Mécénat

Frédérique

Par: Arsène

Collecte Réussie


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| France
| PRODUCTION

2 106,00 €

1 900,00 € demandés

31
Soutiennent
1
Recommandent
2
Suivent
110%

Présentation du projet

"Frédérique"

RADIO ARVERNE en parle ...

Bonjour, je suis Silvia Gaillard, comédienne et auteur. Je co-dirige la compagnie Arsène Créations depuis 2000, avec laquelle j'écris, crée et organise des spectacles et des formations depuis une vingtaine d'années. Depuis quelques temps, le langage en images fait partie de mes modes d'expression : quelques pastilles humoristiques et des interviews pour la Journée de la Femme ont été mes premières vidéos.


"FREDERIQUE" est mon premier documentaire.

Un 52' actuellement en pré-montage.

Il trace le portrait d'une femme handicapée mentale de 59 ans, ma belle-soeur, et parle de son rapport avec sa fratrie.

Frédérique vit dans un centre MGEN dans la Drôme et tous les mois elle vient passer 3 jours en famille en Auvergne. Ce périple a ses codes, son rythme, ses rituels immuables. Elle retrouve sa place au sein de la fratrie, composée de 6 soeurs et d'un frère. Mais et eux, quelle est leur place auprès d'elle ?

Ces séjours en famille, sont réguliers et attendus de part et d'autre. Ils sont l'occasion pour Frédérique, de quitter pour quelques jours son centre d'accueil et de reprendre les liens avec sa fratrie et sa mère. Le voyage et le séjour sont planifiés selon le même enchainement. Le chemin est toujours le même, avec ses habitudes et ses échanges. Au rythme d'un road movie.

Son frère, deux sœurs et leur mère se sont inscrits dans ce projet et l'ont fait évoluer. Il leur a permis de partager leur vécu, et de dire ce qu'ils ne s'étaient peut-être jamais dit au sein de leur famille.

Comment ont-ils fait leur place à côté de Frédérique ? Comment grandit-on avec une sœur handicapée ?

Quel lien peut-on avoir et quel moyen de communication utilise-t-on ?

Quel impact sur leur vie d'adulte et leurs choix futurs ?

Honte, parole, violence, prière, enfance, écoute, placard, protection, décoder, domptée

Autant de mots posés.

Trois jours de tournage estival dans le Puy-de-Dôme, avec la complicité de Laure Patricot à la caméra HD.

Avec ce sentiment d'urgence et de fragilité qui caractérise la proximité avec Frédérique.

Accepterait-elle la présence de la caméra, fixée sur ses moindres faits et gestes ?

Finalement, elle me connait et me perçoit.

Au fil du temps, nous avons appris à nous connaître.

Il s'est tissé entre nous une relation affectueuse. Je la remercie de sa confiance.

Je souhaite vivement que ce film voit le jour à l'hiver 2018.

Je le destine aux associations, festivals, entreprises, colloques, écoles, aux chaines de télévision et à toute personne sensible au sujet du handicap mental et du lien avec sa fratrie.

Pourquoi ce projet me tient-il à coeur ?

Les premières fois que je ai accompagné Frédérique dans ce périple, faits de non-dits, de silence et d'échange subtils, m'est apparu son rythme propre, sa cadence, son atmosphère si singulière.

J'ai rapidement eu envie d'en faire un film et de le partager avec ceux qui, comme moi, sont extérieurs à cet environnement.

J'avais à cœur de capter ces moments d'intimité et de complicité. Car ce qui me frappe et me touche, c'est cette communication non-verbale faites de non-dits extrêmement puissants, et ce lien entre les membres de la fratrie, tout aussi forts.

La complicité existante entre son frère et elle, est évidente et profonde. Tout est viscérale, comme un unique moyen de communication.

Et puis le rire, qui vient consolider ces instants de connexion et faire fi de la maladie.


Pourquoi cette collecte ?

Aujourd'hui, avec plus de 3h de rush, j'ai besoin de travailler avec des collaborateurs pour le montage, l'étalonnage et le mixage. Partie avec le désir de filmer, ce projet est en total auto-production et sans aucun soutien financier d'aucune sorte.

Avec Les Artistes Angels, il s'agit bien plus que d'un "simple financement" - ce qui en soit , ne serait déjà pas si mal surprise - Il s'agit d'une réelle envie de partager ce film avec vous tous qui en serez les premiers spectacteurs !

Ce rapport est très important pour moi. Ce travail, je ne peux le terminer seule.

J'ai besoin d'une équipe, et vous en faites partie.

A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté grâce à cette cagnotte nous permettra de payer le saleur du réalisateur, cadreur, monteur et du mixeur. Le montage du documentaire est prévu avant l'été. Il nous sera également nécessaire pour assurer les droits d'auteurs pour les musiques que nous souhaitons utiliser. 


Montant de l'appel à dons

1 900,00 €

Montant global

12 900,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Droits d'auteur

Droit d'auteur musique 1 200,00 €
SOUS TOTAL 1 200,00 €

Payement équipe

Salaire mixeur 1 200,00 €
Salaire monteur 3 000,00 €
Salaire cadreur 3 500,00 €
Salaire réalisateur 4 000,00 €
SOUS TOTAL 11 700,00 €

TOTAL

TOTAL 12 900,00 €

Recettes

Désignation Montant

Autres recettes

Fonds propre 5 000,00 €
Apports techniques 2 500,00 €
SOUS TOTAL 7 500,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 1 900,00 €

TOTAL

TOTAL 9 400,00 €

Frédérique est ma belle-soeur. Je la connais depuis 25 ans.

Je l'ai cotoyé chez ses parents en vacances, et chez elle au centre MGEN.

Et puis j'ai commencé à faire ses voyages, de l'un à l'autre.

J'ai rapidement été sensible à son rythme et à son mode de communication non-verbale.

Ce tempo si particulier, ses non-dits, ses rites personnels que rien ne doit jamais chambouler m'ont interpellés. J'ai visualisé alors un road-movie pour raconter ces voyages, extérieurs et intérieurs.

Mais toute cette ambiance ne serait rien sans sa fratrie. Car le langage usité avec son frère et ses sœurs lui est bien personnel.

J'étais parti au départ pour ne filmer que le périple de Fred, mais rapidement, frère et sœurs ont voulu s'exprimer. « Et nous ? Qui nous demande notre avis ? Qui nous voit et nous écoute ? »

J'ai eu la chance d'aller à l'école avec quelques petits camarades atteints de handicap, somme toute plus léger, mais bien réels : surdité, retard mental, polyomélite...

J'ai aimé ces partages différents. Ils étaient nos copains de classe, pas différents de nous. C'était à nous de nous adapter à eux. Quelle richesse et quelle humanité chez ces enfants que nous étions. Comme une évidence.

Partager ce qu'est la vie à côté d'un handicapé. En parler, écouter, regarder, apprendre les uns des autres. Et s'aimer.

Suivez l'actualité du projet !

  • Presse et blog en parle !

    Merci à Michel Mense et la Gazette des Montagnards, ainsi qu'à Marie Serve pour son interview sur Radio Arverne !

  • Dernières séances parisiennes avant les quartiers d'été ;-) !

    Ok il fait chaud mais on ne faiblit pas pour autant ! Nous, derrière notre table de montage et vous sur la collecte! Bientôt les départ en vacances pour certains ; quant à Nicolas et moi nous poursuivons notre travail. ET on compte sur vous pour participer à l'avancé du film. Cet été sera l'occasion de se poser et de laisser mûrir ce fruit ...pour le récolter à l'automne.

  • Auvergne

    Le tournage du film s'est effectué entre Drôme et Auvergne, avec une majeure partie dans le Puy de Dôme où se trouve la maison familiale, sur la commune de Vollore-Ville. Aujourd'hui, il nous reste encore 3h de rushes , qui sont les images filmées , sur les 5h de départ. Mon choix des scènes se porte sur le rapport quotidien entre les soeurs et frère, et Frédérique. Ce qu'ils disent d'eux-mêmes à travers leurs regards, leurs gestes et leurs expressions. Et puis sur leurs témoignages d'enfance. Au départ, le film ne devait pas comporter d'interviews, mais Marc, Christiane et Véronique ont souhaité témoigné de leur vies auprès de Frédérique. Je les en remercie.

  • Le montage se poursuit....

    Chaque jour le film prend forme et c'est avec un grand plaisir que je le vois se dessiner, pour vous raconter l'histoire de Frédérique.

  • Step by Step ....

    C'est parti !

    Grâce à vous, premiers donateurs, l'élan retrouvé me permet de poursuivre mes efforts sur ce documentaire.

    Mon équipe se constitue et je collabore avec un nouveau monteur Nicolas Wallet, de l'ESEC, qui a finalisé le teaser. Après des mois de dérushages, j'entame enfin la vraie phase de montage du film ! Ce qui n'est pas une mince affaire tant le sujet a été riche de témoignages et de belles images d'Auvergne et de la Drôme ! Des soutiens m'arrivent de ces régions et me font chaud au coeur !

    Preuve que le thème traité touche bien plus de personnes qu'il n'y parait.

    Et je sais que toute la famille de Frédérique y est très sensible. Merci !

Recommander Suivre

Contreparties

Votre nom dans le générique

pour 5,00 € et +

7 ARTINAUTES

Toutes les personnes ayant contribué au financement de ce projet verront leur nom apparaître dans le générique de fin du documentaire. En effet, nous souhaitons ainsi remercier tous les donnateurs en annonçant leur participation de manière officielle.

Invitation à la projection

pour 20,00 € et +

8 ARTINAUTES

Nous tenons à inviter tous les donateurs à la projection du documentaire qui aura lieu dans une salle conviviale. Ce sera l'occasion de vous remercier de votre aide dans ce projet et de rendre votre investissement plus concret.

Rencontre avec l'équipe du film

pour 50,00 € et +

4 ARTINAUTES

Nous vous proposons une rencontre, autour d'un pot, avec l'équipe du film : la réalisatrice, Silvia Gaillard, et les membres de la famille de Frédérique (interviewés dans le court-métrage) seront présents et répondrons à toutes vos questions. Des discussions autour des sujets comme le handicap ou le cinéma pourront également avoir lieu. Cet événement permettra aux donateurs de rencontrer les personnes pour qui ils se sont investit mais également de se retrouver dans une ambiance conviviale autour d'un sujet pour qui nous portons tous un intérêt particulier.

DVD offert

pour 100,00 € et +

2 ARTINAUTES

Pour tout don supérieur ou égal à 100€, nous désirons vous offrir un DVD du documentaire afin que vous puissiez l'apprécier personnelement.