Mécénat
Icon proarti

Erevan-en-solo

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
|

3 755,00 €

3 460,00 € demandés

28
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
108%

Présentation du projet

Merci aux donateurs. Faire appel aux dons, est une nécessité vitale pour le projet, car c'est le premier spectacle professionnel de la compagnie. Par conséquent, compagnie théâtrale sans moyens financiers.

Les principaux postes budgétaires de la plupart des projets de spectacle sont les salaires et la scénographie et ici, particularité, l'invitation faite à l'auteure de venir assister aux représentations de mai 2015.

Le projet a reçu l'avis très favorable de la DRAC Ile-de-France, mais elle ne le soutient pas financièrement pour des raisons budgétaires.

Rappel des dates :

Création le 17 avril 2015, Maison de la Poésie de St-Quentin-en-Y.

Représentations :

10 mai 2015, Plateau 31, Gentilly

13 et 14 mai 2015, Péniche Anako, Paris.

En bref : Erevan en solo raconte la vie quotidienne dans cette ville de l'Arménie devenue indépendante juste après le cessez-le-feu. La poétesse y mêle des anecdotes personnelles ou de la vie littéraire du pays. De l'amertume à l'humour, c'est une traversée de sensations en même temps que celle de la ville, qui pourrait être n'importe quelle autre ville par l'universalité de la parole de l'auteure. Musique !

En savoir plus :

Erevan est un recueil de poésies écrites entre 1995 et le passage à l'an 2000. Mariné Petrossian y décrit des sensations et des impressions sur la ville, pointant la pauvreté de ses habitants et de ses rues, des immeubles dégradés ou des (rares) cafés chics de la ville, parcourant les avenues en solitaire, s’adressant à un improbable interlocuteur muet, découvrant des quartiers et des immeubles où l'histoire ressurgit par petites touches. Elle rencontre également la vie littéraire de la capitale que l'été semble avoir déserté pour ne laisser que le tapis glacial d'un hiver neigeux. C'est en 2008 que je découvre ce recueil.


La poésie de Mariné Petrossian installe le lecteur dans un "rapport distant et complice avec les choses". C'est pourquoi sa poésie exprime l'universel malgré l'évocation purement arménienne des situations : "la poésie de Mariné Petrossian est essentiellement un fragment d'humanité perçu par un être humain, accessoirement folklorisé d'une tonalité arménienne" (paru dans les Nouvelles d'Arménie, n° 97, mai 2004). Elle dit le rapport inquiet de l'homme (en tant qu'être humain) au monde.


La « petite » Arménie contemporaine a acquis son indépendance de l'Union Soviétique le 21 septembre 1991. Elle sortait aussi d'un terrible séisme (7 décembre 1988) et connaissait une guerre avec son voisin, l'Azerbaïdjan, engagée dès septembre 1991. Le cessez-le-feu a été signé à Moscou le 16 mai 1994. Petit pays de moins de trois millions d'habitants répartis sur une surface équivalente à cinq départements français, l'Arménie a débuté son indépendance par une profonde austérité : deux heures d'électricité par jour pour la vie quotidienne et les activités économiques. Ainsi la ville d'Erevan était plongée dans le noir et le froid hivernal dès la tombée de la nuit.


Another Childhood, la musique en solo de Claude Tchamitchian, offre une véritable pureté musicale, tant la résonnance de la contrebasse acquiert sa notoriété d'instrument majeur. Explorant les moindres parcelles du corps de son instrument, Claude Tchamitchian improvise une poétique sensible de la corde, de la rondeur et de la douceur ou de la violence animale et guerrière. C'est pourtant à une guerre pacifique qu'il invite ainsi dans une suite de poésies sonores où chaque instant élève l'instrument vers la lumière, dans une expression polyphonique qui s'apparente aux chants de la poésie orale. Ce solo, s'il plonge l'auditeur dans la création contemporaine, revêt également, à l’écoute attentive, une part lointaine de la tradition musicale arménienne. C'est en 2009 que je découvre ce solo. Et que je rapproche l'univers d'Erevan à celui de Another Childhood.


C'est ainsi que ces différentes pièces musicales font écho à la poésie de Mariné Petrossian. Et c'est également ainsi que les Arménies, celle de l'ancrage ethno-géographique et celles de la diaspora, peuvent dialoguer vers une compréhension mutuelle du monde regardant l'avenir.
Les poèmes choisis sont présentés selon un découpage particulier, et certains d'entre eux ont été fractionnés et s'intercalent entre les autres ou les terminent. Ils sont placés selon deux modes : en fonction des morceaux musicaux, et en fonction de la résonnance d'un poème à l'autre.


Evoquant quelques bâtiments remarquables de la ville d'Erevan, posés au sol sur des structures légères, des blocs de glace sculptés symbolisent à la fois l'hiver et sa froidure et l'aspect éphémère de toute poésie, qu'elle soit musicale ou orale. Elle est surtout un matériau instable, source d'accidents imprévus au cours de la représentation, à l'image de la musique improvisée et de certaines scènes du texte de Mariné Petrossian.

A quoi sert l'argent collecté

Merci aux donateurs. Faire appel aux dons, est une nécessité vitale pour le projet, car c'est le premier spectacle professionnel de la compagnie. Par conséquent, compagnie théâtrale sans moyens financiers.

Comme pour la plupart des projets de spectacle, les principaux postes budgétaires sont les salaires des compagnons engagés : artistes et techniciens, puis la partie scénographique et enfin, spécificité de ce projet, et pour honorer une promesse faite voici plus de 3 ans : l'invitation faite à l'auteure de venir assister à une partie des représentations en France.

 

Calendrier de la création :

décembre 2014 à janvier 2015 : la plus grande partie des répétitions

13 au 16 avril 2015 : finalisation des répétitions

17 avril 2015 : création à la Maison de la Poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines

10 mai 2015 : une représentation à Plateau 31 à Gentilly

13 et 14 mai 2015 : 2 représentations à la Péniche Anako à Paris

En attente de réponse pour les saisons suivantes.
 


Montant de l'appel à dons

3 460,00 €

Montant Global

0,00 €

Dépenses

Désignation Montant

TOTAL

TOTAL 0,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 3 460,00 €

TOTAL

TOTAL 3 460,00 €

La poésie parle d'elle-même tellement les textes de Mariné Petrossian sont riches de couleurs : d'une ligne à l'autre, et l'univers est radicalement changé. "On sent" la ville dans sa froidure métallique, la révolte se mêle à l'incertitude, la vie continue. On s'aime, pourtant "Erevan est une ville bien assez grande pour qu'on s'y perde". La contrebasse de Claude Tchamitchian vient apporter sa couleur de pierre à la ville, cet ocre rouge si caractéristique de ses bâtiments : et les notes qui sortent de son archet ou de ses pizzicatti colorent les trottoirs d'Erevan d'une chaleur puissante. Alors, en forme de clin d'oeil, Paradjanov, le cinéaste et le plasticien, ce génial créateur, bienveillant, illumine par moment ce duo.

Contreparties

Un pas dans la ville

pour 1,00 € et +

0
ARTINAUTES

1000
DISPONIBLES

Chnorhagaloutioun / Merci beaucoup

Deux pas dans la ville

pour 5,00 € et +

0
ARTINAUTES

1000
DISPONIBLES

Contrepartie précédente

et

un petit visuel du spectacle

Une ruelle traversée par un poète

pour 15,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Contreparties précédentes

et

L'affiche dédicacée par l'un des artistes

Flâner parmi les toiles des peintres autour de Sarian

pour 30,00 € et +

3
ARTINAUTES

17
DISPONIBLES

Contreparties précédentes

et

Une bougie artisanale en forme de pomme de pin, en véritable cire d'abeille (ou d'autres formes : ruche, fleur, etc)

Les vitrines de la chic rue Abovian

pour 50,00 € et +

2
ARTINAUTES

18
DISPONIBLES

Contreparties précédentes

et

Un pot de miel urbain étiqueté du visuel

Les cygnes du bassin de l'Opéra

pour 65,00 € et +

0
ARTINAUTES

30
DISPONIBLES

Contreparties précédentes

sauf pot de miel (limité à 20 exemplaires)

et

le badge du spectacle

Une nuit au Matenadaran

pour 80,00 € et +

0
ARTINAUTES

30
DISPONIBLES

(Matenadaran : la Bibliothèque Nationale d'Erevan)

Contreparties précédentes

(sauf pot de miel, limité à 20 exemplaires)

et

un CD de Claude Tchamitchian (parmi : Another Childhood ( en solo) ou Amarco (en trio avec Roy et Courtois) ou Le monde est une fenêtre (duo avec Gaguik Mouradian) ou Human songs (avec le Grand Lousadzak).

Le Vernissage, flânerie à touristes

pour 100,00 € et +

1
ARTINAUTE

11
DISPONIBLES

Remerciements et

CD de Claude Tchamitchian

et

Une photo d'Arménie encadrée faite par Serco Aghian

(chaque photo sera unique et signée)

Un livre, un café sur l'avenue Mashtots

pour 160,00 € et +

0
ARTINAUTES

5
DISPONIBLES

(Mashtots est l'inventeur de l'alphabet arménien)

Remerciements et

un CD de Claude Tchamitchian

et

Une bouteille de vin d'Arménie

Place de la République

pour 250,00 € et +

2
ARTINAUTES

0
DISPONIBLES

Remerciements et

un CD de Claude Tchamitchian

et

Un beau livre sur l'Arménie

Descendre l'avenue Bagramian ensoleillée

pour 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

1
DISPONIBLES

Remerciements et

un CD de Claude Tchamitchian

et

un Week-end en Bretagne pour 2 personnes (date à définir ensemble, au-delà de la date de livraison)