Icon proarti

DES VIES A USAGE UNIQUE
Un cadavre exquis en temps de confinement

Collecte Réussie


| EDITIONS
| DIFFUSION

2 671,00 €

2 500,00 € demandés

81
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
106%

Présentation du projet

..

DES VIES A USAGE UNIQUE

Un cadavre exquis écrit en temps de confinement par :

.

Ahmmad ABOUHALTAM, Arnaud AGNEL, Annick AUCANTE, Florence AUCANTE PARAWAN, Lucie AUCANTE, Maxime BAILLY, Inès BARRÉ, Catherine BAYLE, Laura BISGAMBIGLIA, Kamylia BERTHOU, Sylvie BESSON, Marielle BETTEMBOURG ,Pascale CHATIRON, Marie-Josèphe DARGENT, Clément DAZIN, Emmanuel DOSDA, Léonard FOGGIA, Véronique FROMENT, Mathilde HUMBERT, Laurent JOURNAUX, Abdoulay KONATÉ,Hervé KOUBI, Dominique LAUDIJOIS, Marie LAUDIJOIS, Pierre LAUDIJOIS, Bryce LOURIÉ, Vincent LUCAS, Antoin MORINEAU, Julien MUGICA, Stephan MULLER, Martine ORTHEZ, Éric PARAWAN,Nadine PERRIN, Raphaëlle RENUCCI, Nicolas ROBERT, Chaher Mohamed SAÏD OMAR, Charlotte SAHAKIAN, Isabelle SCHONHABER, Stanislas SIWIOREK, Frédéric THIBAULT, Claudine VAN BENEDEN, Sabine WESTERMANN, Richard ZWEIG

Textes de début et de fin, initiateur, animateur et humble tricoteur : Stéphane AUCANTE

Avec l’aide de : Annick AUCANTE, Martine DIRRENBERGER, Laurent JOURNAUX

....

..

Auteur depuis deux ans, Stéphane Aucante a lancé sur Facebook, comme une blague, le 1er avril 2020, l'idée d'écrire "un cadavre exquis en temps de confinement", soit un récit rédigé à plusieurs, voire à très nombreux... Il soumit le projet à un certain nombre d'amis, proches ou lointains, auteurs eux mêmes ou non, de tous les âges, de tous les continents, en leur envoyant deux pages qu'il avait déjà écrites, très vite, en urgence, malgré le confinement... Car ce serait ça l'une des règles du jeu littéraire — inventé par les surréalistes : écrire sur le confinement mais de manière indirecte, fictionnelle, subjective, sans trémolos ni pathos. Une autre règle serait d'écrire peu et vite : entre une et deux pages en moins de 24 heures. Et dernière règle : toujours s'inspirer des pages écrites avant soi, sans chercher à s'en détourner ou s'en défaire. Ce fut facile à Stéphane Aucante d'émettre une telle règle : il avait écrit en premier... Cela dit, il écrirait aussi en dernier...

..

Au final, 45 personnes ont eu envie de jouer à écrire, comme ça, librement, sans a priori ni fierté ni peur du jugement. Parmi elle, un auteur confirmé, responsable aussi d'une plateforme d'édition. Séduit par la qualité de ce qu'il a lu avant de rédiger ses propres lignes, il a lancé au groupe, presque aussi comme une blague, ou plutôt un challenge : "mais pourquoi on n'éditerait pas le résultat ?". L'idée a plu mais posait soudain beaucoup de questions : combien ça coutait ? Comment financer ? Et les droits de chacun, on en ferait quoi ? Nous étions si nombreux... Un moment, ça a dialogué sec sur le groupe Facebook — oui, sur les réseaux sociaux, même à 45 ont fait déjà du bruit...

.

Au final, il a été décidé que non seulement les droits générés par le projet d'édition mais aussi le surplus de l'argent récolté par crowdfunding pour le financer (en espérant sincèrement que ce surplus existe) irait à une "cause" qui serait liée à l'après-confinement — quand le groupe a pris cette décision, on en parlait déjà, du déconfinement, enfin... A l'époque, nous ne savions pas encore ce que serai(en)t cette cause ou ces causes. Aujourd'hui, nous savons : grâce à ce projet, nous souhaitons soutenir des associations qui aident, soit les non et mal voyants à s'adapter à un monde où, pour l'instant, on ne peut plus se toucher, soit les sourds et malentendants à pouvoir continuer à communiquer dans un monde où l'on vit désormais masqué. Jusqu'à quand ?...

.

Le 11 mai 2020, le dernier auteur a écrit. Le titre du projet d'édition est pour l'instant provisoire : pas toujours facile de se mettre d'accord à 45 (ou moins, voyez l'Europe...). Mais qu'importe le titre au fond, car ce qui compte, c'est d'avoir jouer le jeu, solidairement ; d'avoir continuer à inventer dans un monde soudain à l'arrêt et qui devra se réinventer ; de s'être fait confiance, d'avoir partager nos imaginaires et nos souvenirs à travers des personnages et des situations tour à tour drôles ou émouvants, terrifiants ou joyeux, et forcément surprenants puisque chacun ignorait ce qu'allait écrire l'auteur suivant... Ce qui compte aussi, c'est de témoigner d'une autre manière sur une crise inédite, de laisser une trace qui ne soit ni de l'ordre du reportage, ni de celui du journal intime, mais de l'ordre du ressenti et du sensible, entre rêve et espoir — et cauchemar parfois... Et ce qui comptera surtout, ce sera de pouvoir apporter notre soutien, avec vous nos premiers souscripteurs puis avec nos lecteurs à venir, à d'autres personnes dont des handicaps ont justement modifié — et peut-être pour longtemps — le ressenti et le rapport au sensible.

.

Ce soutien, nous souhaitons pouvoir l'apporter au plus vite ; c'est pourquoi nous lançons notre campagne à peine le livre terminé, lu, relu, corrigé. L'objectif est que "notre cadavre exquis" sorte avant l'été. Un beau cadeau à se faire ou à faire à d'autres juste avant que nous allions tous nous ressourcer au coeur de vacances dont nous avons tant rêvé pendant le confinement...



FAQ

Si tout se passe comme le groupe d'auteurs l'espère, les livres papier (comme la version e-book d'ailleurs de "Des vies à usage unique") seront imprimés courant juillet 2020

Pour l'organisation, il suffira de contacter Stéphane Aucante, initiateur du projet, et de fixer une date avec lui. Attention, il s'agit bien de proposer une lecture pour un cercle privé d'amis ou de proches, dans une ambiance aussi chaleureuse que possible, et sans technique. Avec supplément, il sera possible de faire que cette lecture devienne musicale.

Oui, tout à fait. Il ne sera simplement pas dédicacé mais, en "remplacement", nous vous enverrons une affiche dédicacée reprenant le visuel de la couverture du livre

A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté servira essentiellement à l'édition e-book et papier et à la promotion de "La vie (aussi) est à usage unique" dont les droits seront reversés à des associations venant en aide aux mal et non voyants ainsi qu'aux sourds et malentendants, dans un monde d'après le confinement. Toutefois, si l'objectif initial de la collecte (2100 euros) était dépassé, ce "surplus" irait lui-aussi à ces associations dont nous souhaiterions faire de vrais partenaires du projet. Par exemple, quand le livre sera édité, nous souhaiterions aller en faire des lectures d'extraits auprès de ces personnes en situation de handicap.


Montant de l'appel à dons

2 500,00 €

Montant Global

2 500,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Pack édition e-book & papier

Conception des couvertures et des visuels 500,00 €
Fabrication du e-book & impression de 200 exemplaires papier 900,00 €
SOUS TOTAL 1 400,00 €

Frais de communication & d'envois

Frais d'envoi 400,00 €
Affiches, flyers, marques-pages & communication web 700,00 €
SOUS TOTAL 1 100,00 €

TOTAL

TOTAL 2 500,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 2 500,00 €

TOTAL

TOTAL 2 500,00 €

A la base, ce projet de "cadavre exquis en temps de confinement" est bien sûr inspiré du jeu littéraire "cadavre exquis" inventé par les surréalistes français. A une différence notable : pour participer à son tour à "Des vies à usage unique", chaque auteur pouvait avoir connaissance de tout ce qui avait été écrit avant lui, alors que chez les surréalistes, seule la dernière phrase de ce qui avait été écrit avant lui était connue de l'auteur à suivre, et ainsi de suite.

Suivez l'actualité du projet !

  • La couverture définitive de "Des vies à usage unique" !

    La voilà la couverture définitive de notre cadavre exquis ! Elle nous plait bien, forcément... Et vous, qu'en pensez-vous ?

  • Le projet de première de couverture évolue...

    Sur proposition de notre éditeur, youStory, notre projet de couverture est en train d'être remaniée, pour son bien, forcément, car un éditeur connait son métier et ce qui fonctionne visuellement ou non auprès des lecteurs. Ce nouveau projet intégrera-t-il un des dessins-cadeaux de Tina Bouffet ?...

  • 50% de la collecte dépassée ! La quatrième de couv' pour vous remercier

    Ça y est ! Grâce à près de 40 souscripteurs, et donc grâce à toi, vous et d'autres, notre collecte a atteint et même un peu dépassé les 50% de son objectif, et ce en moins d'une semaine ! Soyez en tous remerciés. Faut-il pour autant ralentir l'élan ? Non, car rien n'est encore joué : dans le cas des crowdfundings, c'est tout ou rien, c'est à dire que si l'objectif n'est pas atteint dans le temps imparti, l'argent est rendu aux donateurs. Et A-t-on besoin de dépasser les 100, 150, 200% ? Oui, absolument, car tout ce qui sera donné en plus ira directement aux associations d'aide médico-sociale que le groupe d'auteurs a décidé de soutenir financièrement, de même que, plus tard, les droits d'auteurs générés par la vente (espérée) de nos livres, au format papier comme au format e-book. Donc... Ne lâchons rien ! Et en guise de remerciement en cette fin de beau week-end, le projet de quatrième de couverture de "Des vies à usage unique".

  • Projet d'affiche pour "Des vies à usage unique"

    L'une des nos écrivaines a aussi de vrais talents de graphiste, et voici sa proposition de couverture pour notre livre, un peu inspirée, avouons-le, de l'affiche d'un film particulièrement "à l'honneur" ces derniers temps... On vous laisse deviner lequel.

  • Les premières lignes du cadavre exquis... Et un dessin offert par l'artiste Tina Bouffet

    Kwonmin était nu, debout sur son balcon. Immobile. De loin, il savait que sa cheve-lure d’un noir absolu faisait une tâche sombre sur le mur ocre de l’immeuble, mais que le reste de son corps disparaissait complètement, peau d’un jaune pâle sur fond crépi de même couleur. Régulièrement, les passants qui levaient la tête de-puis la rue se demandaient de quelle nature pouvait bien être cette ombre de forme bizarre qui flottait là-haut, au-dessus du balcon de l’appartement d’angle du troi-sième étage de cet immeuble sans charme. Des passants, Kwonmin ne se souvenait plus depuis quand il n’en avait pas vu circuler sur le bitume, à pied ou en vélo. Pour l’heure, il fumait une cigarette roulée qu’il faisait circuler entre ses lèvres fines et le verre qui lui servait de cendrier et regardait un chat tigré courir après un rouge-gorge sur la pelouse du grand appartement situé en rez-de-jardin. Le chat était insouciant, le rouge-gorge effrayé, et lui, Kwonmin, dans quel état se sentait-il ?

    (dessin par Tina Bouffet, https://www.linkedin.com/in/tina-bouffet)

Contreparties

MARQUE PAGE

pour 10,00 € et +

11
ARTINAUTES

488
DISPONIBLES

Marque-page recto-verso original aux couleurs du livre.

AFFICHE DEDICACÉE

pour 20,00 € et +

1
ARTINAUTE

99
DISPONIBLES

Affiche reprenant la 4ème de couv' du livre, dédicacée par au moins 3 des 45 co-auteurs

LIVRE DEDICACÉ

pour 30,00 € et +

37
ARTINAUTES

62
DISPONIBLES

Exemplaire papier du livre papier dédicacé par au moins deux co-auteurs

UN LIVRE + UN EXTRAIT ENREGISTRÉ

pour 50,00 € et +

8
ARTINAUTES

92
DISPONIBLES

Un exemplaire du livre puis un enregistrement offert du passage du livre préféré du souscripteur lu par son auteur

DEUX LIVRES DONT UN POUR OFFRIR

pour 100,00 € et +

1
ARTINAUTE

99
DISPONIBLES

Deux exemplaires papier du livre papier dont un dédicacé par au moins deux co-auteurs

LECTURE CHEZ L'HABITANT

pour 250,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Lecture d'extraits à domicile par un des co-auteurs