HISTOIRES DE BREIZH

Tournage long-métrage en Bretagne
AUDIOVISUEL - CINÉMA
PRODUCTION
EDUCATION

Présentation du projet

"HISTOIRES DE BREIZH : un long-métrage, une comédie historique.

Le tournage se déroulera dans le Morbihan, essentiellement à Pontivy, Damgan, Le Guerno, Ambon et Surzur,  du 28 août au 24 septembre 2024.

HISTOIRES DE BREIZH sortira en salle en juillet 2025.

 "HISTOIRES DE BREIZH", un film dans l'esprit des comédies historiques, comme celles d'Yves Robert, d'Edouard Molinaro, de Philippe de Broca, mais aussi avec un patinage esthétique façon Alain Resnais. 

Les ingrédients d'HISTOIRES DE BREIZH sont : l'histoire de la lutte pour la république et l'école laïque à la fin du XIXème siècle, une intrigue amoureuse contrariée, la vie de la bourgeoisie parisienne et de celle des paysans de  province en Bretagne, des personnages hauts en couleur, la vie aux champs, des péripéties, un rythme endiablé, des situations cocasses dramatiques ou drôles.

Nous sommes une équipe d'artistes et techniciens professionnels indépendants. Nous menons nos projets grâce à une énergie débordante, une inaltérable pugnacité, une volonté inextinguible et un goût prononcé pour l'aventure. Les rires, les larmes, les applaudissements des spectatrices et spectateurs qui viennent voir nos pièces de théâtre, nos concerts, nos films et autres facéties artistiques, sont nos plus beaux lauriers et les plus nobles récompenses d'un travail acharné.

Aujourd'hui, chères donatrices et chers donateurs, nous faisons appel à votre générosité, afin que le film "HISTOIRES DE BREIZH" illumine les écrans de vos cinémas.

Par avance nous vous remercions infiniment de votre soutien à l'art et aux artistes.

Soyez heureuses et heureux.

A quoi sert l'argent collecté

L'intégralité de l'argent collecté servira UNIQUEMENT à produire le film HISTOIRES DE BREIZH.

Pour le TOURNAGE : 91059 €

  •  salaires et cotisations sociales de toute l'équipe, artistique (5 actrices, 9 acteurs, 2 figurantes, 2 figurants, 1 scénariste)  et technique ( 1 réalisateur,  1 assistante à la direction d'acteur, 1 chef opérateur, 1 assistant chef opérateur, 1 machiniste, 1 preneur de son, 1 assistant preneur de son, 1 scripte, 1 maquilleuse, 1 habilleuse / costumière, 1 régisseur)
  • Locations matériel, costumes
  • Hébergement, repas, transports
  • Droits artistiques (Droits d'auteur - Sacem)

Pour la POST-PRODUCTION : 18000 €

  • Enregistrement studio musiciens, Montage son, Montage images

FRAIS FINANCIERS  : 9600 €

  • 8 % Proarti

Nous n'avons pas intégré dans nos dépenses les coûts de préparation du film : droits d'auteur, préparation technique, financière, administrative, artistique. Ces dépenses seront financées ultérieurement par les recettes du film lors de sa diffusion.

 

 


Objectif de collecte

40 000,00 €

Montant Global

120 000,00 €

Dépenses

Désignation Montant

EQUIPE ARTISTIQUE

ACTEURS - ACTRICES - MUSICIENS - SCENARISTE 36 811,00 €
SOUS TOTAL 36 811,00 €

EQUIPE TECHNIQUE

CHEF OPERATEUR IMAGE, SON, SCRIPTE, COSTUMIERE, MAQUILLEUSE, REGISSEUSE etc 32 400,00 €
SOUS TOTAL 32 400,00 €

MOYENS TECHNIQUES

LOCATION MATERIEL - ACHATS DIVERS MATERIEL 13 829,00 €
SOUS TOTAL 13 829,00 €

POSTPRODUTION

MONTAGE IMAGES et SON 12 000,00 €
SOUS TOTAL 12 000,00 €

TRANSPORT - FRAIS DE SEJOUR

TRANPORTS - HEBERGEMENT - REPAS 12 000,00 €
SOUS TOTAL 12 000,00 €

FRAIS FINANCIERS

FRAIS FINANCIERS 9 600,00 €
SOUS TOTAL 9 600,00 €

DROITS ARTISTIQUES

DROITS MUSICAUX 1 360,00 €
SOUS TOTAL 1 360,00 €

IMPREVUS

Dépenses imprévues 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

TOTAL

TOTAL 120 000,00 €

Recettes

Désignation Montant

PRODUCTEURS DIVERS

APPORTS 60 000,00 €
SOUS TOTAL 60 000,00 €

COLLECTIVITES TERRITORIALES

SUBVENTIONS 20 000,00 €
SOUS TOTAL 20 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 40 000,00 €

TOTAL

TOTAL 120 000,00 €

Une jeune fille riche, élevée dans les institutions religieuses, est éperdument amoureuse d’un jeune homme. Malheureusement pour elle, suite à la faillite de son frère, celui-ci la destine au couvent. Mais son oncle, farouche républicain, promoteur d’idées politiques et philosophiques héritées des Lumières et de l’école laïque et républicaine, va s’opposer à ce projet. 

Histoires de Breizh relate une page très importante de l’histoire de France, du combat mené par les hommes politiques progressistes, les républicains, pour installer de façon pérenne l’école de la république dans notre pays. Cette période, se déroule durant une vingtaine d’années, depuis les lois Jules Ferry de 1881 et 1882, qui rendent l’école gratuite, obligatoire et laïque, jusqu’en 1905 et la loi de séparation des Églises et de l’État. Cette page de notre histoire me passionne d’autant plus, que mon arrière-grand-père paternel fut un hussard noir de la république, nommé instituteur en 1889 dans le Finistère, en Bretagne, terre hautement cléricale. Il relata à ses enfants et petits-enfants, dont mon père, l’opposition, parfois violente, à laquelle il fut confronté durant l’exercice de ses fonctions. Il fut un farouche républicain et représente les racines d’une mémoire et d’une conscience familiale, républicaine et laïque.

Mais, il m’a semblé plus pertinent d’inclure cette narration historique, dans la vie quotidienne, en développant une histoire avec une galerie de personnages qui représentent chacun un caractère de la société française de la fin du XIXème siècle en Bretagne.

Je suis donc parti d’une pièce de Carlo Goldoni, « Le bourru bienfaisant », dont l’intrigue se déroule à la fin du XVIIIème siècle, juste avant la révolution française. J’ai transposé l’histoire un siècle plus tard et en Bretagne. Tout en respectant l’intrigue initiale de la pièce de Goldoni, un amour et un mariage impossibles, je l’ai réécrite en totalité, afin d’en moderniser le style et d’introduire d’autres évènements qui viennent se mêler à l’histoire principale. Ainsi, je peins un tableau, où se révèlent la légèreté de la vie parisienne dans la grande bourgeoisie, les innovations techniques, l’électricité, le train, la vie paysanne au rythme des saisons, les cultures, les récoltes, les soubresauts d’une noblesse agonisante, ruinée et réactionnaire, alliée d’une église qui refuse de perdre le contrôle des consciences, les grandes affaires qui secouèrent la république, Panama, le cartel du cuivre, l’émergence d’idées qui irrigueront tout le XXème siècle et sont encore aujourd’hui totalement d’actualité, comme le féminisme, les pensées du siècle des Lumières, fondements indubitables de la culture française d’une dimension universelle, la table et ses plaisirs, les joies de l’ivresse lorsqu’elle est partagée avec des amis de cœur, la pureté de l’amour où seuls les sentiments sont les raisons de son existence, la volonté inexpugnable de construire un monde plus juste, où les privilèges sont abolis et où la culture populaire protège de toutes les formes d’obscurantisme, source de violences, de crimes et de guerres.

Ainsi, Histoires de Breizh, se passe à la fin du XIXème siècle, en 1896, et pourtant résonne d’une actualité confondante.

Corentin, riche propriétaire de province, farouche républicain, laudateur infatigable des idées héritées du siècle des Lumières, militant de tous les instants pour la culture populaire, défenseur invincible de l’école de la république, respectueux et généreux avec ceux avec qui ils travaillent, bon vivant jusqu’à l’excès, est un homme jovial et sympathique en tout point. Il a pourtant ses failles. Le féminisme et l’égalité des hommes et des femmes, ne sont pas des valeurs encore intégrées. Et il fonctionne encore, malgré ses idées novatrices et ses lectures émancipatrices, de manière très patriarcale. Il n’hésite pas à promettre à son ami le notaire Pol Dorval, sa nièce en mariage, pour la sauver du couvent, soit, mais faisant fi des trente-deux années qui séparent le notaire d’Angélique.

Marie-Thérèse Dalancour, ne semble au début que frivolité, légèreté, superficialité, et dotée d’un effroyable esprit de classe. Seuls ses plaisirs semblent animer son existence dispendieuse. Et pourtant, confrontée aux affres de la ruine, à l’horrible perspective du couvent pour sa belle-sœur, ou à son mariage avec un vieux notaire semi-alcoolique, elle va se révéler combative, entreprenante et capable d’imposer ses idées en s’opposant avec force et pertinence au patriarche, Corentin.

Angélique est une jeune femme cultivée, brillante, très vive d’esprit et douée d’un redoutable sens de la répartie. On la sent passionnée et intègre, idéaliste et romantique. Mais parfois, la vivacité de son raisonnement et l’impatience qui en découle dans ses rapports avec autrui, notamment avec son amoureux Valère, lui confère presque une teinte un tantinet prétentieuse, vite atténuée par son humour.

Voici pour les principaux personnages, ils sont tous vraiment attachants, de par leur nature très humaine. Ils ne sont ni parfaits, ni mauvais, ont tous d’énormes qualités, nuancées par des failles, des petits travers, souvent drôles. Il en va ainsi de tous les protagonistes d’Histoires de Breizh. Maître Dorval, est un fidèle compagnon, qui éprouve une profonde et indéfectible amitié à l’égard de Corentin, mais c’est aussi un joyeux ivrogne, un peu machiste. Jean Dalancour est un mari éperdument amoureux de sa femme, d’une générosité sans limite, mais un peu falot et manquant du tonus des véritables hommes d’affaires. Jeanne, la servante de Corentin, est franche, directe, instruite, généreuse, souvent acerbe, mais elle râle sans cesse. Les « méchants », le marquis Charles Eudes Louis Du Flétri de la Pointe, la bigote Mademoiselle Cunégonde Chatossec, sont caricaturés, car Histoires de Breizh est avant tout une comédie.

Le style est assez littéraire, dans l’esprit du XIXème siècle, la langue soignée, les dialogues élégants. Passionné par la littérature de ce siècle, j’ai pris un grand plaisir à écrire dans le style des auteurs de cette époque, où l’emploi du passé simple, du passé antérieur, de l’imparfait du subjonctif , confère aux phrases une élégance naturelle et une fluidité harmonieuse. L’écriture est assez théâtrale, car je viens du théâtre et revendique cette démarche artistique, cette transposition au cinéma d’une mise en scène avec une « couleur théâtre ». Ainsi, je puise mes influences, entre autres, chez, Marivaux, Molière, Balzac, Victor Hugo, Zola, Flaubert, mais passionné par le mariage des styles, j’introduis également des ambiances qui ne dénoteraient pas chez Gabriel Chevallier, l’auteur de Clochemerle ou dans la Guerre des boutons de Louis Pergaud.

En tant que réalisateur, je vais donc marier mes deux passions, le théâtre et le cinéma. Ainsi plusieurs scènes seront tournées sur une scène de théâtre, avec un décor minimaliste, mais avec un travail de création lumière particulièrement soigné. La même scène pourra commencer au théâtre et se poursuivre dans « le réel ». Ainsi, je désire emmener le spectateur dans un univers esthétique tout en demeurant dans l’esprit de la comédie. Je désire tenter le mariage d’Alain Resnais, dans la déconstruction d’une narration classique, et de Philippe de Broca dans la comédie parodique. Si je devais citer trois films qui pourraient être mes fils conducteurs, je citerais « Mélo » d’Alain Resnais, « Le roi de cœur » de Philippe de Broca et « Clérambard » d’Yves Robert. Mon désir est donc de faire une comédie sérieuse tout étant un film historique comique.

 

Contreparties

N°1 : Votre nom au générique... et toute notre gratitude. Et tout ça pour moins qu'un paquet de cigarettes.

pour 10,00 € et +

3 ARTINAUTES

Pour un don de 10 à 49,99 euros.

N° 2 - Une photo de tournage dédicacée envoyée par courriel + Votre nom au générique.

pour 50,00 € et +

2 ARTINAUTES

Après réduction fiscale un don de 50 € vous coûtera seulement 17 € (pour les particuliers)

N°3 - Une affiche du film dédicacée + contrepartie N° 2

pour 100,00 € et +

7 ARTINAUTES

Après réduction fiscale un don de 100 € vous coûtera seulement 34 € (pour un particulier)

N°4 - Une invitation à une avant-première + toutes les contreparties précédentes

pour 250,00 € et +

3 ARTINAUTES

Après réduction fiscale un don de 250 € vous coûtera seulement 85 € (pour les particuliers)

N°5 - 1 ALBUM de François LE ROUX + toutes les contreparties précédentes

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Après réduction fiscale un don de 500 € vous coûtera seulement 170 € (pour les particuliers)

N° 6 - 2 ALBUMS de François LE ROUX + toutes les contreparties précédentes

pour 750,00 € et +

0 ARTINAUTES

Après réduction fiscale un don de 750 € vous coûtera seulement 255 € (pour les particuliers)

N°7 - Une invitation à une journée de tournage + toutes les contreparties précédentes

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Après réduction fiscale un don de 1000 € vous coûtera seulement 340 € (pour les particuliers)

N° 8 - Un repas avec l'équipe de tournage + toutes les contreparties précédentes

pour 1 250,00 € et +

0 ARTINAUTES

Après réduction fiscale un don de 1250 € vous coûtera seulement 425 € (pour les particuliers)

N°9 - 1 DVD d'Histoires de Breizh + toutes les contreparties précédentes

pour 1 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Après réduction fiscale un don de 1500 € vous coûtera seulement 510 € (pour les particuliers)

N° 10 - 1 CONCERT privé François LE ROUX (piano + chant - frais déplacement non compris - Au delà de 300 km AR hébergement obligatoire - Contrepartie pour les personnes morales) + toutes les contreparties précédentes

pour 2 000,00 € et +

1 ARTINAUTE

Après réduction fiscale un don de 2000 € vous coûtera seulement 800 € Contrepartie réservée aux personnes morales

Contrepartie réservée aux personnes morales

N° 11 - 1 CONCERT de François LE ROUX Duo (2 musiciens - hors frais de déplacement - Au delà de 300 km AR hébergement obligatoire -Contrepartie pour les personnes morales ) + toutes les contreparties sauf la N°10

pour 3 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Après réduction fiscale un don de 3000 € vous coûtera seulement 1200 € Lien vers bande annonce concert François LE ROUX Trio : https://youtu.be/vDil0Wr6B3c?si=fqsbKix4nf37en9k https://youtu.be/gGuY04yiq3c?si=5v1BjKs9SPIr-6X5 Contrepartie réservée aux personnes morales

Lien vers bande annonce concert François LE ROUX Trio :

https://youtu.be/vDil0Wr6B3c?si=fqsbKix4nf37en9k

https://youtu.be/gGuY04yiq3c?si=5v1BjKs9SPIr-6X5

Contrepartie réservée aux personnes morales

N° 12- Une représentation privée de L'évangile selon Paulo (hors frais de déplacement - Au delà de 300 km AR hébergement obligatoire - Contrepartie pour les personnes morales) + Toutes les contreparties précédentes sauf la N° 10 et 11

pour 5 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Après réduction fiscale un don de 5000 € vous coûtera seulement 2000 € Lien vers bande annonce "L'Evangile selon Paulo" https://youtu.be/jY68R0ImZGY?si=YAB60VOe-ejGAgWa Contrepartie réservée aux personnes morales

Lien vers bande annonce "L'Evangile selon Paulo" https://youtu.be/jY68R0ImZGY?si=YAB60VOe-ejGAgWa

Contrepartie réservée aux personnes morales

N° 13 - Une représentation de CREUSE TOUJOURS ! (hors frais de déplacement - Au delà de 300 km AR hébergement obligatoire - Contrepartie pour les personnes morales) + Toutes les contreparties précédentes sauf la N° 10 et 11 et 12

pour 7 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Après réduction fiscale un don de 7000 € vous coûtera seulement 2800 € Lien vers bande annonce : "Creuse toujours !" https://youtu.be/gk0cKn4J81I?si=hLrMAkX7eRNZCVNK Contrepartie réservée aux personnes morales

Lien vers bande annonce : "Creuse toujours !" https://youtu.be/gk0cKn4J81I?si=hLrMAkX7eRNZCVNK

Contrepartie réservée aux personnes morales