danseurs rattachés à plein temps, plus six danseurs intervenants, tous professionnels et intermittents du spectacle. A son répertoire, plus de quarante créations. Elles vont du ballet purement technique, alliant des pas de deux, des mouvements d'ensembles, des solos, mais aussi des pièces chorégraphiques aux thèmes puissants, flirtant avec le théâtre, comme ici, " Les prisons de la raison".

https://cv1322.wixsite.com/cjjv4



Pourquoi un film ?

J'ai créé ce ballet, car le sujet me tenait fortement à coeur. Cette chorégraphie a été dansée par plusieurs compagnies à travers le monde et devant des publics très différents les uns des autres. Ce fut toujours le même succès et le même étonnement. J'ai toujours été persuadé qu'une version cinématographique ajouterait à l'intensité du sujet traité et mettrait en valeur l'interprétation des danseurs pour toucher au plus profond les spectateurs. Et enfin, j'ai choisi de confier l'écriture du scénario et la réalisation à mon frère, qui a lui-même créé le rôle du pervers narcissique et avec qui j'ai déjà collaboré sur trois formats courts.

*

Le tournage aura lieu du 7 au 12 juillet à Mazaugues dans le Var et impliquera outre les danseurs, de jeunes techniciens fraîchement diplômés des Ateliers de l'image et du son, école de formation au métier de l'audiovisuel établie à Marseille.


C'est dans cette bâtisse du XVIIIe siècle appelée "la maison du régisseur" que le film sera tourné.


L'écriture des scènes additionnelles est à présent terminée. Le découpage technique est en cours d'élaboration et nous enchaînerons avec le story-board qui nous sera vraiment utile durant ces cinq jours intensifs de tournage. Le film aura une durée de 45 minutes hors générique.

*

Les répétitions du ballet auront lieu dans le studio de la compagnie, situé au 167, rue Paradis à Marseille, du 2 au 22 juin. En amont, nous aurons des réunions de travail, visant à expliquer aux sept danseurs, la caractérisation de leurs personnages respectifs, leurs particularités, de façon à tout ce qui les rend uniques se voit à l'image.



Le thème, la musique, les danseurs

Cette pièce chorégraphique très cinégénique est un réquisitoire contre les conditions de claustration, de détention et d'existence dans les asiles et peut paraître comme un reflet de notre monde actuel. Il vous jette au visage la vie côté nuit : il montre des facettes que certains se complaisent à ignorer. Afin d'intensifier la dramaturgie, il fallait à Jean-Jacques Vidal, une musique émouvante et déchaînée à la fois pour éclairer l'expression douce amère des visages blafards aux yeux caverneux des danseurs et écouter le chant de leurs corps tourmentés. Il a trouvé dans “Le sacre du printemps” d'Igor Stravinsky toute l'émotion et l'énergie primitive identique à celle qui émane du subconscient des fous que nous pourrions être. Les interprètes le ressentent tellement qu'ils vous entraînent avec eux dans cet univers où la détresse humaine atteint son paroxysme, jusqu'à la folie... dérisoire... et cela vous glace le sang !



Synopsis

Afin d'étudier scientifiquement leurs comportements, un psychiatre à la moralité douteuse isole six malades, six cas de folie avancée, six êtres humains dans un hôpital désaffecté. La règle est simple. Accélérer leur détérioration mentale et physique. Sous psychotrope, subissant différentes formes de maltraitances, ces êtres privés de liberté pour avoir été gravement déprimés ou bien en décalage avec la société traînent leurs désespoirs dans des couloirs lugubres tels des morts-vivants et partagent une pièce commune sinistre dès le soir venu. Au fil du temps, les résultats des expérimentations menées par le médecin vont au-delà de ses espérances. D'autant plus que l'internement d'un autre homme va accroître la déshumanisation des six autres “cobayes” et exacerber leurs troubles psychotiques. S'ensuit alors une bacchanale ou la domination n'a d'égale que la soumission qu'ils s'infligent mutuellement tout en essayant de vivre ou de faire revivre à tour de rôle la cause de leur enfermement. Dans ce microcosme étouffant fait d'incompréhension et de violence, le plus faible sera l'élu sacrifié.


La distribution

Jean-Jacques Vidal / L'élu

Dominique Casanova / La paranoïaque

Azamat Tsourouev / Le pervers narcissique

Julie Coti / La Nymphomane

Marion Pincemaille / La mère infanticide

Lola Donati / La femme enfant

Axelle Catta / La schizophrène


*


Captation scénique / Gérard Massé




FAQ

A quoi sert l'argent collecté

Cet appel aux dons nous permet de compléter le montant total du budget prévisionnel de ce format court. Grâce à vous, futurs mécènes, nous allons pouvoir offrir un salaire descend à chaque danseur et chaque membre de l'équipe technique, actuellement en cours de constitution. L'argent collecté va nous permettre également de louer le matériel technique qui nous fait actuellement défaut, (projecteurs HMI, groupe électrogène pour les extérieurs.) Par la suite, la somme récoltée nous permettra d'entamer la post-production (montage, mixage, étalonnage) du film en toute "quiétude". 

Nous n'avons pas d'appétences commerciales particulières, mais seulement l'envie de voir naître ce film artistiquement ambitieux, novateur, audacieux, pour lequel bien évidemment nous nous battrons par la suite, afin qu'il ait une longue et belle carrière. Je pense aux festivals français et étrangers, importantes plaques tournantes d'échanges artistiques, mais aussi à la diffusion télévisuelle. 

Cet appel à votre générosité est donc indispensable et je dirai même précieuse à la faisabilité de ce projet. Chacun de vos dons à venir, quel qu'en soit le montant, nous rapprochera un peu plus de notre objectif : FAIRE UN GRAND FILM. 

Si toutefois la collecte venait à dépasser le montant souhaité, l'excédent sera alloué à l'association "LE PETIT PRINCE".

MERCI PAR AVANCE POUR VOTRE SOUTIEN. 

Christophe Vidal


 

 

 

 


Montant de l'appel à dons

14 000,00 €

Montant Global

14 064,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Plateau travelling KGS

Pour 5 jours de tournage + 1 jour pour la prise en main 360,00 €
SOUS TOTAL 360,00 €

Transports

Carburant et péage 350,00 €
SOUS TOTAL 350,00 €

Restauration

Pour 5 jours de tournage / 2 repas par jour pour douze personnes 600,00 €
SOUS TOTAL 600,00 €

Location kit caméra (RED SCARLET)

Pour 5 jours de tournage + 1 jour pour la prise en main 850,00 €
SOUS TOTAL 850,00 €

Chef opérateur

Cachet pour cinq jours de tournage + préparation + repérages 700,00 €
SOUS TOTAL 700,00 €

Chorégraphe / Danseur

Cachet pour 5 jours de tournage + 10 jours de répétition en studio 1 250,00 €
SOUS TOTAL 1 250,00 €

Réalisateur / Metteur en scène

Cachet pour cinq jours de tournage + écritures des séquence additionnelles 1 250,00 €
SOUS TOTAL 1 250,00 €

Ingénieur du son

Cachet pour cinq jours de tournage + préparation + repérages 700,00 €
SOUS TOTAL 700,00 €

Régisseur

Cachet pour 5 jours de tournage 500,00 €
SOUS TOTAL 500,00 €

Stabilisateur Ronin M

Pour 5 jours de tournage + 1 jour pour la prise en main 504,00 €
SOUS TOTAL 504,00 €

7 danseurs

Cachets pour 5 jours de tournage + 10 jours de répétitions en studio 7 000,00 €
SOUS TOTAL 7 000,00 €

TOTAL

TOTAL 14 064,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 14 000,00 €

TOTAL

TOTAL 14 000,00 €

Note d'intention de Christophe Vidal / Réalisateur

Depuis longtemps, l'idée d'adapter pour l'écran cette pièce chorégraphique de mon frère, interprétée uniquement par des danseurs me trottait en tête. J'ai donc décidé de m'atteler à l'écriture de scènes additionnelles. J'ai essayé de construire une histoire simple et effrayante qui soit en parfaite adéquation avec l'intrigue existante, celle propre au ballet, tout en prenant garde qu'elle ne soit pas prédominante.

Et justement, concernant les prises de vues des parties dansées, le défi va être de ne pas trahir la chorégraphie et de ce fait, les danseurs. Sans oublier qu'ici, nul dialogue. Toutes les intentions, les émotions passent par leurs corps et leurs visages. Chaque personnage qu'ils incarnent représente un cas bien spécifique de folie et chacun à sa propre gestuelle. La caméra devra capturer leurs mouvements, même les plus anodins et souvent filmer au plus près chacune de leur expression. Quant aux scènes additionnelles, elles vont servir de fil conducteur, mais également permettre une présentation plus circonstanciée des personnages créés par Jean-Jacques Vidal. Chaque scène du film en devenir, chaque plan, chaque mouvement de caméra est profondément ancré dans ma tête. Tout est parfaitement compartimenté, précis. Je suis allé chercher mes références du côté d'un Cronenberg, d'un Franju, d'un Kubrick ou encore d'un Ken Russell. Oui rien que ça !

J'aime les films de genre depuis l'enfance, où ce terme, on ne peut plus galvaudé de nos jours, ne désignait pas uniquement des films "gores", mais un mélange qui allait de l'action fantastique en passant par le polar, la science-fiction et le thriller. J'aime avant tout un cinéma visuellement esthétique, puissant, censé et c'est ce que je veux faire ressortir en revisitant les "prisons de la raison". Je veux en faire un film flirtant intelligemment avec le fantastique. Un film que je qualifierai de sombre et oppressant. Je tiens à faire ce film, car jusqu'à présent, la danse, mise en images, n'existe généralement que sous forme de captations scéniques. Je voudrais avec ce projet, que j'aime à penser novateur, voire expérimental, sublimer cet art majeur que j'ai eu la chance de pouvoir exercer durant plusieurs années et transmettre cette pensée au public.

https://cv1322.wixsite.com/faiseurdimages

Suivez l'actualité du projet !

  • DÉBUT D'UNE GRANDE AVENTURE

    C'est sur ce blogue, que nous vous tiendrons quotidiennement informés de l'évolution du projet.


Contreparties

BIENVENUE

pour 10,00 € et +

0
ARTINAUTES

100
DISPONIBLES

Vous recevrez une photo numérique dédicacée par l'équipe du film.

MERCI

pour 20,00 € et +

1
ARTINAUTE

89
DISPONIBLES

Vous recevrez une photo carte postale dédicacée par l'équipe du film, ainsi qu'un lien privé pour le visionner.

MERCI BEAUCOUP

pour 50,00 € et +

1
ARTINAUTE

89
DISPONIBLES

Vous recevrez une photo carte postale dédicacée par l'équipe du film, un lien privé pour le visionner et votre nom sera crédité au générique en tant que donateur.

UN GRAND MERCI

pour 75,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Vous recevrez un dépliant contenant des extraits du story-board et6 photos dédicacées par l'équipe du film, plus un lien privé pour le visionner et votre nom sera crédité au générique en tant que donateur.

UN TRÈS GRAND MERCI

pour 100,00 € et +

2
ARTINAUTES

48
DISPONIBLES

Vous recevrez une brochure reliée incluant 8 photos dédicacées par l'équipe du film et des extraits annotés du scénario, un lien privé pour visionner le film et votre nom sera crédité au générique en tant que donateur.

UN IMMENSE MERCI

pour 150,00 € et +

0
ARTINAUTES

35
DISPONIBLES

Vous recevrez une brochure reliée incluant 12 photos dédicacées par l'équipe du film et un journal de bord détaillé et anecdotique du tournage, un marque-page à l'effigie des personnages du film, un lien privé pour visionner le film,un second pour visionner le making-of. Votre nom sera également crédité au générique en tant que donateur.

MILLE MERCI

pour 200,00 € et +

0
ARTINAUTES

15
DISPONIBLES

Vous recevrez un DVD du film, un lien privé pour visionner le making-of du film, un visuel du film format A4. Vous serez également l'invité de la compagnie durant une journée, où vous pourrez assister au travail des danseurs en studio (classe, répétition) et bien sûr votre nom sera crédité au générique en tant que donateur.

UN MERCI COLOSSAL

pour 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Vous recevrez un dvd du film incluant le making-of, une affiche grand format du film, un livre photos de 24 pages relié et dédicacé par l'équipe du film. Vous aurez la possibilité d'assister à une classe de la compagnie, une répétition du ballet en studio et à toute une journée de tournage. Pour finir votre nom sera crédité au générique en tant que producteur.