Mécénat

La sciure et les étoiles
Un court-métrage de fiction d'Adrien Durand

Collecte Réussie


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| Paris
| PRODUCTION

7 400,00 €

6 500,00 € demandés

4
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
113%

Présentation du projet

..

La sciure et les étoiles est un projet étudiant de court-métrage de fiction. Il sera tourné pendant 6 jours dans un grand cirque itinérant du Sud de la France : La Piste aux étoiles.

..

SYNOPSIS

Camille fête ses vingt ans. Elle est la fille de Stanislas, le directeur et dompteur de fauves d’un grand cirque itinérant. Depuis plusieurs années, elle travaille avec son père pour reprendre le numéro des fauves. Alors que Stanislas lui propose enfin de participer au spectacle, une répétition qui tourne mal remet tout en question.

..

PRÉSENTATION DU RÉALISATEUR

Après une hypokhâgne et une khâgne au Lycée Lakanal de Sceaux, Adrien Durand est actuellement étudiant en L3 de Cinéma à l'Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis. Il a déjà réalisé un court-métrage, "Juliette", projeté dans plusieurs festivals.

Voici le making-of de "Juliette" :

..

..

POURQUOI SOUTENIR CE PROJET ?

La sciure et les étoiles est un projet original de court-métrage, à la fois intime et à grand spectacle, sur le cirque tradionnel de nos jours.

Le film est déjà soutenu par des aides publiques accordées par les Universités Paris 7 et Paris 8. Nous faisons appel à vous pour compléter notre budget et lancer la production du film ! À noter que les dons peuvent être défiscalisés, à hauteur de 66% pour les particuliers et de 60% pour les entreprises.

..

CONTACT

Si vous avez des questions et souhaitez en savoir plus sur le projet, n'hésitez pas à nous contacter : cm.cirque@gmail.com Au plaisir de vous lire !


A quoi sert l'argent collecté

Pour financer ce projet, nous pouvons déjà compter sur deux aides publiques (accordées par les Universités Paris 7 et Paris 8) ainsi que sur un apport personnel du réalisateur. 

Nous faisons appel à vous pour compléter notre budget et lancer la production du film !


Montant de l'appel à dons

6 500,00 €

Montant Global

14 500,00 €

Dépenses

Désignation Montant

PRODUCTION

Déco 600,00 €
HMC 500,00 €
Matériel technique 4 200,00 €
SOUS TOTAL 5 300,00 €

POST-PRODUCTION

Création DCP 200,00 €
Studio d'enregistrement de la musique originale 500,00 €
SOUS TOTAL 700,00 €

RÉGIE

Repas 2 000,00 €
Transports 2 000,00 €
Hébergements 3 500,00 €
Location décor 1 000,00 €
SOUS TOTAL 8 500,00 €

TOTAL

TOTAL 14 500,00 €

Recettes

Désignation Montant

AIDES PUBLIQUES

FSDIE Université Paris 8 2 000,00 €
CSIE Université Paris 7 3 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

APPORT PERSONNEL

En numéraire 3 000,00 €
SOUS TOTAL 3 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 6 500,00 €

TOTAL

TOTAL 14 500,00 €

À l’origine

Tout commence par des images de mon enfance qui refont surface. Pendant les vacances d’été, réveillé par le bruit des camions, je me précipite dehors et assiste à l’installation d’un cirque dans le champ d’à côté. Caché derrière la haie, j’observe ces femmes et ces hommes pendant des heures. J’étais déjà moins intéressé par la représentation que par le spectacle des coulisses. Dans ces souvenirs, je vois un décor de cinéma. C’est grand, épique, coloré, chaotique. Il y a la sciure sur la piste et les étoiles peintes sur le chapiteau, les paillettes et le fumier. C’est dans ce contraste que naît mon désir de cinéma.

Avant d’écrire, j’ai commencé par un travail d’enquête, dans des cirques. La rencontre avec les circassiens a été décisive. Ils portaient en eux une promesse de fiction très forte, et mon imagination n’avait plus qu’à s’emparer de leurs corps, de leurs récits de vie. J’ai regardé ces êtres avec ce que je suis, avec mon instinct de cinéma. J’avais besoin de me nourrir du réel avant de m’en éloigner.

..

Une fresque intime

J’ai très vite compris qu’il fallait que l’histoire soit épique tout en restant quotidienne. Faire à la fois le portrait d’un milieu et un geste romanesque qui donne un souffle au film. Ainsi, il y a le travail répétitif inhérent au cirque, et Camille qui est à un moment charnière de sa vie, où il est question de savoir si elle va réussir ou non à empoigner son destin.

J’ai envie de faire un film d’action, mais d’action humaine. Mes personnages sont d’abord des corps en mouvement, ils accomplissent sans cesse des gestes de travail. J’ai foi en ces gestes concrets. Comme si à force de les filmer, cela ouvrira sur autre chose, invisible cette fois…

Dans cet univers singulier, le personnage de Camille résonne très fort avec moi. Nous avons à peu près le même âge et les mêmes enjeux dans nos vies : le désir d’accomplir quelque chose, le travail, les obstacles, et l’angoisse de ne pas y parvenir. Camille imprime son énergie au récit. Sa confrontation régulière avec les fauves, et le danger immense que cela représente, exprime son désir rageur de se sentir vivante, de venir se cogner au monde. Ce qui me touche, c’est qu’elle se cherche dans l’action, dans le travail, sans se réfugier dans les apparences. Quand Stanislas lui fait confiance à la fin du film et qu’elle entre dans la cage devant un public, elle cesse de rêver sa vie et commence à l’accomplir.

Donner à sentir

..

Le soleil et le vent, le grain de la peau, la sueur sur les corps et la sciure sur la piste… J’espère le film comme une expérience sensitive, qui donne à voir et à sentir la vie au cirque.

Avec mon chef opérateur, nous ne souhaitons ni un style pseudo-documentaire, ni une hyper-esthétisation. Nous voulons du naturel, des couleurs chaudes et contrastées, et surtout une intimité avec Camille. La caméra sera souvent sur pied, avec un regard décidé - notamment lors des séquences avec les fauves, où l’image doit rendre la concentration des personnages. À certains moments clés du récit, nous passerons en caméra à l’épaule, comme emportés par le mouvement et l’énergie des personnages, et l’urgence qui les habitent.

Nous jouerons également du contraste entre la lumière crue du soleil et des éclairages de service, et les lumières colorées et chatoyantes pendant les représentations du cirque. Quant aux séquences de nuit, le jeu des lumières de service et des ombres métamorphosera le cirque en un décor aussi féérique qu’inquiétant.

Vivre dans un cirque, c’est aussi être baigné dans un magma sonore, trivial et poétique. La reconstitution de cette ambiance sonore sera cruciale pour plonger les spectateurs dans cet univers singulier.

..

Tourner dans un cirque

Lors de mon enquête, j’ai rencontré Roger Falck, dompteur de fauves depuis huit générations. Sensible à mon désir de cinéma, il m’a offert de tourner mon film dans le cirque « La piste aux étoiles » dont il est, à 27 ans, le jeune directeur. Je suis très content car il s’agit d’un cirque grand et coloré, exactement le décor dont je rêvais. Roger fait par ailleurs partie des gens dont la vie m’a inspiré, et la vidéo d’archive montrant Stanislas qui frôle l’accident au festival de Monte Carlo existe : c’est son histoire. L’utilisation de ces images d’archives dans le film permet de brouiller encore plus la frontière entre imaginaire et réel, fiction et documentaire.

Sur le tournage, j’accorderai une attention particulière aux arrières-plans que je souhaite « vivants » : il y aura toujours des artistes qui répètent dans un coin, des techniciens qui réparent un camion, soudent un grillage ou s’occupent des animaux. Toutes ces silhouettes, ainsi que les seconds rôles comme Ofélia et la caissière, seront interprétés par de véritables artistes et techniciens de « La piste aux étoiles ». En effet, il est très important pour moi d’impliquer l’équipe du cirque dans l’aventure de la fabrication du film.

Les séquences dans la cage avec Camille, son père et les fauves représentent un défi particulièrement excitant. Roger Falck connaît bien cette configuration de tournage pour avoir travaillé avec ses félins sur des clips et des publicités. Son expérience nous sera très précieuse. Tout d’abord, les comédiens devront être formés : à se tenir dans une cage, à manier un bâton et un fouet, à parler aux animaux. Ensuite, il est très important pour moi que la caméra soit à l’intérieur de la cage, avec les personnages, au plus près de l’action. Lorsque les comédiens et les fauves ne pourront être simultanément dans la cage, pour des raisons évidentes de sécurité, le travail de cadrage et de montage consistera à produire l’illusion de leur proximité physique. C’est bien des moyens d’illusions du cinéma dont j’ai besoin pour faire vivre mon histoire.

À la fin du film, le montage s’accélère, la musique prend de l’ampleur, les évènements se précipitent et les personnages vont vers leur destin. Stanislas donne sa chance à sa fille, Tino assume ses sentiments et Camille s’élance dans la cage comme on se jette dans une aventure. C’est avec cette même énergie que je me lancerai dans l’aventure de ce film.

Contreparties

MERCI

pour 10,00 € et +

0 ARTINAUTES

Vous participez au film et nous vous en remercions !

LIEN VIMEO

pour 30,00 € et +

0 ARTINAUTES

Merci pour votre soutien ! Vous recevrez un lien de visionnage privé pour regarder le film en ligne.

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 30€ ne vous coûtera en définitive que :

- 10,20€ pour un particulier

- 12€ pour une entreprise

NOM AU GÉNÉRIQUE

pour 50,00 € et +

0 ARTINAUTES

Nous vous remercions pour votre contribution dans le générique du film !

+ un lien pour visionner le film

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 50€ ne vous coûtera finalement que :

- 17€ pour un particulier

- 20€ pour une entreprise

DVD

pour 75,00 € et +

0 ARTINAUTES

Vous recevrez un DVD dédicacé du film.

+ votre nom au générique

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 75€ ne vous coûtera finalement que :

- 25,50€ pour un particulier

- 30€ pour une entreprise

AVANT-PREMIÈRE

pour 100,00 € et +

0 ARTINAUTES

Vous êtes invités à venir voir le film en avant-première, en présence de l'équipe du film.

+ un DVD dédicacé + votre nom au générique

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 100€ ne vous coûtera finalement que :

- 34€ pour un particulier

- 40€ pour une entreprise

AFFICHE

pour 150,00 € et +

0 ARTINAUTES

Recevez une affiche du film imprimée en grand format (84,1x118,9cm).

+ un DVD dédicacé + votre nom au générique + une invitation à l'avant-première

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 150€ ne vous coûtera finalement que :

- 51€ pour un particulier

- 60€ pour une entreprise

PARRAIN DU FILM

pour 300,00 € et +

1 ARTINAUTE

Votre soutien est important pour nous ! Votre nom apparaît en priorité au générique, aux côtés des partenaires.

+ un DVD dédicacé + votre nom au générique + une invitation à l'avant-première + une affiche du film grand format

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 300€ ne vous coûtera finalement que :

- 102€ pour un particulier

- 120€ pour une entreprise

PARTENAIRE FINANCIER

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Le nom et logo de votre structure apparaissent au générique dans la liste des partenaires financiers du film.

+ un DVD dédicacé + votre nom au générique + une invitation à l'avant-première + une affiche du film grand format

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 1000€ ne vous coûtera finalement que :

- 340€ pour un particulier

- 400€ pour une entreprise