J'attends L'heure
Court Métrage

J -74


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

1 150,00 €

2 600,00 € demandés

12
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
44%

Présentation du projet

Julia

Présentation :

Je suis un jeune réalisateur français de 23 ans qui s’intéresse particulièrement au cinéma de genre. Il y a un an j’ai écrit un scénario dystopique de science fiction que j’essaye depuis de faire produire par le schéma classique de production français (CNC, commissions, etc…). Le temps de production étant particulièrement long, j’ai eu envie d’écrire une histoire dans le même univers qui pourrait se réaliser par un système d’auto-production, plus rapide et moins coûteux.

Le cinéma de genre est un cinéma riche et vaste mais il peine à dépasser le statut d’outsider du cinéma plus traditionnel. En France il prend de l’importance depuis quelques années avec des films très variés de jeunes réalisateurs/trices comme La nuée de Just Philippot, Teddy de Ludovic et Zouran Boukherma ou la récente Palme d’Or Titane de Julia Ducournau. Je pense qu’il faut suivre cet effort du jeune cinéma français pour remettre le genre au centre de nos histoires. Car le genre est une force brute, qui permet de parler de notre époque, de notre humanité, de nos sociétés, par le biais d’une mise en scène stylisée et organique.
Pour J’attends l’heure, c’est le genre dystopique qui m’intéresse car il permet d’accentuer certaines dérives de notre société dans un monde imaginaire. Ici, l’uberisation de plus en plus massive et la privation de nos libertés individuelles.


Synopsis :

Une nuit d’hiver pluvieuse. Au rez-de-chaussée d’un vieil immeuble Julia, une jeune femme d’une vingtaine d’années, vit seule avec son vieux père immobilisé dans un lit d’hôpital. Un soir d’anniversaire comme les autres. Jusqu’à ce que le livreur apportant le gâteau d’anniversaire de son père disparaisse mystérieusement.

Julia fait alors l’ascension de l’immeuble pour trouver les ingrédients nécessaires à la recette du gâteau. Étage après étage elle va devoir se confronter aux locataires de l’immeuble : sa propre famille.

Au fil de son ascension, Julia suit aux informations du soir le trajet de son livreur en fuite : fuite vers une liberté que Julia ne possède plus…


De quoi parle le projet :

Comment vivre librement quand on est emprisonné par des obligations morales et sociales trop lourdes à porter ?

Il faut généralement s’échapper vers un renouveau, vers une autre vie, vers une liberté. Le besoin de liberté est profondément humain. Ainsi il devient très cinématographique car il touche une sensation vitale pour l’Homme. C’est de ce besoin de liberté dont je veux parler à travers l’histoire de Julia et du jeune livreur.

En observant le trajet d’un livreur Uber suite à ma commande sur la plateforme, je me suis demandé ce qui se passerait si le livreur prenait soudainement la fuite sans raison. C’est à partir de ce postulat que j’ai imaginé J’attends l’heure.

L’histoire intimiste d’une jeune femme vient croiser celle, plus générale, d’un jeune livreur pour les mener tous deux vers la liberté. Liberté de se détacher de la charge d’un père oppressant pour Julia. Liberté de se détacher d’un travail aliénant pour le livreur. En croisant les deux histoires, je veux relier la relation intime entre Julia et son père à des enjeux de société mis en lumière par la fuite du livreur. En passant de la petite histoire à la grande, j’aimerais montrer les différents niveaux de la dépendance et du sentiment d’oppression pour aboutir à un combat pour vivre librement.

La mise en scène s’intéressera donc à ces deux notions contraires, oppression et liberté.


Note d’intention :

J’attends l’heure est un huis-clos dans un immeuble. L’immeuble devient donc un personnage à part entière : à la fois lieu oppressant et inquiétant pour Julia, c’est aussi lui qui permet son ascension vers la liberté. Il est construit comme un jeu vidéo, où chaque palier est une nouvelle étape pour avancer vers le dénouement final. Différents éléments de mise scène me permettront de rendre l’immeuble vivant. La construction sonore permettra d’entourer Julia de sons naturels qui l’accompagneront dans son ascension (marches, pluie sur le carreau, craquements…). L’éclairage de la pluie sur les carreaux créera des ombres vivantes dans l’escalier. La caméra jouera sur la profondeur de champ de l’escalier pour en faire un lieu écrasant pour Julia.

La société représentée dans le court métrage est proche de la nôtre mais amplifie certains points pour créer un monde unique et surréaliste. La cohérence de ce monde fictif passera par la mise en scène. Chaque appartement représentera une classe sociale ou un personnage. Ils seront donc mis en scène différemment les uns des autres. Une couleur sera associée à chaque appartement suivant le/les personnage/s qui l’habite/nt. La caméra s’adaptera aux espaces pour contraster les différences entre les appartements. Les mouvements et échelles de plan seront propres à chaque appartement.

Le court métrage sera tourné au format 1/66 (entre le 16/9 et le 4/3) ce qui permettra de créer à la fois une ambiance intimiste (portrait des personnages) et de jouer en même temps avec le décor (taille de l’immeuble, des appartements). La mise en scène adoptera le point de vue de Julia pour plonger le spectateur dans son ascension. Ainsi la caméra sera constamment proche de la jeune femme, s’adaptant à ses émotions, à son ressenti vis-à-vis de telle ou telle situation. Le travail du flou d’arrière plan rapprochera le spectateur de Julia tandis que les mouvements de caméra représenteront son état d’esprit. Plus la jeune femme se libèrera, plus la caméra sera libre et virevoltante. Plus Julia sera oppressée, plus la caméra l’enfermera dans le décor par des plans fixes.

La perception sonore de Julia sera le fil conducteur du mixage sonore. Dans un environnement hostile le silence sera pesant et le moindre son agressif. Les scènes dialoguées contrasteront avec des scènes purement musicales ou silencieuses. La mise en scène sonore de la pluie participera à la construction d’un univers surréaliste, à la fois mélancolique et mystérieux. La musique accompagnera l’état d’esprit de la jeune femme tout en créant une ambiance propre au monde imaginé par le court métrage.

Ainsi la mise en scène épousera le point de vue de Julia dans son ascension, tout en participant à la construction d’un monde surréaliste cohérent. Monde où une jeune femme et un jeune livreur vont suivre des chemins parallèles, à la quête d’une même sensation : être libre.

Calendrier du projet :

Tournage : Novembre 2021

Post-production : Décembre 2021 à Février 2022

Finalisation du projet : Mars 2022

A quoi sert l'argent collecté

Pour mener à bien notre projet de court métrage, j’ai besoin de votre aide pour nous aider à atteindre cet objectif de collecte de 2500 € sur les 5000 € du budget total.


Budget total :
Matériel : 2000 €
Décors : 300 €
HMC : 120 €
Transports : 168 €
Régie : 1470 €
Assurances : 670 €

 


Objectif de collecte

2 600,00 €

Montant Global

4 928,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Budget

Commision Proarti 200,00 €
Assurance 670,00 €
Régie 1 470,00 €
Transports 168,00 €
HMC 120,00 €
Décors 300,00 €
Matériel 2 000,00 €
SOUS TOTAL 4 928,00 €

TOTAL

TOTAL 4 928,00 €

Recettes

Désignation Montant

Financements

Apport personnel 2 328,00 €
SOUS TOTAL 2 328,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 2 600,00 €

TOTAL

TOTAL 4 928,00 €

Contreparties

Mention Générique

pour 10,00 € et +

2 ARTINAUTES

Mention de votre nom au générique.

Scénario

pour 50,00 € et +

2 ARTINAUTES

Mention de votre nom au générique.

1 version numérique du scénario.

Scénario + Musique Originale

pour 100,00 € et +

0 ARTINAUTES

Mention de votre nom au générique.

1 version numérique du scénario.

1 version numérique de la musique originale du film.

Lien privé de visionnement + 1 Affiche originale

pour 200,00 € et +

1 ARTINAUTE

Mention de votre nom au générique.

1 version numérique du scénario.

1 version numérique de la musique originale du film.

1 lien privé de visionnement de J'ATTENDS L'HEURE en avant première.

1 affiche originale du film.

DVD

pour 300,00 € et +

0 ARTINAUTES

Mention de votre nom au générique.

1 version numérique du scénario.

1 version numérique de la musique originale du film.

1 affiche originale du film.

1 DVD collector du film.

Invitation à l’avant première du film

pour 500,00 € et +

1 ARTINAUTE

Mention de votre nom au générique.

1 version numérique du scénario.

1 version numérique de la musique originale du film.

1 affiche originale du film.

1 DVD collector du film.

1 Invitation pour 2 personnes à l’avant première du film en présence de l’équipe du film.