Mécénat

JE COMPTE JUSQU'À TOI
Court-métrage I Drame Social I 29 minutes


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION, DIFFUSION, DÉMOCRATISATION CULTURELLE

1 500,00 €

12 000,00 € demandés

2
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
12%

Présentation du projet

Présentation du projet de film

Je compte jusqu’à toi est un drame social qui traite du harcèlement scolaire que peuvent subir les enfants Asperger, le combat d’une mère pour offrir à sa fille une scolarité classique, et une administration mal préparée à l’accueil d’enfants autistes. Le projet de court-métrage de 29 minutes, co-écrit par Ludovic GICQUEL et Thomas GARCIA, (idée Ludovic GICQUEL), et réalisé par Ludovic GICQUEL aborde avec beaucoup de justesse, la question du harcelement scolaire par le prisme du syndrome d’Asperger.

Chez elle, Leïla est une petite fille de onze ans qui reçoit l’amour de ses parents et de son petit frère avec qui elle aime partager des parties de jeux vidéo.
A l’extérieur, son rapport aux enfants de son âge est tout autre. Difficile pour elle d’avoir des amis, et au collège, il ne fait pas bon être différent. Mieux vaut faire partie du groupe des élèves populaires et « typiques ». Leïla se retrouve rapidement victime d'une réalité qui se referme inexorablement sur elle.

Lorsque nous avons commencé l’écriture de Je compte jusqu’à toi, nous avons immédiatement pris conscience que nous abordions là une histoire délicate. Mais nos recherches nous ont également confortées dans l’idée que le sujet mérite non seulement d’être traité, mais qu’il est devenu, à nos yeux, incontournable.

En préambule, il est important de dire que le syndrome d’Asperger n’est pas une maladie mais un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et qu’à ce titre, il est très difficile à diagnostiquer. Tellement compliqué à appréhender que certains spécialistes ne souhaitent plus parler d’autisme mais de trouble du comportement et du langage, c’est dire.


Le projet est en étude au centre national de la cinématographie et en région pour son soutien. Il est également en cours d'étude de préachat par une chaîne de télévision française.


La bande musicale du film sera confiée à Sylvain Morizet, qui compose et arrange depuis une dizaine d’années des musiques de films et orchestre principalement pour Alexandre Desplat.

La composition musicale de « Je compte jusqu’à toi » se voudra subtile et parcimonieuse. Il me semble important de traduire « l’enfance » dans le thème principal. Je souhaite créer des moments de suspension, de respiration mais également d’intensité. Comme une vague qui se retire puis s’écrase de nouveau sur le rivage. Pour ce faire, je souhaite un instrument qui s’y prête parfaitement : Le Celesta.

Les touches du clavier frappant des lames métalliques lui confère une raisonnance tout à fait particulière. Cet instrument est notamment utilisé par le compositeur Dany Elfman dans la bande musicale « Edward aux mains d’argent », thème duquel je souhaite m’inspirer pour son introduction.

Je voudrai également développer avec le compositeur du film un grondement musical caractérisant les scènes propres au harcèlement.

Ludovic GICQUEL & Thomas GARCIA


Ludovic Giquel m’a contacté il y a quelques jours, afin de me présenter le scénario de son prochain court- métrage, "Je compte jusqu’à toi", qu’il a co-écrit avec Thomas Garcia. C’est après avoir vu FéeRoce, dernier court-métrage de Fabien Ara, que Ludovic m’a proposé de travailler sur la musique de son film. La connexion s’est faite naturellement.

Le scénario de "Je compte jusqu’à toi" m’a immédiatement touché par la sincérité du propos et la justesse des situations. Ayant deux cas d’autisme dans ma famille, dont mon frère atteint du syndrome d’Asperger,

certains comportements me sont familiers. J’ai été frappé par la précision avec laquelle est élaborée le personnage de Leïla, ainsi que les différentes réactions qu’elle suscite. Ludovic m’a confirmé avoir véritablement approfondi cette question.

Je compte jusqu’à toi traite du harcèlement scolaire, particulièrement virulent au collège, vécu par Leïla, élève autiste Asperger. Habilement et sans jugement aucun, le film témoigne également de l’accueil des élèves autistes au sein des établissements scolaires, du désemparement du personnel enseignant, non préparé à la gestion de ces élèves.

Ce point de vue va être déterminant pour les choix musicaux du film. La musique n’accompagnera pas le regard du spectateur, mais bien celui de Leïla. Nous avons pu en débattre avec Ludovic par téléphone et par Skype (confinement oblige !), ces discussions préalables étant toujours précieuses. Il est pour moi fondamental de commencer à réfléchir aux musiques avant tournage.

Comme Leïla, la musique sera exempte de tout artifice, naturelle (i.e. principalement acoustique) et parcimonieuse. Leïla est discrète, remarquablement intelligente, mais n’a pas toujours le sens des situations. Profondément intègre et attachée à la justice, elle ne peut concevoir la moquerie ou la trahison. Cette confiance innée lui portera préjudice, face à la dureté et la mesquinerie de ses camarades de classe.

La musique reflètera son tiraillement intérieur, opposant son envie d’appartenir au groupe afin de satisfaire son père, et son besoin naturel de rester seule, loin des relations sociales. Ce bouillonnement intérieur apparaitra à différentes reprises, dans un effet crescendo. On passera de ce premier choc dû à sa première confrontation au groupe de la scène 6, à une première désillusion (scène 10-11), jusqu’au paroxysme de son agression (scène 22 fin – 23 - 24).

La dernière scène, où Leïla mettra fin à ses jours, gardera le point de vue de la jeune fille. Nous ne choisirons pas un axe externe, qui risquerait de favoriser le jugement ou la culpabilisation. Notre garderons l’image du monde que Leïla aura voulu connaître : un monde de justice, d’intégrité et de relations apaisées. La dernière musique, parcourant la scène 38 jusqu’au générique de fin, évoquera un isolement. Elle sera intérieure, éthérée, contrastant de fait avec les images. Nous voulons inviter le spectateur à réfléchir à la possibilité d’un monde meilleur, en identifiant et domestiquant le collégien bourreau qui dort peut-être encore en lui.

Ludovic m’a fait part de son attachement au celesta, instrument délicat et aérien, évoquant l’enfance et l’insouciance. Il m’a donné comme référence la superbe partition de Danny Elfman pour Edouard aux Mains d’Argent. Cette sonorité étant tout à fait en adéquation avec le personnage de Leïla, je l’ai intégrée aux musiques que vous pouvez entendre sous forme de maquettes.

Ayant eu un coup de cœur à la lecture du scénario, je suis convaincu que Je compte jusqu’à toi sera une grande source d’inspiration.

Sylvain Morizet


A quoi va servir l'argent récolté ?

En plus des soutiens financiers demandés à des partenaires tels que le CNC, la SACEM, le préachat d’une chaîne de télévision et notre apport producteur, les 12 001 € demandés permettront de payer les transports, les défraiements et la régie de ce projet. Et c'est justement ici que vous intervenez, car cette collecte bénéficie du mécénat, vous pourrez donc nous aider tout en défiscalisant par la même occasion.

En soutenant le projet de film « JE COMPTE JUSQU'À TOI » sur PROARTI, vous obtiendrez un reçu fiscal qui permettra de déduire 66% du don de vos impôts en tant que particulier et 60% en tant qu'entreprise. Donc si vous êtes un particulier qui fait un don de 100€, celui-ci vous revient réellement à 34€. Et si vous êtes une entreprise qui fait un don de 1 000€, celui-ci vous revient réellement à 400€.


Quand mon reçu fiscal sera-t-il disponible ?

Les reçus fiscaux seront disponibles une fois la collecte officiellement terminée.

Ils vous seront automatiquement envoyés par mail par Proarti dans un délai de 10 jours à compter de la fin de la collecte officielle. Vous pourrez également les télécharger sur votre espace personnel. La collecte se déroulant en 2020, votre don sera déclaré en 2021 sur vos revenus de 2020.


Comment le film va-t-il se faire et quand ?

Nous tournerons durant onze journées dans un collège soit en février 2021 soit en avril 2021 avec un rendu juin/juillet 2021.


Qui jouera dans le film ?

Le casting :

Corinne SIFAOUI : Florence JANAS, Toufik SIFAOUI : Yannig SAMOT, Madame Prevost : Nassima BENCHICOU

Madame Brière : Ariane PIRE, Leïla SIFAOUI : xxxx XXXX, Anaïs : xxxx XXXX


Intention scénaristique et de réalisation

Mise en scène :

Je fais le choix d’images réalisées à l’épaule avec des objectifs courts et le plus souvent à hauteur d’enfants pour rester proche de mes jeunes personnages, une façon pour le spectateur de devenir un des leurs. Je souhaite un cinéma vérité, plus proche du documentaire que de montrer une technicité cinématographique qui desservirait notre propos. Les plans rapprochés accentueront l’émotion et amplifieront l’empathie pour le personnage principal. Je demanderai à mon équipe de rester à l’affut et prête à tourner tous les moments spontanés que nous livreront les enfants. Cette maxime est d’autant plus vraie pour le personnage de Leïla dont le cadrage suggèrera l’isolement.

Les plans plus larges seront réservés aux scènes de classe. L’environnement collectif, les rapports entre enfants et leur professeur seront plus aérées avec des objectifs plus longs. Je me laisse également la créativité d’alterner les objectifs pour dynamiser certaines scènes.

La lumière :

Pour suivre la mise en scène, je souhaite travailler une lumière qui se veut naturelle, qui ne se ressente pas. Aucun effet esthétisant ou grandiloquent, aucun artefact entre le spectateur et le jeu des comédiens. La caméra et la lumière doivent d’une certaine façon s’effacer au profit du sujet délicat que nous traitons.

Pour les scènes de nuit en revanche, aussi bien dans la maison qu’à l’extérieur, je souhaite des sources ponctuelles qui permettent de travailler une instabilité, un passage fréquent des personnages de l’ombre à la lumière comme par exemple l’effet des gyrophares sur les visages d’Anaïs et son groupe. Ces dispositifs permettent d’appuyer la prise de conscience des enfants et la tension palpable avant le noir écran du générique.

L’écart important entre hautes et basses lumières sera un axe essentiel de mon travail.

Ludovic GICQUEL


A quoi sert l'argent collecté

A quoi va servir l'argent récolté ?

En plus des soutiens financiers demandés à des partenaires tels que le CNC, la SACEM, le préachat d’une chaîne de télévision et notre apport producteur, les 12 001 € demandés permettront de payer les transports, les défraiements et la régie de ce projet. Et c'est justement ici que vous intervenez, car cette collecte bénéficie du mécénat, vous pourrez donc nous aider tout en défiscalisant par la même occasion.

En soutenant le projet de film « JE COMPTE JUSQU'À TOI » sur PROARTI, vous obtiendrez un reçu fiscal qui permettra de déduire 66% du don de vos impôts en tant que particulier et 60% en tant qu'entreprise. Donc si vous êtes un particulier qui fait un don de 100€, celui-ci vous revient réellement à 34€. Et si vous êtes une entreprise qui fait un don de 1 000€, celui-ci vous revient réellement à 400€.


Montant de l'appel à dons

12 000,00 €

Montant Global

186 054,00 €

Dépenses

Désignation Montant

DROITS ARTISTIQUES

DROITS ARTISTIQUES 3 299,00 €
SOUS TOTAL 3 299,00 €

PERSONNELS

PERSONNELS 40 098,00 €
SOUS TOTAL 40 098,00 €

ÉQUIPE ARTISTIQUE

ÉQUIPE ARTISTIQUE 10 261,00 €
SOUS TOTAL 10 261,00 €

CHARGES SOCIALES ET FISCALES

CHARGES SOCIALES ET FISCALES 12 828,00 €
SOUS TOTAL 12 828,00 €

DÉCORS, COSUTMES, MAQUILLAGES, COIFFURES

DÉCORS, COSUTMES, MAQUILLAGES, COIFFURES 11 225,00 €
SOUS TOTAL 11 225,00 €

TRANSPORTS, DÉFRAIEMENTS, RÉGIES

TRANSPORTS, DÉFRAIEMENTS, RÉGIES 45 235,00 €
SOUS TOTAL 45 235,00 €

MOYENS TECHNIQUES

MOYENS TECHNIQUES 20 892,00 €
SOUS TOTAL 20 892,00 €

POST-PRODUCTION IMAGES ET SONS

POST-PRODUCTION IMAGES ET SONS 12 666,00 €
SOUS TOTAL 12 666,00 €

ASSURANCES ET DIVERS

ASSURANCES ET DIVERS 9 616,00 €
SOUS TOTAL 9 616,00 €

IMPREVUS, FRAIS GÉNÉRAUX

IMPREVUS, FRAIS GÉNÉRAUX 19 934,00 €
SOUS TOTAL 19 934,00 €

TOTAL

TOTAL 186 054,00 €

Recettes

Désignation Montant

APPORT PRODUCTEUR

APPORT PRODUCTEUR 13 253,00 €
SOUS TOTAL 13 253,00 €

PRÉ-ACHAT TV

PRÉ-ACHAT TV ARTE 25 300,00 €
SOUS TOTAL 25 300,00 €

CNC

CNC 103 000,00 €
SOUS TOTAL 103 000,00 €

SACEM

SACEM 2 500,00 €
SOUS TOTAL 2 500,00 €

RÉGION

RÉGION 30 000,00 €
SOUS TOTAL 30 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 12 000,00 €

TOTAL

TOTAL 186 053,00 €

Voici quelques reférences de films qui m'ont inspirés dans l'écriture de « Je compte jusqu'à toi » :

1:54

Pour le traitement du harcèlement.

MOI, DANIEL BLAKE

Pour la dramaturgie.

JUSQU'À LA GARDE

Pour le traitement, le rythme et la dramaturgie.

Contreparties

On vous aime "BIEN" : ♥

pour 25,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Votre nom au générique du film !

Votre don peut être défiscalisé.

Ainsi, une participation de 25€ vous coûtera finalement :

8.50 € (66% pour un particulier)

10 € (60% pour une entreprise)

On vous aime "TROP" bien : ♥♥

pour 50,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Nom au générique + scénario du film dédicacée (acteurs + réalisateur).

Votre don peut être défiscalisé.

Ainsi, une participation de 50€ vous coûtera finalement :

17€ (66% pour un particulier)

20€ (60% pour une entreprise)

On vous aime "TROP, TROP" bien : ♥♥♥

pour 100,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Contreparties précédentes + scénario du film dédicacée (acteurs + réalisateur)

Votre don peut être défiscalisé.

Ainsi, une participation de 100€ vous coûtera finalement:

34€ (66% pour un particulier)

40€ (60% pour une entreprise)

On vous aime "SUPER" bien : ♥♥♥♥

pour 300,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Contreparties précédentes + une invitation à l'avant première en salle (avec les petits-fours).

Votre don peut être défiscalisé.

Ainsi, une participation de 300€ vous coûtera finalement :

102€ (66% pour un particulier)

120€ (60% pour une entreprise)

On peut vous "ADOPTER" ? : ♥♥♥♥♥

pour 500,00 € et +

1
ARTINAUTE

9
DISPONIBLES

Contreparties précédentes + lien privé du film.

Votre don peut être défiscalisé.

Ainsi, une participation de 500€ vous coûtera finalement:

170€ (66% pour un particulier)

200€ (60% pour une entreprise)

On peut eventuellement "VOUS EPOUSER" ? : ♥♥♥♥♥♥

pour 1 000,00 € et +

1
ARTINAUTE

9
DISPONIBLES

Contreparties précédentes + 1 journée sur le tournage du film (hors frais de déplacement et hébergement).

Votre don peut être défiscalisé.

Ainsi, une participation de 1000 € vous coûtera finalement:

340€ (66% pour un particulier)

400€ (60% pour une entreprise)