Mécénat

So Schnell - Dominique Bagouet - Recréation par Catherine Legrand

Par: LOUMA

J-56


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION

1 855,00 €

10 000,00 € demandés

8
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
18%

Présentation du projet

..

Participez au financement de la recréation de "So Schnell",
une pièce de Dominique Bagouet !

..

Après avoir recréé Jours étranges en 2016-2017, Catherine Legrand poursuit son travail de fouille, de transmission et de mise en scène de l'oeuvre de Dominique Bagouet, en recréant So Schnell dans une version pour 13 interprètes.

Les répétitions se dérouleront de janvier à mars 2020 à Rennes, et la première aura lieu au festival Montpellier Danse en juin 2020.
De nombreux partenaires soutiennent le projet, mais il nous manque encore des soutiens financiers pour pouvoir boucler le budget de production !

..

"So Schnell" : présentation du projet

La pièce So Schnell, dans son urgence chorégraphique, recèle de multiples joyaux d'écriture. La danse escortée d'une cantate de Jean-Sébastien Bach et son contrepoint bruitiste est acharnée, vive, têtue, inventive, joueuse, enragée, fluide, belle, tenace.
C'est ce mouvement chorégraphique et musical dans toutes ses qualités que Catherine Legrand souhaite faire résonner de nouveau.
Mettre l'accent sur une chorégraphie dont la danse est le sujet principal.

Pour cela, elle fait appel à treize danseurs et danseuses.
La scénographie d'origine est écartée, pour privilégier l'écriture de la danse, le mouvement, l'architecture de l'espace chorégraphique par les corps.
Par ailleurs, Catherine Legrand souhaite donner toutes ses chances à la pièce ainsi recréée, à se déplacer plus légèrement et plus facilement. Selon ces deux critères, le traitement de la création costumes va dans le même sens, avec un unique costume par interprète.
Pour la création lumière, elle invite Begoña Garcia Navas, éclairagiste collaboratrice de longue date de Philippe Decouflé.
Pour le son et la composition bruitiste réalisée par Laurent Gachet, le travail d’adaptation est confié au musicien Thomas Poli. Persiste la Cantate BWV26 de Jean-Sébastien Bach, source d’inspiration de la plupart des danses de
So Schnell.

Extraits des répétitions :

Plus d'infos sur le projet : http://soschnell.org

Distribution

Chorégraphie : Dominique Bagouet (1990)
Direction artistique : Catherine Legrand
Assistant artistique : Dominique Jégou

Assistante à la transmission : Annabelle Pulcini
Interprètes : Magali Caillet-Gajan, Yann Cardin, Florence Casanave, Meritxell Checa, Lucie Collardeau, Konan Dayot, Vincent Dupuy, Katja Fleig, Elise Ladoué, Théo Le Bruman, Thierry Micouin, Pénélope Parrau, Annabelle Pulcini
Lumières : Begoña Garcia Navas
Costumes : distribution en cours
Son : Thomas Poli
Musiques : Jean Sébastien Bach, Laurent Gach

Production : LOUMA - Yulizh Bouillard

..

Partenaires et soutiens

Festival Montpellier Danse
EPCC La Barcarolle, Arques

Théâtre de Lorient
Carnets Bagouet
Ville de Rennes - Salle Guy Ropartz (en cours)
Le Triangle (accueil en résidence)
Réservoir danse (accueil en résidence)

Ministère de la Culture-DRAC Bretagne
Ville de Rennes
Région Bretagne (en cours)

D'autres partenariats sont en cours.


..

Pourquoi le mécénat?

A l’ère numérique, l’image, le son, le texte, sont accessibles, partagés, remixés, réinventés. Les processus de création, de transmission et de mémoire vont d’eux-mêmes : capter, interpréter, diffuser, c’est l’essence de la culture numérique.
Pourtant, alors que les techniques numériques imprègnent les créations chorégraphiques contemporaines, le geste, le mouvement, ces matières de la danse, échappent toujours à tout processus d’encodage.

La danse ainsi, encore, échappe au numérique.
L’humanité, la fragilité, l’indomptable grâce demeurent évanescents.

Bien que les technologies virtuelles et immersives dessinent des possibilités futures, la persistance du lien humain, physique, émotionnel et narratif est vitale.

La transmission d’humain à humain, la remise en scène, la remise en jeu, c’est ce travail qui aujourd’hui demande à être soutenu.
Participer à son financement, c’est s’inscrire dans la pérennité de l’Art Chorégraphique.
Si vous avez la volonté de préserver des savoirs-faire, de transmettre et d’innover, et le désir de donner les preuves du travail et de l’engagement, rejoignons-nous !
Contribuer à ce budget, c’est accéder à un projet humain fort et durable autour duquel nous pouvons créer de multiples occasions de partager et de communiquer.

Votre don ouvre des droits à la défiscalisation, à hauteur de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.


A quoi sert l'argent collecté

La collecte participera au budget de production global du projet. Elle permettra de financer une partie des semaines de répétitions pour toute l'équipe : directrice artistique, assistant, interprètes, créatrice lumière, créateur son et costumière.

 


Montant de l'appel à dons

10 000,00 €

Montant Global

140 000,00 €

Dépenses

Désignation Montant

SALAIRES

Salaires administratifs 7 098,00 €
Salaires techniques 7 808,00 €
Salaires artistiques 68 281,00 €
SOUS TOTAL 83 187,00 €

FRAIS DE CRÉATION

Matériel lumières, fournitures costumes, matériel son, droits d'auteurs, imprévus 29 324,00 €
SOUS TOTAL 29 324,00 €

FRAIS ADMINISTRATIFS

Gestion sociale, comptabilité, loyer, frais bancaires, fournitures de bureau, etc. 10 869,00 €
SOUS TOTAL 10 869,00 €

FRAIS ANNEXES

Déplacements 4 950,00 €
Repas 6 120,00 €
Hébergements 5 550,00 €
SOUS TOTAL 16 620,00 €

TOTAL

TOTAL 140 000,00 €

Recettes

Désignation Montant

COPRODUCTIONS

Autres coproductions 48 000,00 €
La Barcarolle, Arques 15 000,00 €
Festival Montpellier Danse 20 000,00 €
SOUS TOTAL 83 000,00 €

SUBVENTIONS

ADAMI-Aide au spectacle vivant 15 000,00 €
Ville de Rennes 3 000,00 €
Région Bretagne 8 000,00 €
Ministère de la Culture-DRAC Bretagne 15 000,00 €
SOUS TOTAL 41 000,00 €

AUTRES

Bénéfices sur vente 6 000,00 €
SOUS TOTAL 6 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 10 000,00 €

TOTAL

TOTAL 140 000,00 €

Note d'intention de Dominique Bagouet
Version 1992

Lorsque m’a été confiée la mission d’inaugurer, pour la danse, le plateau du nouvel Opéra Berlioz à Montpellier, j’ai pensé à une chorégraphie d’abord inspirée par ce nouvel espace, vaste et encore « innocent », moins intimiste que nos territoires habituels. Il m’a suggéré une écriture large et plus offensive pour une équipe importante de danseurs.

Ainsi j’ai enfin osé m’attaquer à cette cantate bwv 26 de Jean-Sébastien Bach enregistrée dans une version chère à mon coeur depuis longtemps et que je réservais à ce type d’occasion presque festive.

Toujours guidé par le charme de ce grand tissu d’espace, porteur de lignes, de points et de contrepoints, j’ai voulu insérer entre chaque mouvement de la partition classique des jeux sonores provenant de machines industrielles de bonneterie. Laurent Gachet a capté, mixé et arrangé ces rythmes et ces sons directement liés à mon enfance puisque mes grand-père, père et frère ont tour à tour dirigé une petite entreprise textile accolée à la maison familiale.

Partant de ces sons en deux dimensions, j’ai préparé des pages de trames précises de construction chorégraphique, au service d’un vocabulaire sans scrupules d’esthétisme mais soucieux d’énergie et d’exploration souvent individuelle pour les interprètes.
D’autre part, j’ai demandé à Christine Le Moigne pour le décor et à Dominique Fabrègue pour les costumes de travailler à partir du mouvement de peinture « pop art » - en particulier des recherches de Roy Lichtenstein – en insistant sur les idées de trames, de couleurs radicales et d’un certain humour. Depuis, les données ont changé. Après avoir créé une autre pièce avec
moi (Necessito), une partie de la compagnie s’est lancée dans un travail avec Trisha Brown, de nouveaux visages sont arrivés qui sont autant d’influences nouvelles et la scénographie de la pièce a évolué, s’est ouverte, se prêtant mieux ainsi à la perspective des tournées. Une autre version est donc née qui bénéficie d’un regard nouveau posé sur la précédente. La construction générale de la pièce a peu changé mais ce territoire maintenant connu semble m’autoriser plus d’audaces en liaison avec les qualités personnelles de chaque interprète, le rééqui des rôles permettant une motivation et une connivence
plus grande entre les partenaires.

J’ai ajouté sous la forme d’un prologue, un duo féminin dansé dans le silence dont l’intensité d’interprétation se devrait de ressembler au calme avant l’orage. Orage comme rage qui d’abord éclate aux sons de métiers à tricoter mécaniques et finit par s’exprimer aussi avec cette cantate si dynamique, si dansante qui dit l’insouciance, tout en assenant son chant moraliste et censeur. C’est un peu comme si ces textes religieux pleins de fatalisme puritain me servaient de réactifs.

Dans cette version de So Schnell j’ai sans doute insisté plus encore sur l’expression d’une énergie contraire à tout prix, qui s’opposerait au temps, ferait vibrer les sens, dirait la joie presque subversive de danser sans donner prise, le moins du monde au fatal. Pour renforcer cette idée de jeu, d’énergie têtue, j’ai pour la première fois puisé dans mon répertoire dont certaines
danses ainsi revisitées et citées, deviennent des sortes de rengaines, chansons. Ce sont elles qui portent ce sentiment de fausse insouciance derrière lequel se cache la peur, la danse devenant alors une fuite rapide – So Schnell, si vite – qui ne veut pas finir. Elle finira bien sûr, mais qu’avant cela au moins l’espace soit envahi de forces qui laissent quelques traces.
C’est de cela que parle aussi le décor : une trame précise, un dessin aux contours nets comme pour défier une mémoire fragile par la force du trait.


Dominique Bagouet
Août 1992

Contreparties

Un grand merci + la possibilité d'assister à une répétition

pour 100,00 € et +

2
ARTINAUTES

98
DISPONIBLES

Un grand merci pour votre participation !

Nous vous proposons d'assister à une répétition du spectacle, à Rennes ou dans votre ville lors du passage de la pièce près de chez vous.

Un grand merci + la possibilité d'assister à une répétition + 1 invitation

pour 200,00 € et +

0
ARTINAUTES

100
DISPONIBLES

Un grand merci pour votre participation !

Nous vous proposons d'assister à une répétition du spectacle (à Rennes ou dans votre ville lors du passage de la pièce près de chez vous), et nous vous offrons une invitation !

Un grand merci + la possibilité d'assister à une répétition + 2 invitations

pour 500,00 € et +

2
ARTINAUTES

48
DISPONIBLES

Un grand merci pour votre participation !

Nous vous proposons d'assister à une répétition du spectacle (à Rennes ou dans votre ville lors du passage de la pièce près de chez vous), et nous vous offrons deux invitations !

Un grand merci + la possibilité d'assister à une répétition + 2 invitations + votre logo sur nos supports de communication

pour 1 000,00 € et +

0
ARTINAUTES

20
DISPONIBLES

Un grand merci pour votre participation !

Nous vous proposons d'assister à une répétition du spectacle (à Rennes ou dans votre ville lors du passage de la pièce près de chez vous), et nous vous offrons deux invitations !

Si vous êtes une association ou une entreprise, nous ajouterons votre logo sur tous nos supports de communication.