Mécénat

Les frondeuses

J-72


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION, DIFFUSION, DÉMOCRATISATION CULTURELLE

610,00 €

33 836,00 € demandés

6
Soutiennent
3
Recommandent
4
Suivent
1%

Présentation du projet

La compagnie Masc’Hera, va présenter la nouvelle pièce de Blandine Métayer " Les frondeuses " au festival d'Avignon 2019.

Cette pièce de théâtre, à 7 personnages, s'inspirant avec une certaine liberté de quelques grandes figures du féminisme de la fin du XIX éme siècle, est écrite à la manière de Feydeau et mêle avec légèreté dialogues de pure fiction, situations de comédie et cependant quelques phrases historiques (Vrais morceaux de discours, extraits de presse etc...).

Ce projet ambitieux demande des moyens financiers conséquents, d'où la nécessité de faire une collecte.

.

Pitch de la pièce :

L’action se situe été 1897… Maria Pognon grande figure du féminisme (Présidente du congrès Féministe International de 1896) a convié à un déjeuner différentes figures et sensibilités du féminisme de cette fin du 19e siècle pour aider Marguerite Durand, journaliste, dans le lancement et l’élaboration d’un journal qui paraitra en décembre 1897… Cela n’ira pas sans heurts d’autant que le personnage de la cuisinière de Maria, Léontine, pourra à certains moments faire vaciller les certitudes de ces « Féministes Bourgeoises » comme on se plaisait à les appeler…

.

NOTE D'INTENTION de l'autrice, Blandine Métayer

Après ma pièce « Je suis Top ! » je souhaitais explorer plus avant et toujours théâtralement parlant ce thème de l’égalité entre les femmes et les hommes. Je portais en moi ce projet sur les Féministes du 19e siècle depuis plusieurs années, mais quand je suis partie en écriture, il m’est apparu très vite que le style de la narration, de la structure et des dialogues devait correspondre à l’époque dans laquelle la pièce se situait. Ayant une grande connaissance du théâtre de Feydeau j’ai donc tenté, en toute humilité et modestie, d’écrire à la manière de ce génie de la comédie, en alternant humour, rires mais aussi émotions…

Pour ce faire j’ai créé autour du discours de fond, des situations purement théâtrales et surtout le personnage de Léontine, cuisinière, bonne à tout faire, bête de somme mais aussi confidente, fine observatrice… Ce personnage est essentiel. C’est le contre point de toute cette histoire…Elle est l’oeil du spectateur moderne… Son regard, ses réactions, ses paroles sont très éclairants et montrent le fossé qui sépare comme toujours (et encore à notre époque !) les intellectuel.le.s favorisé.e.s qui ne manquent de rien et la classe laborieuse…

Les principaux thèmes abordés dans « Les Frondeuses » , déjà débattus par ces femmes et ces hommes en cette fin de 19e siècle, comme : l’accès à l’éducation et à tous les métiers pour les femmes, l’égalité des salaires, la féminisation des noms de métiers et les règles de grammaire, les violences faites aux femmes, le harcèlement sexuel et l’abus du pouvoir (bien avant le mouvement #metoo !) trouvent un écho saisissant avec notre époque actuelle et nous font mesurer combien le chemin est encore long à parcourir pour arriver à une réelle égalité Femmes Hommes …

.

Répliques :

Maria : " Il est certain que l'émancipation des femmes passera par leur éducation ... L'éducation c'est la clef de tout ! "

Léon : " Ma chère amie je ne voudrais pas être médisant mais ce déjeuner part un peu en eau de boudin "

Léontine : " Le fait est qu’une femme ça vaut pas tripette ! "

Paul : " La sexualité ne doit plus demeurer un jouissance uniquement masculine ! "

.

NOTE D'INTENTION du metteur en scène, Jean-Luc Porraz

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai accueilli la proposition de Blandine Métayer de mettre en scène sa pièce « Les Frondeuses ». Le texte de Blandine Métayer est exemplaire à bien des égards. Sur le fond , il met en scène quelques grandes figures féministes historiques et livre de nombreuses informations sur leurs sensibilités souvent différentes voire antagonistes. Loin d’une béatitude militante, il ne fait pas l’impasse sur leurs contradictions et leurs faiblesses y compris dans leur incompréhension de la condition ouvrière . Sur la forme , il le fait avec une grande légèreté. Il allie pédagogie , réflexion et comédie avec virtuosité et efficacité .


Fort de ces qualités intrinsèques , je m’efforcerai de les restituer à travers une mise en scène que je souhaite inventive , drôle mais aussi élégante et grave . Ce déjeuner est un match où les équipes loin d’être figées se font et se défont en fonction des sujets abordés. Le rassemblement ou la séparation des différents points de vue permettra une organisation de l’espace où les alliances et les conflits fluctueront. Loin de la reconstitution historique nous serons plutôt dans l’idée de reconstruction historique . Évoquer en esquissant et en stylisant plutôt qu’en reproduisant fidèlement . La reproduction a parfois tendance à enfermer plus qu’à libérer. Et il s’agit ici d’un mouvement qui vise à libérer. Le texte permet de nombreuses correspondances avec la période actuelle , la pièce jouant déjà avec des analogies « clin d’oeil » à notre réalité contemporaine. En résonance avec l’Avant Garde intellectuelle à la quelle appartiennent nos protagonistes , nous inviterons quelques autres Avant Gardes de cette fin du dix neuvième : pour le plaisir des yeux , des éléments Art Nouveau , peut être un peu de Post Impressionnisme et pour celui des oreilles le génie musical d’ Erick Satie. Humour , plaisir et réflexion prédomineront donc pour un spectacle que je souhaite alerte, instructif et très divertissant.

.

REMERCIEMENTS de Blandine Métayer :

"J’ai pu démarrer et développer ce projet d’écriture grâce à l’association dont je fais partie : l’AAFA (Actrices Acteurs de France Associés) au sein de notre commission AAFA-Actoteures et dans le cadre de nos chantiers « Les oubliés de l’histoire ».
Et je remercie chaleureusement mes camarades Marie Berto, Juliette Duval, Florence Huige et Frédéric Bazin pour leur aide précieuse et leurs apports très riches dans le travail de documentation et de recherche historique".

A quoi sert l'argent collecté

Ce projet ambitieux demande des moyens financiers conséquents, d'où la nécessité pour nous de faire une collecte.

Les fonds sont detinés notamment au poste " Création " ( scénographie, lumière, son, costumes et décors ).


Montant de l'appel à dons

33 836,00 €

Montant global

121 836,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Divers

Assurance 1 500,00 €
SOUS TOTAL 1 500,00 €

Salaires & charges

Répétitions 38 jours 7 interprètes 18 088,00 €
Représentations 7 interprètes 32 844,00 €
Salaire production 13 600,00 €
Régisseur (montage / représentations / démontage) 5 304,00 €
SOUS TOTAL 69 836,00 €

Frais logistiques

Logement pour 7 interprètes 10 000,00 €
Defraiement nourriture 6 000,00 €
SOUS TOTAL 16 000,00 €

Communication

Affiches + 2500 Flyers ( graphiste + imprimeur ) 1 000,00 €
Dossier de presse ( graphiste + imprimeur ) 1 000,00 €
Photographe 1 000,00 €
Publicité 1 000,00 €
SOUS TOTAL 4 000,00 €

Création

Scénographie 3 000,00 €
Décor 6 000,00 €
Bande son 500,00 €
Lumiére 3 000,00 €
Costumes 6 000,00 €
SOUS TOTAL 18 500,00 €

Salle

Location 12 000,00 €
SOUS TOTAL 12 000,00 €

TOTAL

TOTAL 121 836,00 €

Recettes

Désignation Montant

Apport

Coproduction 15 000,00 €
SOUS TOTAL 15 000,00 €

Billeterie

Prévisionnel 25 000,00 €
SOUS TOTAL 25 000,00 €

Aides et subvention

ADAMI 20 000,00 €
ARTCENA 16 000,00 €
Fonds SACD Théâtre 12 000,00 €
SOUS TOTAL 48 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 33 836,00 €

TOTAL

TOTAL 121 836,00 €
Recommander Suivre

Contreparties

Antoinette Fouque

pour 20,00 € et +

0 ARTINAUTES

Un merci et Un flyer dédicacé par l’autrice Blandine Métayer

Benoîte Groult

pour 50,00 € et +

1
ARTINAUTE

0
DISPONIBLES

Un grand merci et une affiche dédicacée par l’autrice Blandine Métayer.

Coût réel après réduction fiscale : 17 €

Françoise Giroud

pour 100,00 € et +

0
ARTINAUTES

1
DISPONIBLES

Un très grand merci, une affiche dédicacée par l’autrice Blandine Métayer et une invitation à Avignon à la représentation de son choix pour une personne.

Coût réel après réduction fiscale : 34 €

Maudy Piot

pour 200,00 € et +

1
ARTINAUTE

0
DISPONIBLES

Un énorme merci, une affiche dédicacée par l’autrice Blandine Métayer et 2 invitations à Avignon à la représentation de votre choix.

Coût réel après réduction fiscale : 68 €

Françoise Héritier

pour 300,00 € et +

0
ARTINAUTES

1
DISPONIBLES

Un immense merci, une affiche dédicacée par l’autrice Blandine Métayer, un éventail personnalisé Les Frondeuses et 3 invitations à Avignon à la représentation de votre choix.

Coût réel après réduction fiscale : 105 €

Simone de Beauvoir

pour 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

1
DISPONIBLES

Un formidable merci, une affiche dédicacée par l’autrice Blandine Métayer, un éventail personnalisé Les Frondeuses, une bouteille de champagne et 4 invitations à Avignon à la représentation de votre choix.

Coût réel après réduction fiscale : 175 €

Simone Veil

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Notre immense reconnaissance, une affiche dédicacée par l’autrice Blandine Métayer, un éventail personnalisé Les Frondeuses, 2 bouteilles de champagne et 6 invitations à Avignon à la représentation de votre choix.

Coût réel après réduction : 340 €