Mécénat

LA SITUATION (Jérusalem-Portraits sensibles)

J -24


| ARTS DE LA SCÈNE
| DIFFUSION
|

9 465,00 €

33 776,00 € demandés

114
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
28%

Présentation du projet

Lorsque l’on redescend à hauteur d’homme, le souci de l’autre est plus fort que la haine.

Muriel Isaacs

En 2016, Bernard Bloch a passé deux mois à Jérusalem où il a rencontré soixante de ses habitant.e.s dont le seul point commun était de vivre ou de travailler dans cette ville. Les entretiens menés pendant son séjour ont servi de base à l’écriture d’un texte de théâtre documentaire: LA SITUATION Jérusalem - Portraits sensibles.

Créé en pleine pandémie en février 2021 pour quatre représentations confidentielles réservées aux professionnels, le spectacle a enfin pu se jouer devant le public en mai-juin 2021 à St Etienne et à Dijon et en février 2022 au Théâtre de l ‘Échangeur pour six représentations exceptionnelles.

Exceptionnelles à plus d’un titre, puisque qu’elles ont permis que le spectacle soit repris au début de l’année 2023 à Montreuil au Théâtre Berthelot (du 12 au 14 janvier 2023), à la Scène Nationale de Melun-Sénart (les 10 et 11 mars 2023) et, last but not least au Théâtre du Soleil du 13 mars au 9 avril 2023. En effet, Ariane Mnouchkine qui a eu vent de ce spectacle a immédiatement répondu positivement à notre volonté que ce spectacle puisse avoir la vie et l’audience que de nombreux spectateurs lui ont souhaité.

Mais ce spectacle réunit 14 personnes (9 comédiens, un musicien et trois techniciens).

Les demandes de subventions ponctuelles d’aide à la reprise que nous instruisons auprès de nos tutelles, même si elles sont satisfaites, et les recettes que nous espérons réaliser ne suffiront pas à financer les salaires, cotisations sociales et frais divers (publicité, communication etc.) nécessaires à la tenue d’un mois de représentations pour un spectacle réunissant autant de monde.

Pour financer ce mois de représentations au Soleil et pour que ces paroles puisées dans ce que l’humain a de plus vrai et de plus stimulant, soient diffusées le plus largement possible, nous avons besoin de votre aide.

.

Quelques extraits de presse

Ce faisceau de points de vue relayés par des comédiens on ne peut mieux choisis fait le prix de ce spectacle dont la fin compte parmi les plus déchirantes jamais vues. Yoschka Schidlow. Allegro Théâtre 3 février 2021

Pas de réponse toutes faites, pas de discours mûrement rodés, pas de professionnels de la parlotte, mais des paroles, des voix qui s’opposent mais toujours s’écoutent. La somme des paroles formant une sorte de parlement. C’est compliqué. C’est noueux, et pourtant ça vit côte à côte , parfois en chien de faïence, parfois en s’épaulant. Un état dit l’un, deux états dit l’autre... De fait ce spectacle se et nous pose des questions. Jean-Pierre Thibaudat. Mediapart mai 2021

Dans cet espace fragile, désordonné, la mise en scène éclaire de manière subtile et percutante le partage des mots. Loin de toute complaisance et de toute facilité, ce théâtre exigeant et ambitieux secoue les esprits. Agnès Santi La terrasse 11 mars 2021

Il s’agit bien d’une œuvre théâtrale, et non d’un documentaire, écrit et mise en scène avec une grande, mais efficace simplicité. D’un très vif et très subtil questionnement pour qui rêve, le plus honnêtement possible, d’une improbable paix. Jean-Pierre Han Magazine-Théâtre Printemps 2021

Au-delà de la qualité extraordinaire des réponses, la beauté de cette écriture -car tisser, tricoter et détricoter toutes ces paroles est une écriture- on entend la vérité de chacun, absolue, même si elle bute sur un aveuglement. Il ne s’agit pas de relativisme. La vérité historique ou géographique de toutes ces vies et de ces expériences, nous la voyons se constituer et se défaire, partielle, dangereuse. Chaque nouvelle parole vient raboter, réajuster ce que nous venons d’entendre, y ajouter une matière inattendue qui change notre regard et notre pensée. Christine Friedel, Théâtre du blog, 11 février 21

.

Texte et mise en scène : Bernard Bloch

Avec : Bernard Bloch, Etienne Coquereau, Hayet Darwich ou Morgane El Ayoubi (en alternance), Rania el Chanati, Camille Grandville, Daniel Kenigsberg, Muranyi Kovacs, Jonathan Mallard, Zohar Wexler, et Yannick Lestra (Claviers)
Scénographie : Didier Payen assisté de Sarah Garbarg
Costumes : Raphaëlle Bloch, assistée de Marion Duvinage
Musique originale : Arnaud Petit avec la collaboration de Rrackham
Création lumière : Franck Thévenon
Création sonore : Thomas Carpentier et Mikael Kandelman
Régie générale : Marc Tuleu
Administration : Valentine Spindler
Diffusion : Valérie Teboulle
Presse : ZEF - Isabelle Muraour

Production : Le Réseau(Théâtre)
Coréalisation Théâtre L’Échangeur - Cie Public Chéri
Avec le soutien de l’ADAMI - l’Adami gère et fait progresser le droit des artistes interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion. Avec le soutien de la Spedidam (La Spedidam est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d'enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrée).
Avec le soutien du Fonds SACD Musique de Scène, du DIESE # Auvergne – Rhône- Alpes | dispositif d’insertion de L’École de la Comédie de Saint-Étienne et du Théâtre L’Échangeur - Cie Public Chéri LeRéseau(Théâtre) est une compagnie soutenue par la Drac Ile de France.

A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté nous permettra de payer les salaires des comédiens et techniciens lors des 4 semaines de représentations au Théâtre du Soleil


Objectif de collecte

33 776,00 €

Montant Global

112 776,00 €

Dépenses

Désignation Montant

SALAIRES

Charges sociales 31 276,00 €
Salaires Administration/Diffusion 6 000,00 €
Salaires Artistes 38 100,00 €
Salaires Techniciens 10 350,00 €
SOUS TOTAL 85 726,00 €

FRAIS DE PRODUCTION

Frais de régie 1 500,00 €
Frais de communication 12 500,00 €
Défraiements équipe 1 800,00 €
Transports (Décor + Personnel) 5 250,00 €
Logement pour 4 personnes 6 000,00 €
SOUS TOTAL 27 050,00 €

TOTAL

TOTAL 112 776,00 €

Recettes

Désignation Montant

Subventions de projet

Ville de Paris 10 000,00 €
Region Ile de France 35 000,00 €
DRAC Ile de France 20 000,00 €
SOUS TOTAL 65 000,00 €

Recettes de Billetterie

Billetterie Théâtre du Soleil 10 000,00 €
SOUS TOTAL 10 000,00 €

Aides

Spedidam 4 000,00 €
SOUS TOTAL 4 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 33 776,00 €

TOTAL

TOTAL 112 776,00 €

Contreparties

DVD du spectacle Lehaïm

pour 40,00 € et +

6 ARTINAUTES

d’après Portraits Juifsde Herlinde Koelbl paru chez l’Arche Editeurs dans une traduction de Bernard Chartreux et Bernard Bloch.

Mise en scène: Bernard Bloch – Réalisation du film: Isabelle Rèbre

De 2004 à 2007, la parole de 14 intellectuels juifs d’origine allemande et autrichienne était réincarnée dans un spectacle : Lehaïm-à la vie ! La menace que l’extrème droite et le nationalisme font peser sur notre continent rendent les pensées de ces 14 grands témoins* du XXème siècle encore plus pertinentes. Bien plus qu’une captation, ce film, tourné en 2007 à la Maison de la Poésie à Paris, et dont le montage vient d’être terminé, décuple la force et l’intensité de leur pensée.Avec: Paul Allio, Hubertus Biermann, Bernard Bloch, Philippe Dormoy, Jean-François Labouverie, Hélène Ninerola, Evelyne Pelletier

*Gitta Alpar, Bruno Bettelheim,Erwin Chargaff,Cordelia Edvardson,Emil Fackenheim,Hans Jonas,Bruno Kreisky,Yeshayahou Leibovitz,Erika Landau,Marcel Reich-Ranicki,Curt Siodmak,Alexander Trauner, Georg Stefan Troller,Simon Wiesenthal.

Livre "La Situation - Jérusalem, Portraits Sensibles"

pour 50,00 € et +

11 ARTINAUTES

Le texte de La Situation- Jérusalem, portrait sensible" écrit par Bernard Bloch a été imprimé et édité par la compagnie Réseau (Théâtre)

10 jours en terre ceinte

pour 80,00 € et +

5 ARTINAUTES

Durant 10 jours, pendant un voyage qui met à mal sa sensibilité, Bernard Bloch visite la Palestine, puis Israël. Toute l’absurdité de ce conflit, toute la complexité de ces relations de cohabitation violente, haineuse et pour l’instant insoluble, surgit sous sa plume humaniste. Son récit nous plonge au coeur de la géopolitique quotidienne du Proche-Orient, où même Kafka aurait du mal à reconnaître les siens.

Ce livre est édité aux Editions Magellan & Cie.

Commentaires

il y a 1 mois

"Auschwitz ne s'explique pas par la conception vulgaire, archaïque, j'allais dire classique de l'antisémitisme- voilà ce que nous devons comprendre précisément. Il n'y a aucun lien organique. Notre époque n'est pas celle de l'antisémitisme, mais celle d' Auschwitz.L' antisémite de notre époque ne se défie pas des juifs, il veut Auschwitz" Kertész: L' Holocauste comme culture." et 2 rabbins sont à l' arrière d' un taxi à N York L' un dit à l 'autre: " je suis petit et médiocre Je suis inexistant" L'autre renchérit: " quant à. moi, je suis poussière de poussière, fumée inconsistante, informe et ridicule" Le chauffeur se retourne vers eux et s'exclame " Mais enfin, Messieurs les glands rabbins, si avec votre sagesse, vous êtes poussière et fumée, alors moi, je suis un néant de néant, un déchet minable, un résidu..." Les 2 sages se tournent immédiatement l 'un vers l' autre et disent : " Non mais, pour qui se prend-il, celui-là? " Pleine réussite à ce précieux projet, cher Bernard Fidèlement Georges et Anja

whatsapp image 2022-10-06 at 6.45.18 pm.jpeg

escortsgin il y a 1 mois

nice post