Mécénat
Icon proarti

La disparition du soleil

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION
|

2 530,00 €

2 300,00 € demandés

38
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
110%

Présentation du projet


LA NAISSANCE DU PROJET

La disparition du soleil est la troisième création de la compagnie Yaota.

Ce projet est né de la rencontre entre Rachel André, metteuse en scène et Paul Francesconi, auteur de théâtre. Il a été imaginé à partir d'une réflexion la situation actuelle de la société sous l'état d'urgence. Dans quelle société vivons-nous ? Quelle société est entrain de nous échapper ? Il interroge la montée du populisme, la peur de l’autre, la question migratoire, la pauvreté, la stigmatisation, sous le signe de la fable et dans une langue poétique et concrète, pour fair éclater le réel et poser de vraies questions.

Le projet est né, au fil de l'écriture et des discussions. Paul écrivait le texte pendant que Rachel André s'occupait de réunir une équipe d'excellents comédiens et créateurs, travaillant entre la Bourgogne, l'Île de France, la Nouvelle Aquitaine et l'Occitanie. Aujourd’hui le texte est terminé, l’équipe est constitué, il ne reste "plus qu'à" créer.

Et c'est là que la compagnie a besoin de vous aujourd'hui : pour construire ce projet qui tente de comprendre la situation sociale de la France à la veille des éléctions présidentielles. Un très grand merci par avance pour votre aide dans la création de ce magnifique spectacle !

.

Cette chanson sera reprise à plusieurs reprises dans le spectacle.


PLANNING DE CRÉATION

  • Du 18 au 21 novembre 2016 : Résidence à la Maison Jacques Copeau (21).
  • Du 22 au 25 novembre 2016 : Résidence au Réservoir (71).
  • Le 25 novembre 2016 : Présentation publique de la première étape de travail.
  • Du 28 novembre au 3 décembre 2016 : Résidence à l'ECLA (71).
  • Du 3 au 11 janvier 2017 : Résidence à l'Ecla (71).
  • Les 12 et 13 janvier 2017 : Représentations à l'Ecla.
  • Mars 2017 : 3 représentations à La Générale (75) - en option -

L'HISTOIRE

.

Été 2017 : la France fait face à un phénomène naturel des plus étonnants. Une éclipse totale de soleil demeure depuis plus d'un mois sur le seul territoire national, plongeant la population dans un panique généralisée.
Venu à la campagne pour mieux observer le phénomène, Jean, astro-physicien, se retrouve confronté à ce mystère qui plonge petit à petit les citoyens français dans un chaos. Mal qui touche d'ailleurs le village dans lequel il séjourne.
Jean se retrouvera au cœur d'une guerre que personne n'aurait imaginé. Guerre qui porte en elle la peur et l'envie de l'ailleurs, de l'état d'urgence, du délaissement des campagnes et la menace de la faillite collective du vivre ensemble. La recherche scientifique pourra-t-elle triompher à cette heure où les hommes tentent de toute leur force, leur violence et leur fureur, de faire revivre le soleil ?

.


NOTE D'INTENTION

.

bela tarr harmonies werckmeister

.

" La disparition du soleil est une allégorie de notre monde aujourd’hui. Celui d’un monde en délitement qui semble nous échapper, un peu plus chaque jour.

Assistons-nous à une fin de cycle ? Et dans ce cas, un renouveau peut-il s’ouvrir à nous ? Faut-il en passer par l’effondrement d’une société pour qu'un nouvel ordre naisse ?Assistons-nous au declin d’une société : état d’urgence, migration, peur de l’autre, populisme, surinformation, désinformation, malbouffe, multiplication des jeux télévisés, talk show, story telling politique...

La disparition du soleil tente de rendre compte de tout cela par une double intrigue : la disparition du soleil et la disparition de l’être aimé. Qui sont les responsables ? Comment la société ou plutôt comment l’individu réagit-il face à ces évènements ?

Cette histoire se racontera comme un conte, en 9 tableaux. Nous souhaitions nous éloigner de tout réalisme vous faire plonger dans une histoire, une histoire qui fait peur, rire, frémir.

Il y aura donc un héros, une forêt inquiétante, des personnes étranges, des chants, des sons, une radio en continue, de l’amour, la mort, la haine et la paix, des « habitants vigilants », un bar où tout le monde se réunit (l’agora du village), des coups de feu, une église, un bûcher.

Notre héros Jean, un scientifique qui termine sa thèse sur les éclipses solaires, traverse un village de France à la recherche de Solène, son amour disparu. Il y rencontrera une dizaine de protagonistes : Albert, un chasseur et son petit-fils, Selma une jeune femme en quête de liberté qui se prostitue pour s’offrir un camion de glace au bord de la mer, la voix de Macha à travers tous les postes de radio, des chasseurs menaçants qui défendent leur territoire, une gérante de bar, un maire des plus étranges, des enfants, des vieux presque morts.

Tous ces personnages seront travaillés comme des personnages de contes. Nous souhaitons construire le spectacle comme un film, un polar. L’espace sera quasiment vide, pas de rideaux. Une table, des chaises apparaîtront et disparaîtront selon les tableaux. Le son et la lumière créeront les différents lieux. La radio sera un élément central de la mise en scène."

Rachel André, metteuse en scène


QUELQUES ARTICLES I PRESSE

.

A propos de Délire à deux… à tant qu’on veut au Lucernaire (75) / Première création de la compagnie.

.

Délire à deux / Crédit Virgile Biechy

.

(...) La mise en scène de Rachel ANDRE fort bien réglée permet aux spectateurs de s’immerger dans ce délire à deux où tandis qu’Elle et Lui s’embrouillent dans leur verbiage, ils se trouvent au fur et à mesure bombardés par des projectiles, assaisonnés de bruits divers, larsens, bourdons etc. savamment concoctés par Julien COUSSET. (...) Les interprètes Rachel ANDRE et Benjamin THOLOZAN, très justes, scotchés aux propos bêtes et méchants et particulièrement cocasses de leurs personnages (...)

EVELYNE TRÂN, Le monde.fr


La compagnie Yaota nous donne une délicieuse occasion de redécouvrir “Délire à deux", d'Eugène Ionesco. Une bande-son pleine de surprises, une mise en scène ingénieuse et surtout un duo d'acteurs infernaux font de cette tragédie hilarante une réussite (…)

LAURA PLAS, Les Trois Coups, France culture.fr


(...) Rachel André signe une mise en scène originale, aboutie et convaincante (...) Le voyage en "absurdie" au cœur de l'écriture de Ionesco est délectable. Ici tout se joue dans la démesure, celle de la vie, de la peur, de l'impossibilité à rencontrer le sens. (...) Quant à l'énergie et à l'enthousiasme de Rachel André et Benjamin Tholozan qui campent l'intrépide couple, ils sont sans faille et communicatif. Promis, en leur compagnie, vous allez sourire, rire et réfléchir !

DIMINISTRI DENORME, Le Pariscope


A quoi sert l'argent collecté

Si nous avions les 2300 euros ?

D'abord un immense MERCI !! La collecte servira à financer la production de La Disparition du Soleil. Nous pourrions commencer nos achats pour creer l'unvivers visuel de la pièce : Une dizaine d'éléments de costumes, une table, des chaises et autres matériels. 

Plus précisement, sur les postes suivants : 

  • La scénographie (achat d'une table, chaises, vieux lit et petit matériel)
  • La création des costumes 
  • Frais de Résidences (repas)

Nous vous remercions encore une fois !


Objectif de collecte

2 300,00 €

Montant Global

14 210,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Création/ Salaires

Diffusion - 2 représentations à l'Ecla 2 220,00 €
Création 9 710,00 €
SOUS TOTAL 11 930,00 €

Frais de résidence

Repas Réservoir 340,00 €
Repas Maison Jacques Copeau 180,00 €
SOUS TOTAL 520,00 €

Scénographie

Petit matériel 200,00 €
Divers scénographie (chaises, tables, lit...) 560,00 €
SOUS TOTAL 760,00 €

Costumes

Achats divers (perruques, tissu, vêtements) 800,00 €
SOUS TOTAL 800,00 €

Production / Administration

Forfait - frais administratif 200,00 €
SOUS TOTAL 200,00 €

TOTAL

TOTAL 14 210,00 €

Recettes

Désignation Montant

Co-Production

ECLA Saint-Vallier 500,00 €
SOUS TOTAL 500,00 €

Autres recettes exploitation

Recette Ecla 325,00 €
SOUS TOTAL 325,00 €

Fonds propres

Cie Yaota 250,00 €
SOUS TOTAL 250,00 €

Subventions

Conseil général 71 (en cours) 8 000,00 €
SOUS TOTAL 8 000,00 €

Vente

Cession Ecla 2 835,00 €
SOUS TOTAL 2 835,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 2 300,00 €

TOTAL

TOTAL 14 210,00 €

NOS INSPIRATIONS

" C'est un projet imaginé à deux, un désir de théâtre commun, à Paul et à moi.

Parler de nos peurs aujourd’hui dans notre société.

Nous nous sommes rencontrés en 2014 lors d’un laboratoire de recherche dirigé par Françoise Merle autour de l’œuvre « Grand peur et misère du IIIème Reich » de Brecht.

Il y avait un parallèle vertigineux entre ce que nous racontait cette pièce écrite dans les années 30 sur la montée du nazisme en Allemagne, et la situation actuelle de notre société : l’état d’urgence, la montée du populisme, la peur de l’autre, la question migratoire, la pauvreté, la stigmatisation...

Les thèmes abordés dans la pièce nous forçaient à réinterroger notre monde. Dans quelle société vivons-nous ? N'est-elle pas entrain de nous échapper ?

Les mêmes peurs nous animaient et nous questionnaient avec Paul, nous avons donc commencé une première collaboration. Cette fois j’étais l’auteur et lui le metteur en scène. Nous étions tous les deux sur scène. Nous avons débuté et axé notre recherche sur la sur-abondance d’informations qui paralyse l’être et l’empêche de penser par lui-même. Nous étions nourris des réflexions de Noam Chomsky, Normand Baillargeon, les nouveaux chiens de garde... Pour La Disparition du Soleil nous nous inspirons d'univers visuels essentiellement cinématographiques. "

Séquence des Harmonies werckmeister de Belà Tarr (ci-desous) :


Bill Viola Fire woman de l'artiste Bill Viola.

Blue velvet / David Lynch Le personnage de Dorothy Vallens dans Blue Velvet de David Lynch.

Eyes wide shut / Kubrick

L'univers de Eyes wide Shut de Stanley Kubrick.

Contreparties

Merci !

pour 5,00 € et +

0
ARTINAUTES

10000
DISPONIBLES

Un grand merci de la part de toute l'équipe.

.

Retrouvez votre nom dans les remerciements aux donateurs sur le programme et notre site.

Des nouvelles de l'équipe

pour 10,00 € et +

6
ARTINAUTES

42
DISPONIBLES

Attendez-vous à recevoir de nos nouvelles pendant nos résidences.

.

Retrouvez votre nom dans les remerciements aux donateurs, sur le programme et notre site.

Vous avez du courrier

pour 15,00 € et +

3
ARTINAUTES

47
DISPONIBLES

Des photos de.répétitions en courriel et une carte postale signée par l'équipe dans votre boîte .aux lettres.

.

Retrouvez aussi votre nom dans les remerciements aux donateurs, sur le programme et notre site.

Si la photo est bonne...

pour 30,00 € et +

5
ARTINAUTES

35
DISPONIBLES

Une photo.du spectacle format A5 signée par l'équipe avec un petit mot dans votre boîte aux lettres.

.

Retrouvez aussi votre nom dans les remerciements aux donateurs, sur le programme et notre site.

Places privilèges

pour 60,00 € et +

1
ARTINAUTE

19
DISPONIBLES

Une place pour une représentation à l'ECLA et le texte intégral de la pièce envoyé par courriel.

.

Retrouvez aussi votre nom dans les remerciements aux donateurs, sur le programme et notre site.

Texte en main

pour 80,00 € et +

1
ARTINAUTE

9
DISPONIBLES

Une place pour une des générales (à l'ECLA le 11 janvier ou à La générale en mars) et recevez en main propre le texte intégral dédicassé par l'équipe et une photo du spectacle.

.

Retrouvez aussi votre nom dans les remerciements aux donateurs, sur le programme et notre site.

Vous êtes notre invité

pour 125,00 € et +

1
ARTINAUTE

4
DISPONIBLES

Une invitation valable pour une des représentations à l'ECLA les 12 et13 janvier 2017 ou en mars 2017 à la Générale.

.

Le texte intégral dédicacé et des photos du spectacle. remis en main propre ou par envoi postal.

.

Retrouvez aussi votre nom dans les remerciements aux donateurs, sur le programme et notre site.

Dîner

pour 200,00 € et +

1
ARTINAUTE

3
DISPONIBLES

Un dîner en présence des membres de l'équipe de la Disparition du Soleil.

.

Une invitation à l'une des représentations à La Générale en mars.

.

Texte intégral dédicacé. et photos du spectacle remis en main propre ou dans voitre boîte aux lettres.