Mécénat
Icon proarti

Jouer CALAFERTE au Festival d'Avignon
LES VEUFS... Un énorme éclat de vivre!

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
|

6 040,00 €

5 000,00 € demandés

91
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
120%

Présentation du projet

Les Veufs de Calaferte, c’est un énorme éclat de Vivre. Un hymne à l’amour et aux lendemains qui chantent.

Amis, spectateurs, entrepreneurs, élus...!

Après la création de Les Veufs de Calaferte en novembre 2015, et une tournée de 13 dates devant un public enthousiaste, et curieux de cet auteur, nous nous préparons avec ardeur à présenter ce spectacle au Festival d'Avignon 2016 (17 représentations), du 10 au 27 juillet à 12h au théâtre Isle80 - 18 place des trois Pilats.

Pour sa création nous avions déjà ressenti la nécessité de mutualiser le savoir faire et la compétence de deux compagnies : le collectif L’Isba implanté en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et l’Alliage théâtre de la région Champagne-Ardenne.

A deux on est déjà plus forts pour affronter les nécessités économiques et artistiques !

Et pour aller jusqu'au bout de notre démarche et financer cette aventure de promotion de notre travail, nous avons besoin de vous pour aller en Avignon !

En vous engageant à nos côtés en tant que mécènes, vous soutenez le spectacle vivant, vous permettez à deux compagnies indépendantes et à un spectacle de poursuivre leur route. Plus encore, vous défendez le rôle du théâtre et de la culture dans la société !

Parlez-en autour de vous, à vos amis, votre famille, aux entreprises qui peuvent aussi soutenir le projet !

L'histoire du projet

Ce spectacle est né d'une résidence du collectif L'Isba dans le quartier de Griffeuille à Arles et de son désir de faire connaître cet auteur par des actions orientées autour du processus de la lecture. Ainsi sont nées les " Oralitures ".

La création du spectacle s'est ensuite faite entre la MJC Calonne de Sedan où l'Alliage théâtre est en résidence, et le théâtre Isle80 d'Avignon compagnon de route du collectif L'Isba.

Notes de mise en scène

Un Veuf et une Veuve se rencontrent dans le cimetière où ils vont se recueillir pour conserver le souvenir de leurs chers disparus. La situation évoque grisaille, solennité et mélancolie. C'est compter sans l'extraordinaire sens du comique de Louis Calaferte, sa croyance en la vertu salvatrice du rire. Alors quand les chemins des Veufs se croisent par hasard, au coin d'une tombe, le dialogue naît, à demi-mot. Chacun se reconnaît en l'autre, ose lui avouer ses récriminations envers le disparu. Il est bien tranquille, lui, et en repos, alors que nous on rame, on trime, on sue, à essayer de vivre vraiment …

Si le metteur en scène a choisi un plateau nu, la scénographie est néanmoins très présente : lumières et sons soutiennent les comédiens. Enveloppés de musique et de chansons, ils laissent le texte prendre son envol. L'écriture est parfaite. Populaire, elle parle à chacun. Un accordéoniste accompagne les deux solitaires vers la nouvelle vie qui se dessine. Et le spectateur rigole et jubile en douce…

Les compagnies…

Le collectif L'Isba (implanté à Arles depuis 2009)

Ce Collectif de l'Isba est un ensemble de personnes (auteurs, musiciens, plasticiens, metteurs en scène, comédiens, techniciens), un collectif, donc, qui partage avec le public son amour des mots, de la musicalité de la parole et du théâtre.

Croiser les expériences humaines, confronter les mémoires et les différences sont au cœur du travail de l’Isba, ils sont son centre de gravité. Les choix font la part belle aux écritures du questionnement et à la forme du témoignage. Jeu théâtral et mise en espace sonore œuvrent pour valoriser et renforcer la portée de la parole, donneuse de sens, pour l’individu comme pour la collectivité. Conscient de l’importance de la transmission dans le processus créatif, le collectif organise aussi des ateliers de pratique théâtrale, pour tous publics, où s’effectue un travail plus intime de découverte et de partage. Depuis 2012 le collectif est en résidence dans le quartier de Griffeuille à Arles. Une convention signée avec la SEMPA, bailleur social, ainsi que le soutien de la ville d'Arles offrent au collectif l'opportunité de proposer dans le quartiers des actions pérennes.

Alliage théâtre (Cie implantée à Reims)

Dans le nom Alliage théâtre, il y a, condensé, l’essentiel d’une démarche. Alliance entre personnes pour œuvrer en commun, mais aussi et surtout alliage pris dans son sens originel d’un mélange de corps donnant naissance à un corps nouveau. On emploie ce terme en métallurgie : disons que l’ambition des fondateurs a été dès 1986 - à l’image de ces métallurgistes unissant des métaux pour en obtenir un autre, nouveau, aux propriétés singulières - d’unir leurs désirs de théâtre pour faire exister le corps nouveau, original et singulier d’une troupe au sens le plus théâtral du terme. Des artisans du verbe, du geste et de la scène, comédiens, régisseurs, techniciens, toutes personnes associées dans la durée pour exercer ensemble leurs métiers et concourir à la réalité des représentations, embarquées pour aller à la rencontre du public, des publics, par les villes, par les villages. Et cela fait 30 ans que ça dure !