Mécénat

Quand on aime, il faut partir

Collecte Terminée


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

13 500,00 €

15 000,00 € demandés

47
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
90%

Présentation du projet

QUI SOMMES-NOUS?

Nous nous appelons Joseph Rozé et Pablo Cotten, avons respectivement 20 et 23 ans. Tous les deux passés par des études littéraires, tous les deux amis depuis l'enfance, et tous les deux passionnés de cinéma, nous tentons de réaliser ici notre deuxième film.

SYNOPSIS

Dans une maison, quelque part dans le Sud, un film est en train d’être tourné. Une douce atmosphère règne dans la chaleur de l’été. C’est le dernier jour de Lucien, âgé d’une vingtaine d’années et rôle principal du film. Une étrange nostalgie s’invite prématurément à sa journée. Lorsqu’Adèle, actrice du film, propose de l’embrasser dans la scène qu’ils sont en train de tourner, des questions se bousculent dans la tête de Lucien : ne risque-t-il pas d’être pris au piège entre ses propres sentiments et ceux de son personnage ? Comment retourner sans peine à la réalité, maintenant qu’il doit partir ? Ces questions, Lucien ne sait pas s’il a le droit de se les poser, et c’est là toute la cruauté de sa première expérience au cinéma.

NOTRE INTENTION

Notre intention initiale, à travers ce film, était d’abord d’explorer la question du fantasme. À la fois le fantasme amoureux, à travers la figure mystérieuse d’Adèle, dont les sentiments véritables semblent inaccessibles derrière le professionnalisme de son rôle d’actrice, et le fantasme de la création, qui mettait en exergue notre propre position de réalisateurs de 20 et 23 ans.

Cette position, c’est aussi celle de Lucien, qui découvre la réalité d’un tournage, la joie d’une expérience éphémère, et la dureté d’un retour à la vie auquel rien ne le préparait. Dans la naïveté de son regard, il y a donc aussi toutes les illusions, tout le désir, tous les espoirs que nous plaçons nous-mêmes dans le cinéma, et que nous avons pu expérimenter lors de nos diverses expériences de tournages.

UN FILM SUR LE CINÉMA

À cet égard, si nous assumons le topos de la mise en abîme, ce n’est pas pour adopter la figure de l’initié, du connaisseur, à la manière d’un Truffaut dans La Nuit Américaine, mais bien celle du débutant qui rêve sur le cinéma. Nous avions aussi une intention plus concrète : le long-métrage qui se tourne dans l’histoire n’est pas qu’un prétexte à l’action. Il s’agit de Midi en Italie, un long-métrage que nous avons vraiment écrit et qui attend d’être réalisé. Dès lors, nous voulions jouer avec ce processus classique dans le cinéma, qui consiste à réaliser un court-métrage à partir du long-métrage à venir. Pour notre part, nous préférions imaginer une histoire qui se déroulerait sur le tournage de ce long-métrage, avant même qu’il ne voit le jour. Voilà pour le choix du sujet et son cadre.

Mais ce film est avant tout un film psychologique, qui explore en premier lieu l’imperméabilité des sentiments des autres. Cette idée, renforcée par la figure paradoxale de l’acteur, qu’il demeurera toujours un doute quant à la pensée de celui qui se trouve en face de nous. Pour cette raison, nous désirons passer par le regard, par la contemplation, par la spontanéité d’un geste, qui, parfois, trahit l’intention.

Au milieu de cette peinture psychologique, le spectateur partage le regard subjectif de Lucien, et par conséquent son interprétation de la réalité. La frustration que pourrait éprouver le spectateur face à ces situations irrésolues est purement volontaire. En aucun cas, nous ne voulions imposer une morale explicite à ce tableau de la vie ordinaire.

LA RÉALISATION

En ce qui concerne la réalisation du film, nous souhaitons tourner le film en 16mm. Au-delà du grain de la pellicule, il y a là une intention narrative : poser un filtre sur la réalité, pour assumer la vision fantasmée que nous voulons en donner.

Nous espérons que ce projet, qui nous tient tant à coeur, vous inspirera, et que vous ferez partie de l'aventure avec nous !

CALENDRIER

  • CASTING : PRINTEMPS 2021
  • TOURNAGE : ÉTÉ 2021
  • POSTPRODUCTION : AUTOMNE 2021
  • PROJECTION : NOEL 2021

A quoi sert l'argent collecté

Nous voulons réaliser « QUAND ON AIME, IL FAUT PARTIR » à la pellicule. Nous savons la manier, nous avons déjà à notre disposition une caméra Arri 416 pour de la super 16mm, donc la grande majorité de l’investissement consistera à acheter de la pellicule, puis la développer et la numériser. Cela a un coût, mais ce coût est nécessaire : le grain poétique et chaud de la pellicule nous semble indispensable. Puisque notre projet veut moins être ultra-réaliste que poétique, et créer du beau à partir d’un simple geste, l’esthétisme de la pellicule fait pour nous partie intégrante de l’œuvre. Évidemment l’autre partie de l’investissement sera dépensée pour la nécessité du tournage, à savoir le matériel technique tel que le son et la lumière, et les défraiements. Cet argent ne sera pas utilisé comme une rémunération mais uniquement pour l’investissement technique du tournage et une partie de sa post-production. Le scénario est écrit, l’équipe est là, nous savons très précisément ce que nous voulons créer : nous n’avons plus besoin que de votre aide !


Objectif de collecte

15 000,00 €

Montant Global

35 000,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Devis de production

DROITS ARTISTIQUES 500,00 €
ÉQUIPE TECHNIQUE ET ARTISTIQUE 10 000,00 €
MOYENS TECHNIQUES 5 000,00 €
DÉCORS ET HMC 3 000,00 €
TRANSPORTS, HÉBERGEMENT ET RÉGIE 7 000,00 €
POSTPRODUCTION 8 000,00 €
ASSURANCES ET DIVERS 1 500,00 €
SOUS TOTAL 35 000,00 €

TOTAL

TOTAL 35 000,00 €

Recettes

Désignation Montant

AIDES PUBLIQUES

SACEM 2 500,00 €
SOUS TOTAL 2 500,00 €

APPORT PRODUCTEUR EN INDUSTRIE

COWBOYS FILMS 4 000,00 €
POSITIF PRODUCTION 3 500,00 €
SOUS TOTAL 7 500,00 €

APPORT PRODUCTEUR EN NUMÉRAIRE

POSITIF PRODUCTION 5 000,00 €
COWBOYS FILMS 5 000,00 €
SOUS TOTAL 10 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 15 000,00 €

TOTAL

TOTAL 35 000,00 €

Suivez l'actualité du projet !

  • CASTING

    - COMÉDIEN -

    Nous sommes très heureux de pouvoir compter sur Alassane Diong pour interpréter Le rôle de Lucien

Contreparties

MILLE MERCIS + VOTRE NOM AU GÉNÉRIQUE

pour 10,00 € et +

4 ARTINAUTES

Votre nom figurera aux remerciements du générique de fin du film.

MILLE MERCIS + UN TEE SHIRT "QUAND ON AIME, IL FAUT PARTIR"

pour 30,00 € et +

3 ARTINAUTES

Vous recevrez, le tee-shirt du film.

MILLE MERCIS + SCÉNARIO DU FILM AVANT LA SORTIE

pour 50,00 € et +

7 ARTINAUTES

Avant la sortie du film, vous recevrez en avant-première le scénario du film.

Vous pourrez ainsi vous familiariser avec les personnages avant de les découvrir en salles.

+ Le tee-shirt du film.

MILLE MERCIS + PROJECTION AVANT PREMIÈRE

pour 100,00 € et +

3 ARTINAUTES

Venez rencontrer et échanger avec Joseph, Pablo et les comédiens lors d'une projection en avant-première .

+ Le scénario

+ le tee shirt du film

MILLE MERCIS + AFFICHE DU FILM DÉDICACÉE

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Vous recevrez une affiche du film dédicacée

+ 2 invitations pour une projection en avant première

+ 1 tee shirt du film

+ Le scénario en avant première