Mécénat

Nous Tziganes
théâtre et musique

Par: Loub

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
| France
| PRODUCTION

1 530,00 €

1 500,00 € demandés

16
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
102%

Présentation du projet

.

NOUS TZIGANES A AVIGNON

Théâtre et musique ! Trois interprètes – une comédienne, une chanteuse, danseuse, accordéoniste et un violoniste — vous attendent au Théâtre des Corps-Saints, situé sur la belle place des Corps-Saints, du 6 au 29 juillet à 18h50.

Après la création au Théâtre des Lucioles d’Avignon, puis une première tournée en région, l’enthousiasme des spectateurs nous a incités à redonner toute sa chance à ce spectacle qui est aussi une incitation au voyage.

Au festival d’Avignon, au Théâtre des Corps-Saints, 76 place des Corps-Saints, 84000 Avignon, salle 2,

du 6 au 29 juillet à 18h50, plus 2 représentations supplémentaires à 11h50 les 16 et 23 juillet
(relâches les 11, 18 et 25 juillet). Réservations 04 90 16 07 50.
/

UNE INSTALLATION A VUE

Les Tziganes. Comment leur donner vie sur un plateau de théâtre en oubliant ce qui les meut : la musique ?

Un spectacle, donc, où texte, chant et musique se mêlent et s’entremêlent. Un trio, au sens musical du terme.

Un spectacle dont l’espace sonore évolue et se transforme, où la scénographie est plutôt un habitat éphémère, une installation sous les yeux du public : du froid au chaud ; de la pauvreté à la richesse.

Un spectacle techniquement léger, nomade, qui s’adapte facilement à des lieux différents (nous l’avons même donné dans un hangar).

Un spectacle nourri de cette vitalité qui, par-delà tous les malheurs subis, reste le caractère le plus étonnant de cette communauté.

Un spectacle, enfin, qui allie la dimension festive et la force d’une parole libre.

.

LA PRESSE A AIME

A travers le parcours d’une manouche et de sa famille, le texte très fort et très dense dévoile le mystère de ces Français toujours expulsés et suspectés, mais aussi les contradictions à l’intérieur de la communauté. Que résonnent le violon et les chants et que les Tziganes dansent grâce à l’interprétation vibrante et émouvante de ce beau trio ! La Vie

Un spectacle à ne pas manquer ! Maria nous livre son histoire, du nomadisme à la sédentarisation, sans complaisance, en y entremêlant des anecdotes touchantes, tristes, tendres… La mise en scène est polyphonique, la musique devient un acteur à part entière… Une ode à la vie, à la nature, à la grâce du dénuement, à l’esprit vagabond et nomade. Rue du Théâtre

Un spectacle chargé d’émotion, tout en humour et sensibilité. Salle pleine, public séduit. Ouest-France

Les trois acteurs dansent, chantent, avec une énergie communicative. Un spectacle attachant dont on sort avec un regard différent et des airs endiablés plein la tête. La Provence

Marie Grudzinski est troublante de vérité. Les musiciens illuminent le propos par leurs chants et musiques. Ce trio nous emporte et ouvre notre horizon. Boudoir du Off

Une magnifique pièce de théâtre comblée par le chant et la musique de ces gens qui ont « la fête dans le sang ». AV City Local News

.

L'HISTOIRE, C'EST QUOI ?

C’est l’histoire de Maria, fille d’un gadjo et d’une manouche, et de sa famille depuis le nomadisme jusqu’à la sédentarisation. Un parcours ponctué de joies, mais aussi de colères et de douleurs. Les anecdotes, toutes véridiques, sont drôles et touchantes. Jean-Claude Seguin a écrit le texte à partir de très nombreux témoignages, directs ou indirects, de femmes tziganes.

.

.

POURQUOI NOUS TZIGANES ?

Mon ambition : donner la parole à ces Tziganes dont on parle souvent mais que jamais l'on n'écoute. Maria, fille d’un gadjo et d’une manouche, est une femme pleine de vie et de colère, qui aime à rire, à faire la fête, qui n’a pas la langue dans sa poche. Elle évoque sa vie, ses proches, ses morts dont la présence l’obsède. Pour écrire ce texte, j’ai puisé à de nombreux témoignages, mais la femme qui parle, sans fard, ne s’exprime qu’en son nom propre.

Si elle raconte sa vie, c’est parce qu’elle sent que, avec la fin programmée du nomadisme, la mémoire tzigane est en train de disparaître. Si elle prend la parole, c’est aussi pour aller contre les préjugés, positifs ou négatifs, des gadjé, qui ne savent rien de ces bohémiens dont ils ont toujours, en temps de crise, fait des boucs émissaires.

A cette femme j'ai voulu donner une parole vraie ; poétique ; rugueuse aussi, voire sauvage : c’est une autodidacte qui s’exprime avec des mots simples, colorés, sans obligation de rationalité : elle se moque bien de nos convictions, qui ne sont après tout que celles d’un marionnettiste dépassé, je l’espère, par sa créature. Dans ses propos, aucun angélisme. « Chez nous aussi il y a des méchants », disent parfois les Tziganes.

Jean-Claude Seguin, auteur et metteur en scène

EST-CE UN SPECTACLE ACCESSIBLE A TOUS LES PUBLICS ?

.La langue est simple, directe et colorée, les musiques tour à tour festives et mélancoliques, et même des enfants ont assisté au spectacle avec émerveillement. Après avoir vu Nous Tziganes au théâtre de Lisieux, des enseignants du lycée professionnel Paul-Cornu ont acheté deux représentations que nous avons données l'année suivante dans les ateliers mêmes du lycée. Voici ce qu’écrit Caroline Le Breton, une élève, dans le journal du lycée : « Nous Tziganes est une petite perle qu’on porterait volontiers autour du cou. Une petite bulle de chaleur qui éclate dans la poitrine après qu’on a voulu l’attirer à soi. Un souffle de liberté qu’on sent caresser nos joues de gadjé. D’ailleurs, un grand nombre d’élèves internes qui avaient assisté à la représentation de l’après-midi avec leur classe sont revenus le soir, pour le plaisir de revoir la pièce. Et quelle pièce ! Rythmée par un dur labeur, mais aussi par les fêtes et les danses. Puissent les esprits garder sur eux un regard bienveillant. »


A quoi sert l'argent collecté

UNE FÊTE DU THÉÂTRE QUI SE PAIE AU PRIX FORT...

Le Festival d'Avignon Off est la grande fête du théâtre. Aucun festival au monde ne concentre autant de spectacles et d'artistes.

Et pourtant... Cette fête représente un coût très lourd pour les compagnies. Le public l’ignore, mais tout est cher, très cher...

Pour le Théâtre du Loup blanc, il faut compter 12 000 € pour la seule location du théâtre (un créneau d’une heure trois quarts), mais aussi bien sûr assurer les salaires de toute l'équipe, payer plus de 5000 € pour nourrir et loger 5 personnes, sans parler du transport des artistes et du décor, de l'inscription à AFC (Avignon festival Off), de la promotion, de la SACD...

Cela signifie que jamais les recettes, même lorsque le spectacle « cartonne », comme on dit, ne permettent de rembourser tous les frais engagés par les compagnies. Les subventions institutionnelles se faisant de plus en plus maigres, nous sommes aujourd’hui contraints, pour la première fois, de nous adresser directement à vous, sans qui le théâtre n’existerait plus... 

Votre aide est précieuse, vitale même !!!

Si nous participons à ce festival, c’est avant tout pour le plaisir, en jouant tout un mois, de vous rencontrer sur scène ou dans les rues, vous, spectateurs, mais aussi les programmateurs des théâtres qui viennent « acheter leur saison » et choisir les spectacles qu'ils accueilleront.

Alors oui, grâce à vous également, notre spectacle peut ensuite espérer une belle tournée en France et à l'étranger. Peut-être chez vous...


Montant de l'appel à dons

1 500,00 €

Montant Global

37 833,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Location Théâtre

Théâtre des Corps Saints 12 720,00 €
SOUS TOTAL 12 720,00 €

Lumières

Installation et régie 1 300,00 €
SOUS TOTAL 1 300,00 €

Voyages / Transports

Artistes 700,00 €
Décor / costumes / accessoires 800,00 €
SOUS TOTAL 1 500,00 €

Avignon Off

affiches /flyers/ envoi dossiers, tél 1 500,00 €
Inscription Festival 313,00 €
SACD 2 500,00 €
SOUS TOTAL 4 313,00 €

Diffusion tournées

Forfait 2 500,00 €
SOUS TOTAL 2 500,00 €

Salaires

Artistes et techniciens 10 500,00 €
SOUS TOTAL 10 500,00 €

Locations et Défraiements

logement et nourriture 5 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

TOTAL

TOTAL 37 833,00 €

Recettes

Désignation Montant

Recettes

Billetterie Théâtre des Corps Saints 21 000,00 €
SOUS TOTAL 21 000,00 €

Apports

Apports compagnie 10 833,00 €
SOUS TOTAL 10 833,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 1 500,00 €

TOTAL

TOTAL 33 333,00 €

Contreparties

10 Mercis !

pour 10,00 € et +

0 ARTINAUTES

Soit 3,40€ après déduction fiscale

Merci. 10 fois merci. Chacun des interprètes vous remercie pour votre aide précieuse. Chaque geste compte.

Le site

pour 20,00 € et +

0 ARTINAUTES

Soit 6,80€ après déduction fiscale

Notre remerciement, très officiel, sur le site de la Compagnie et sur sa page Facebook. Merci, merci, 20 fois merci !

L'affiche

pour 30,00 € et +

1 ARTINAUTE

Soit 10,20€ après déduction fiscale

Merci, tellement merci...

POUR VOUS :L'affiche (qui a eu le prix de la plus belle affiche du Off en 2014) dédicacée par toute la troupe.

+ Les contreparties précédentes.

L'aimant

pour 50,00 € et +

0 ARTINAUTES

Soit 17€ après déduction fiscale

1000 mercis...

POUR VOUS :Un aimant de l'affiche.

+ Les contreparties précédentes.

1 tote bag

pour 70,00 € et +

2 ARTINAUTES

Soit 23,80€ après déduction fiscale

On commence à ne plus pouvoir dire merci tellement vous nous comblez...

+ Les contreparties précédentes.

POUR VOUS :Un sac 100 % coton, ou "tote bag", illustré de l'affiche du spectacle

Une invitation

pour 100,00 € et +

1 ARTINAUTE

Soit 34€ après déduction fiscale

Alors là, on ne sait plus comment vous dire merci.

POUR VOUS :Une invitation à une représentation du spectacle à Avignon entre les 6 et 29 juillet

+ Les contreparties précédentes.

Deux invitations

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Soit 170 € après déduction fiscale

Emotion ? Choc ? Les mercis qu'on pourrait vous dire étant si faibles... Votre aide, votre soutien, votre présence, quel bonheur...

POUR VOUS :Une invitation à une représentation du spectacle à Avignon entre les 6 et 29 juillet

+ Les contreparties précédentes.