Ex-tracés
Performance marchée de 4200 km sur les traces des réfugiés...

Par: Ridha Dhib

J -72


| ARTS PLASTIQUES - DESIGN
| PRODUCTION

780,00 €

3 400,00 € demandés

9
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
22%

Présentation du projet

Qui suis- je ?

Je m’appelle Ridha Dhib, je suis artiste marcheur et je travaille sur la notion de ligne depuis presque 20 ans. Ma problématique principale s’articule autour d’une question : que peut la ligne ? Autrement dit, quelles sont les potentialités plastiques d’une trace ouverte et abstraite ? Mes outils d’expression sont mon corps et mon smartphone. L'essentiel de mon travail se fait en marchant. Cela se traduit par des performances marchées documentées par différentes traces numériques : images, traces GPS, textes, cartes... Tous ces éléments me permettent de créer une œuvre hybride sous forme (entre autres) de Story Maps qu'on peut traduire par « cartes narratives ». 

Quel est mon projet ? 

« Ex-tracés » est une performance marchée d’environ 4200 km. Cela consiste à parcourir à pied - au départ de mon atelier parisien - la route des Balkans empruntée par des réfugiés dans leur périple vers l’Europe. Il s’agit d’écrire en braille l’intégralité de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés dans la terre de tous les territoires traversés et cela jusqu'à Mardin, ville à la frontière turco-syrienne. Vous trouverez ici la page web consacrée à la performance marchée Ex-tracés. 

À chaque étape, j'écrirai avec le bout de mon index, dans un mètre carré de terre du territoire traversé, un passage de la convention. La météo et la qualité de la terre dicteront le lieu et le moment de cette écriture éphémère. Écrire dans la terre et en braille, une convention qui est supposée être « gravée dans le marbre », c’est insister sur sa précarité et celle des réfugiés. La toucher, c’est la détruire. Cette écriture sera géolocalisée et documentée par des photos qui seront par la suite agencées sur un seul et même plan.

Par ailleurs, je proposerai à des réfugiés dans les territoires traversés de faire circuler leur voix à travers mes pas, sans appropriation ni condescendance, me faisant l’artiste messager qui interroge : souhaitez-vous transmettre quelque chose qui vous tient à cœur à quelqu’un et/ou quelque part sur le chemin ? Peu importe sa nature et sa forme, pourvu que le message soit transmissible à pied. Cela peut être un objet tangible, une information, un texte oral ou écrit, une instruction, l’accomplissement d’un acte symbolique… Enfin, grâce à une application de collecte de fonds, chaque kilomètre parcouru sera converti en argent au profit d’une association caritative d’aide aux réfugiés.

Quand et où mon projet verra le jour ?

Le départ est prévu pour le 15 mars 2022. 140 étapes jalonnent ce parcours d’environ 5 mois. Au cours de cette marche, je traverserai dix pays : la France, l'Allemagne, l'Autriche, l’Italie, la Slovénie, la Croatie, le Monténégro, l’Albanie, la Grèce et la Turquie. 

Pourquoi ce projet me tient t-il à cœur et à corps ?

Le 15 mars 2021, je suis tombé par hasard sur un reportage consacré à un camp de réfugiés syriens. Ce reportage a provoqué un télescopage avec ma précédente « grande » performance marchée « Hor-I-zons » au cours de laquelle j'ai croisé un certain nombre de réfugiés  « échoués »  au bord du chemin. Lors de ce périple, j'ai constaté que l'accueil réservé aux cheminants était de nature différente selon le sens de leur déplacement. J'ai ainsi pu mesurer mon « privilège » d'être dans le bon sens du poil… Mais, est-ce le bon sens de l'histoire ? Cette nouvelle performance est une tentative de réponse à la précédente et au confinement subi.  

À quoi est destinée cette collecte ? 

Le coût total de cette performance marchée est de 9900 €. Cela englobe le matériel nécessaire à la marche, le logement et la restauration sur le chemin. Cette collecte permettra de financer environ le dernier tiers du budget, à savoir 3400 €. 

Je vous remercie infiniment pour votre soutien et votre confiance ! J’ai besoin de vous !


 


FAQ

C’est un parcours d’environ 4200 km pour relier Paris à Mardin, ville à la frontière turco-syrienne.

Le point de départ et mon atelier parisien dans le 20e arrondissement.

Le départ est prévu le 15 mars 2022 à 7h du matin.

140 étapes jalonnent ce périple.

Je parcourrai en moyenne 30 kilomètres par jour.

Ma destination finale est Mardin, ville à la frontière turco-syrienne.

J'ai prévu 5 mois pour réaliser cette performance marchée.

Le projet consiste à écrire en braille, sur tout le long du parcours, l’intégralité de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés. À chaque étape, j'écrirai avec le bout de mon index, dans un mètre carré de terre du territoire traversé, un passage de la Convention.

Écrire dans la terre, et en braille, une convention qui est supposée être « gravée dans le marbre », c’est insister sur sa précarité et celle des réfugiés. La toucher, c’est la détruire.

Cette écriture sera géolocalisée et documentée par des photos qui seront par la suite agencées sur un seul et même plan.

A quoi sert l'argent collecté

Le coût total de cette performance marchée est de 9900 €. Cela englobe le matériel nécessaire à la marche, le logement et la restauration sur le chemin. Cette collecte permettra de financer environ le dernier tiers du budget, à savoir 3400 €. 
Je vous remercie infiniment pour votre soutien et votre confiance ! J’ai besoin de vous ! Pour rappel, les dons sur ce projet ouvrent à une déduction d'impôt. Pour tout don, vous recevrez directement une attestation fiscale. »


Objectif de collecte

3 400,00 €

Montant Global

9 900,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Logement et restauration sur le chemin

Le coût est d'environ 2 € du kilomètre 8 400,00 €
SOUS TOTAL 8 400,00 €

Matériel nécessaire pour la marche

Sac a dos et son contenu 300,00 €
Chaussures 200,00 €
Matériel électronique de diffusion et de documentation sur le chemin 1 000,00 €
SOUS TOTAL 1 500,00 €

TOTAL

TOTAL 9 900,00 €

Recettes

Désignation Montant

Subventions et autres financements

CNAP 3 000,00 €
Bourse NOPO 2 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

Ressources propres éventuelles

Ressources propres 1 500,00 €
SOUS TOTAL 1 500,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 3 400,00 €

TOTAL

TOTAL 9 900,00 €

Le 15 mars 2021, je suis tombé par hasard sur un reportage consacré à un camp de réfugiés syriens. Ce reportage a provoqué un télescopage avec ma précédente « grande » performance marchée « Hor-I-zons » au cours de laquelle j'ai croisé un certain nombre de réfugiés  « échoués »  au bord du chemin. En effet, lors de ce périple, j'ai constaté que l'accueil réservé aux cheminants était de nature différente selon le sens de leur déplacement. J'ai ainsi pu mesurer mon « privilège » d'être dans le bon sens du poil… Mais, est-ce le bon sens de l'histoire ? Cette nouvelle performance est une tentative de réponse à la précédente et au confinement subit.  

Suivez l'actualité du projet !

  • Je vous invite à un Zoo-marché !

    Au cours de la performance « Ex-tracés », j'organiserai tous les dimanches via l'application Zoom à un instant T, une réunion marchée où chacun arpentera son propre chemin. Nous pourrions ainsi partager nos chemins.

  • Départ de la performance marchée « Ex-tracés »

    La performance marchée « Ex-tracés » est prévue pour le 15 mars 2022 à 7h du matin. Le point de départ et mon atelier parisien dans le 20e arrondissement.

Contreparties

Un grand merci ! + Une carte postale envoyée du chemin

pour 20,00 € et +

1
ARTINAUTE

169
DISPONIBLES

Pour 20 €, un grand merci ! ☺️ Et une carte postale envoyée du chemin au donateur·ice.



Un grand merci ! + Une carte postale envoyée du chemin avec en superposition une boussole en réalité augmenté

pour 50,00 € et +

0
ARTINAUTES

170
DISPONIBLES

Pour 50 €, un grand merci ! ☺️ Et une carte postale envoyée du chemin avec en superposition une boussole en réalité augmentée pointant vers le lieu de résidence du donateur·ice.



Un grand merci ! + Un catalogue dédicacé par l’artiste

pour 100,00 € et +

3
ARTINAUTES

97
DISPONIBLES

Pour 100 € et plus, un grand merci ! ☺️ Et une carte postale envoyée du chemin avec en superposition une boussole en réalité augmentée pointant vers le lieu de résidence du donateur·ice plus un catalogue dédicacé par l’artiste.