Icon proarti

Cet air
Soutenez un court-métrage local et indépendant !

Collecte Réussie


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

2 330,00 €

2 300,00 € demandés

26
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
101%

Présentation du projet

L'HISTOIRE

Cet air est né il y a 2 ans. C'est un court-métrage français, écrit et réalisé par Adeline Garrouste qui en 15 min met en scène Carole en quête de son fils, Gabriel.

Le tournage est en Novembre 2022 à Sète.

Synospis : Un soir d’hiver, Carole, 50 ans, arrive en gare de Sète. Elle recherche Gabriel, né sous X le 16 avril 1999.        Tout bascule quand elle rencontre Gustave, la soixantaine, patron d’une brasserie. Va-t-elle retrouver Gabriel ?  

On pourrait évoquer l'impossible. Mais l'histoire va bien au-delà...

« Cet air » se passe en hiver. Je souhaite que la direction artistique soit dans une atmosphère brumeuse, froide, bleutée, sans oublier les codes couleurs de la pêche et de la mer.

Il faut des acteurs touchants, qui puissent parfaitement incarner les personnages. Je pense notamment à Julie Gayet, Gérard Corporon, Jules Tricard et Henri Cohen.

Je souhaite faire redécouvrir Sète à travers mon regard et cette histoire.

Le projet a reçu le prix d'écriture Claude Nougaro de la Région Occitanie ainsi que le prix Initiatives Jeunes de la Fondation Banque Populaire du Sud.

Nous avons besoin de vous pour réaliser ce court-métrage dans les meilleures conditions possibles.

.

QUI SUIS-JE ?

Je préfère m’adresser directement à vous.

Je m’appelle Adeline Garrouste, j’ai 23 ans. Depuis le plus jeune âge, je suis habitée par des images et une imagination débordante. J’ai commencé à m’exprimer en 2014 avec des ateliers radios organisés par la Maison des adolescents de l’Hérault. Cela m’a permis de combattre ma timidité et de débloquer l’écriture. Après un premier court-métrage et l’obtention de mon bac, j’ai effectué pendant 2 ans une école de cinéma. Réaliser un projet me tenait vraiment à cœur, celui-ci en particulier.

« Cet air » est un projet inspiré de faits réels.

Pendant toute mon enfance, j’ai baigné dans ce choc de culture franco-italienne. La ville de Sète, la Venise du Languedoc. 

J’ai vraiment envie de réaliser « Cet air » avec différentes personnes. Elles m’ont touchée, bouleversée.

La sincérité et sérénité seront les maîtres mots du tournage. J’aimerais qu’il s’effectue à Sète en janvier. Les lumières sont belles, il fait brumeux et l'ambiance est étrange.

Cela fait maintenant 2 ans, que je l’ai écrit, imaginé. Je le prends avec recul mais toujours avec émotion.

J’aimerais vous dire que si vous participez à ce projet de près ou de loin, humainement ou financièrement, ce sera déjà très grand.

Cet argent servira à l’équipe afin de pouvoir subvenir aux besoins de nourritures, logements, transports, matériels et accessoires.

J’espère mener à bien ce projet qui me tient particulièrement à cœur.

Merci d’avance pour votre aide.

Adeline Garrouste

 


FAQ

Nous avons besoin d'une petite aide finançière afin de :

> Louer du matériel pour un court-métrage de qualité.
> Chercher/ Trouver/ Acheter les costumes des comédiennes. 
> Chercher/ Trouver/ Acheter les décors et les accessoires.
> Prendre en charge le transport et l'hébergement.
> Défrayer l'équipe technique qui va se déplacer jusqu'à Sète uniquement pour le tournage (certain(e)s sont de Montpellier, Narbonne, Perpignan etc)
> Faire une table régie pour l'équipe technique et les figurant(e)s puissent garder de l'énergie.
> Préparer la cantine de la semaine pour que l'équipe reprenne des forces !

A quoi sert l'argent collecté

Nous avons besoin d'une petite aide finançière afin de :

> Louer du matériel pour un court-métrage de qualité.
> Chercher/ Trouver/ Acheter les costumes des comédiennes. 
> Chercher/ Trouver/ Acheter les décors et les accessoires.
> Prendre en charge le transport et l'hébergement.
> Défrayer l'équipe technique qui va se déplacer jusqu'à Sète uniquement pour le tournage (certain(e)s sont de Montpellier, Narbonne, Perpignan etc)
> Faire une table régie pour l'équipe technique et les figurant(e)s puissent garder de l'énergie.
> Préparer la cantine de la semaine pour que l'équipe reprenne des forces !


Objectif de collecte

2 300,00 €

Montant Global

8 770,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Autres

Imprévus 800,00 €
SOUS TOTAL 800,00 €

Location

Véhicules 500,00 €
Matériel Image 3 000,00 €
Matériel Son 1 000,00 €
Lieux 600,00 €
SOUS TOTAL 5 100,00 €

Régie

Consommables technique 70,00 €
Nourriture 1 000,00 €
Défraiements 800,00 €
Logements 1 000,00 €
SOUS TOTAL 2 870,00 €

TOTAL

TOTAL 8 770,00 €

Recettes

Désignation Montant

Fondation banque Populaire du Sud

Don 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

Kaina Montpellier

Nourriture 1 000,00 €
SOUS TOTAL 1 000,00 €

Département de l'Hérault

Don 1 000,00 €
SOUS TOTAL 1 000,00 €

Apport personnel

Argent personnel 1 500,00 €
SOUS TOTAL 1 500,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 2 300,00 €

TOTAL

TOTAL 7 800,00 €

Je crois qu’au départ une fée est tombée dans mon berceau. Un coup de baguette magique et hop ! elle m’a appris à marcher, à lire et surtout à faire du cinéma.

Cela peut paraître aujourd’hui absurde, mais j’ai 22 ans, je suis habitée par des images dans la tête. J’avais toujours envie de raconter des histoires, projeter mon regard. 

Je suis une enfant de Montpellier qui a commencé à pratiquer le 7ème art dès l’âge de 14 ans. A 18 ans, grâce à un atelier cinéma, j’ai pu réaliser un premier court-métrage nommé « Merci Maman ! ». Après l’obtention d’un Bac Pro électronique, j’ai effectué pendant 2 ans une école de cinéma que je n’ai pas pu achever à cause de différents projets professionnels.

Cette histoire me tient à cœur car j’ai pris l’enfance de mon père et l’absence de ma mère durant mon adolescence. J’ai voulu raconter ce manque en transposant l’histoire de cette mère qui cherche son fils né sous X, le 16 avril 1999 à Sète.

Quand on est adulte, on a toujours des regrets, cette barrière de se remettre en question, d’aller chercher le passé. D’où le personnage de Carole, 50 ans.
J’ai décidé de mettre de la distance entre le sujet et moi.

Enfant de Sète né en 1937, mon père me raconte souvent son enfance, les mêmes histoires qui se baladent dans sa tête. L’hiver, il descendait la colline enneigée du Mont Saint-Clair à toute allure avec sa luge en bois. Au printemps, il escaladait les murs pour aller voler des fruits de l’arbre voisin. Il n’a jamais fait de mal à personne.

Pendant les vacances, il allait au chalut pour gagner quelques sous. Il a toujours aimé la mer. C’est cette partie de sa vie qui m’a permis de construire mon récit.

L’ancien Sète m’a inspiré pour écrire cette histoire, un choc de culture franco-italienne et un accent qui respire le sud.
J’avais envie de raconter l’authencité de cette ile singulière avec une hospitalité et cet air mystérieux qu’a le personnage de Gustave.

Carole est une femme seule, de 50 ans, sans famille, elle recherche un enfant qu’elle a abandonné il y a 20 ans. Cet enfant, c’est sa raison de vivre.
Je veux raconter l’histoire d’une femme perdue, en pleine résilience.

Sète, j’y ai passé des vacances, ma famille habite là-bas, les fêtes traditionnelles, la pêche, c’est un rite, une culture.
Ce film sera très mobile, en caméra épaule, sauf à quelques moments de douceur, les mouvements seront fluides.

Les cadres correspondront aux personnages sachant que les sétois ont un caractère en feu : ils s’énervent assez vite comme le personnage de Gabriel.

« Cet air » se passe en hiver. Je souhaite que la direction artistique soit dans une atmosphère brumeuse, froide, bleuté, sans oublier les codes couleurs de la pêche et de la mer.

Il faut des acteurs touchants, qui puissent parfaitement incarner les personnages. Je pense notamment à Julie Gayet, Gérard Corporon, Jules Tricard et Henri Cohen.

Enfin, il y a le travail sur le son. Je n’en ai pas encore parlé et pourtant je pense que c’est d’abord par le son, et notamment par l’ambiance sonore (mouettes, bateaux, ...) que l’on parviendra à créer sa densité, sa profondeur. Ce film doit exister et imposer son rythme.

Je souhaite faire redécouvrir Sète à travers mon regard et cette histoire.

Suivez l'actualité du projet !

  • Le projet avance !

    Aujourd'hui, grâce à vous le projet avance ! Rendez-vous le 15 novembre à Toulouse pour la remise du prix d'écriture Claude Nougaro !

Contreparties

Nom au générique

pour 5,00 € et +

2
ARTINAUTES

3
DISPONIBLES

Ton nom et ton prénom dans le générique du court-métrage ! 

Affiche du film

pour 20,00 € et +

2
ARTINAUTES

8
DISPONIBLES

MAKING-OFF + AFFICHE + NOM AU GENERIQUE

pour 40,00 € et +

2
ARTINAUTES

2
DISPONIBLES

Découvres l'envers du décor en regardant le making-off !

Invitation à la projection privée

pour 70,00 € et +

1
ARTINAUTE

1
DISPONIBLES

Invitation à la projection privée en présence de l'équipe technique et des proches collaborateurs du film.

Tu es dingue !

pour 200,00 € et +

1
ARTINAUTE

3
DISPONIBLES

Merci ! Reçois ton invitation pour la projection privée du court-métrage avec une rencontre de l'équipe ! + making off + affiche + invitation au tournage + nom au générique.

Mécène du film

pour 1 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

1
DISPONIBLES

Reconnaissante éternelle ! Deviens co-producteur du film , tu auras une invitation pour la projection privée, le making-off, l'invitation sur le tournage, l'affiche, ton nom au générique et les remerciements de l'équipe !!!