Mécénat

La Petite dans la forêt profonde

J -65


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION

820,00 €

25 230,00 € demandés

9
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
3%

Présentation du projet

La Cie Les Femmes Sauvages rassemble une équipe de 6 personnes pour créer La Petite dans la forêt profonde de Philippe Minyana. Il s'agit d'une adaptation théâtrale du conte d'Ovide Philomèle et Procné.

La création aura lieu au Théâtre des Halles à Avignon en novembre 22 avant de venir en Ile de France en février 23.

Nous avons accompli les deux tiers du chemin pour ce qui est de la création. Il nous reste environ 15 jours de travail.

Afin de rémunérer l'équipe et ouvrir un avenir plus large au spectacle, votre don viendra compléter les aides reçues des institutions et Théâtres qui ont choisi notre projet.

.

.K

Qui sommes-nous ?

Notre équipe s'est construite autour du désir de travailler ensemble et de porter le texte de Phlippe Minyana. À l'origine du projet, Sophie Lahayville rassemble d'abord Nicolas Geny et Xavier Kuentz, deux complices de plateau. Portant aussi la mise en scène, elle propose à Claudine Galea d'être la collaboratrice artistique de la création, avec qui elle a un échange de longue date. Peu après, Ivan Mathis, éclairagiste a rejoint l'équipe.

.

L'histoire

La Petite est une enfant de douze ans. Sa soeur aînée est une Reine qui a épousé un jeune Roi, dont elle a eu un fils. La Reine s'ennuie dans le château de son époux, elle lui demande d'aller chercher sa petite sœur sur les terres de leur père, de l'autre côté des mers. Ce que le jeune Roi fait. À l'instant où la pièce commence, le jeune Roi et la Petite sont à l'orée de la forêt. Il va commettre un crime, et ce sera pire que ce qu’on imagine. De retour au château, il tentera de falsifier ce qui s’est passé dans la forêt. Mais la Reine saura et se vengera. Dans La Petite dans la forêt profonde, il est question d'abus de pouvoir, de viol, de mensonge, de langue coupée, d'amour, de sauvagerie, de survie, de châtiment et de sacrifice.

C'est une sale histoire de famille, un drôle de conte bâti à la façon d'un thriller. La langue de Philippe Minyana nous rappelle qu'il ne faut se prendre trop au serieux avec la monstruosité dont nous sommes capables. Il transforme le poème d'Ovide Philomèle et Procné. La dérision et le clown volent au secours des personnages et de l'histoire.

l

Notre proposition

Dans La Petite dans la forêt profonde, il n'y a pas de noms de personnages suivis de leurs répliques, c'est un récit où les personnages sont à la fois acteurs et narrateurs de leurs actions, en s'exprimant sur le mode suivant :

Tu dis que c'est un havre de paix ?

Demande la petite

Oh oui

Dit le jeune Roi

C'est un beau bâtiment

Demande-t-elle encore ?

Oh oui

Dit-il et il ajoute viens

Et ainsi de suite.

Il s’agit davantage de forces et de figures que de personnages. Nous avons fait le pari que chaque acteur puisse, tour à tour, s’emparer de La Petite, de La Reine et du Jeune Roi et même, parfois, être simplement narrateur de l’histoire. Nous sommes trois, une actrice et deux acteurs, à jouer avec ces figures et avec la narration.

Enfin, dans les contes, il est beaucoup question de vrai, de faux, d’apparition et de disparition. De secrets et d'ombres. Comme dans un rêve, les personnages apparaissent et disparaissent. Un corps sort de l’ombre. Une main. Une bouche ou bien trois. Nous travaillons avec le clair-obscur. Nous travaillons avec la transparence. Les voiles se soulèvent, se déplacent, se transforment. Nous sommes dans la forêt, au palais du jeune Roi, dans la chambre de la Reine, nous sommes au jardin.

;

La création :

Notre création rencontrera le public pour la première fois les 24 & 25 novembre 2022.

Nous jouerons ensuite à la salle Jacques Brel, à Fontenay-sous-Bois en février 23 et au Théâtre de la Tête Noire en mars 23. Nous projetons de jouer au festival d'Avignon en juillet 23.

;

Pourquoi nous vous sollicitons :

Nous avons déjà bâti les deux tiers de la création. Nous avons reçu quelques aides, notamment de Fontenay-en-scènes, du département du Val de Marne, du Théâtre des Halles, de la ville d'Aubagne et du théâtre de la Joliette(Marseille). Ces aides restent modestes. Chaque membre de l'équipe a rendu la création possible par du temps donné. Nous sommes tous des professionnels confirmés et reprendrons les répétitions au mois de septembre. Nous avons besoin de votre aide pour travailler dans des conditions décentes.

Ainsi les institutions pourront connaître le travail de la compagnie et, nous l'espérons, nous aider davatage ultérieurement.


FAQ

La compagnie Les Femmes Sauvages a été fondée en 2011 par Sophie Lahayville (comédienne et conceptrice du projet), Claudine Galea (Autriche, et collaboratrice du projet), Joëlle Olivia (anciennement à l'INA), Cathy Jérôme (peintre), Alain Fabre (journaliste).

À L'origine, la compagnie a été fondée pour porter le projet Barbe-Bleue-Blanc-Rouge, une installation bâtie à partir des archives de l'INA autour du thème de l'insoumission et du conte Barbe-Bleue réécrit par Sophie Lahayville.

Les Femmes Sauvages, en co-production avec Artepo et la CNHI, a produit aussi J'ai mal à l'Algérie, un corpus imaginé par Sophie Lahayville, rassembalnt des écrits d'Albert Camus, de Denis Guénoun, et une lecture croisée des textes de Germaine Tillon et Mouloud Ferraoun. La mise en scène a été réalisée par Fraçois Rancillac.

Les Femmes Sauvages se tournent particulièrement vers la littérature dramatique contemporaine.

Restée en sommeil plusieurs années, la compagnie reprend vie avec La Petite dans la forêt profonde de Philippe Minyana

Vous connaîtrez la réponse complète en lisant Femmes qui courent avec les loups de Clarisse Pinkola Estès, conteuse et psychanalyste. Dans cet ouvrage, Clarisse Pinkola Estès développe le concept de la femme sauvage, l'instinct de liberté et de créativité profondément ancré dans la psyché de tout individu. C'est une part du féminin au sens "jungien".

Audace Beauté Simplicité Exigence intellectuelle Cohérence Equité Fraternité Ouverture d'esprit Nouveauté Transcendance Solidarité Pensée collaborative

..."J’avais lu une première fois La Petite dans la forêt profonde. Les années passent. À la fin de l’année 2019, ayant soif d’un projet d’acteurs bâti sur une élaboration collégiale, je me tourne vers Xavier Kuentz et Nicolas Geny. Ils partagent le même désir et je me mets en quête d’un texte. Je lis beaucoup et reviens vers La Petite. Je sens que La Petite offre un terrain de jeu particulier, qu’il s’agit davantage de forces et de figures que de personnages, que nous pouvons servir tous les trois les facettes de chacune de ses figures, que cela peut être suffisamment troublant pour faire sens, que c’est ainsi que nous pouvons pénétrer l'esprit du conte, que la langue de Philippe Minyana nous y conduit, qu’elle joue, avec beaucoup de tact, entre gravité et dérision, permet de questionner l’inacceptable, la bestialité, la transgression des lois familiale, le sacrilège. Que nous pouvons chercher à partir du noir, de l’apparition, de l’engloutissement par le noir, de l’aveuglante lumière. Que ce texte offre la possibilité d’un double jeu : être dans ce que l’on dit et/ou le raconter. Avec Nicolas et Xavier, nos intuitions se confirment et s’enrichissent. Je me tourne vers Claudine Galea, qui a aussi beaucoup travaillé sur le conte, nous avons déjà partagé une création et nourrissons un échange de longue date. Notre équipe est constituée."                                                                                                              Sophie Lahayville

Le spectacle sera créé au Théâtre des Halles-scènes d'Avignon, les 24 & 25 novembre 2022. Ensuite, nous viendrons jouer à la salle Jacques Brel à Fontenay-sous-Bois, les 16-17-18 février 2023, puis à Saran le 21 mars 2023. Nous sommes en attente de réponse pour d'autres représentations. Nous projetons de jouer La Petite dans la forêt profonde au festival d'Avignon 2023.

À ce jour, le spectacle est co-produit par: - Fontenay-en-scènes-Ville de Fontenay-sous Bois - Le Théâtre des Halles-scènes d'Avignon - Le département du Val de Marne Et avec le soutien de: - La distillerie en partenariat avec le Comoedia-Ville d'Aubagne - Le Théâtre de La Joliette - Marseille - La Chartreuse - Villeneuve-lès-Avignon

La Petite dans la forêt profonde de Philippe Minyana est édité par l'Arche. Vous le trouverez facilement.

Et si vous êtes dans le sud vous pouvez venir nous entendre le lire

le 2 juin 2022 à 15h, à la Chartreuse-Villeneuve lès Avignon

Durant la première quinzaine de septembre à Fontenay-sous-Bois, puis au théâtre des Halles juste avant la création en novembre.

A quoi sert l'argent collecté

L'ARGENT COLLECTÉ SERVIRA À FINALISER LA CRÉATION ET FINANCERA LA PROMOTION DU SPECTACLE SUR LES PREMIÈRES DATES DE DIFFUSION


Objectif de collecte

25 230,00 €

Montant Global

30 230,00 €

Dépenses

Désignation Montant

autres services exterieurs

PROARTI 2 000,00 €
chargée de diffusion 5 000,00 €
hebergement 1 000,00 €
Entretien et réparation 500,00 €
Confection 300,00 €
Déclaration des salaires 300,00 €
Transport et repas 2 000,00 €
Déplacements 1 000,00 €
SOUS TOTAL 12 100,00 €

FINALISATION DE LA CRÉATION

COLLABORATION ARTISTIQUE honoraire 1 984,00 €
CHARGE DU PERSONNEL 10 646,00 €
SOUS TOTAL 12 630,00 €

COSTUMES ET ACCESSOIRES

accessoires 400,00 €
COSTUMES 1 500,00 €
SOUS TOTAL 1 900,00 €

VÉHICULE UTILITAIRE

Location de véhicule - essence - parking-péage 500,00 €
SOUS TOTAL 500,00 €

COMMUNICATION

AFFICHES-PHOTOS-CAPTATION 2 000,00 €
GRAPHISTE 700,00 €
SOUS TOTAL 2 700,00 €

ACHAT

matériel de régie consommable 400,00 €
SOUS TOTAL 400,00 €

TOTAL

TOTAL 30 230,00 €

Recettes

Désignation Montant

FONDS DE LA COMPAGNIE

FONDS PRORES DE L'ASSOCIATION 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

ORGANISMES DE SOUTIEN

SPEDIDAM 1 500,00 €
SOUS TOTAL 1 500,00 €

FOND DE DOTATION

FONTENAY SOLIDAIRE 1 500,00 €
SOUS TOTAL 1 500,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 25 230,00 €

TOTAL

TOTAL 30 230,00 €

Pour bâtir notre imaginaire, nous sommes allés puiser dans les peintures de Pierre Soulage . Nous nous sommes penchés sur le travail du plasticien Markus Schiwald, avons lus les métamorphoses d'Ovide, dans latraduction de Marie Cosnay. Nous nous sommes aussi impréngnés par l'univers en noir et blanc des cinéastes Ingmar Bergman et Akira Kurosawa (Rashomon)

Suivez l'actualité du projet !

  • Lecture publique du texte par l'équipe

    Nous avons le plaisir d'être invité •es à lire La Petite dans la forêt profonde de Philippe Minyana

    le 2 juin 2022 à 15h, à la Chartreuse-Villeneuve lès Avignon

Contreparties