Court-métrage Mauvaise Fille


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| Bordeaux
| PRODUCTION

0,00 €

6 500,00 € demandés

0
Soutiennent
1
Recommandent
0
Suivent
0%

Présentation du projet

Qui je suis

Je suis Natalia Zuluaga, je suis colombienne et je vis en France depuis 17 ans. J'ai fait des études de journalisme à Université Ponticia Bolivarienne de Medellin puis un DESS réalisation documentaire à L'ICOMTEC de Poitiers, (actuellement école europeenne de l'image). Je suis cinéaste et cinéfile depuis que je suis très jeune. J'ai d'abord été intéressée par l'animation puis, par la fiction et pendant quelques années j'ai fait du documentaire. Aujourd'hui je travaille sur une fiction et cela répond à une envie de très longue date.

J'aime la création dans toutes ses formes.

La genèse

Cela fait environ 10 ans que je voulais écrire et réaliser ce projet de court. Tout à commencé suite au film de Lucrecia Martel, La niña santa. J'ai eu un déclic, je me suis dit que je devais raconter aussi une certaine tranche de la société colombienne que je connaissais bien. Une société profondement catholique, inegale, et bourgeoise.

J'ai fait mes premières dix années d'études primaires dans une école catholique de filles. L'école appartenait à L'Opus dei, organisation catholique connue par ses positions très conservatrices. A l'époque de l'adolescence tout devint plus compliqué, car tout sentiment proche du desir, de la passion, était interdit, etoufé ou nié. Cette expérience m'a marqué pronfondement et j'ai dû déconstruire certaines apprentissages néfastes comme la coupabilité feminine, la negation du desir, etc.

Je me suis servie de ces expériences passés pour écrire un film de fiction "(Mauvaise) fille. J'ai trouvé intéressant de situer l'action à Medellin dans le debut des années 90, comme dans mon histoire personnelle.

Le film

Le tournage aura lieu au mois de novembre à Medellin.

Le financement s'organise ainsi: 75% le FDC ( Fond national cinéma, Colombie), 15% crowdfunding, 10%du mécenat des entreprises.

l'argent recolté: Servira à continuer le casting (preproduction), louer un espace pour faire les preuves caméra des acteurs preselctionnés, et pour une partie du tournage: à louer le matériel de tournage (caméra RED One, focales, moniteur de retour, grue et drone), pour payer les costumes, accesoires et une partie de la régie. Le tout estimé à 6000 euros.

Synopsis

Camille a 14 ans, elle vit avec ses parents et sa sœur dans un bel appartement dans un beau quartier. Camille étudie dans une école catholique de jeunes filles où elle suffoque. Elle rêve d’approcher les garçons, connaître leurs corps, oublier la virginité comme valeur suprême. Camille cherche à s’échapper. Fuir la religion, la famille, les amies bien comme il faut. Camille est « décalé », poète sans le savoir, transgresseur malgré sa blancheur, sa famille, son milieu.

Note de réalisation

Mauvaise fille est l’histoire de Camila, une adolescente de 14 ans à la recherche d’elle-même. Camila incarne une fille qui voudrait se rebeller : se transformer, montrer son véritable moi et faire ce qu’elle veut. Elle aimerait rompre les codes imposés, explorer, sentir la métamorphose que son corps vit. Camila est en pleine évolution. C’est un personnage qui étouffe. Les thèmes de la libération et de l’enfermement sont centraux. « Suis-je assez bien? » « Pourquoi le désir est un pêché ? » sont quelques unes des questions qu’elle semble se poser.

L’histoire se développe à Medellin, au début des années 90. L’époque se verra reflétée dans les vêtements, les coiffures, le langage des personnages, la gestuelle, la musique et certaines évènements historiques. Tous ces éléments permettront une mise en scène réaliste, et permettront également de caractériser socialement tous les personnages.

Les années 90 sont un moment particulièrement violent pour la ville de Medellin. Certains passages seront évoqués dans le film à travers le journal télévisé où le narrateur raconte un moment de crise après l’explosion d’une bombe dans les rues. Les commentaires émis par les parents laissent comprendre que les actualités violentes sont récurrentes. Mais ce genre de violence sera traité à travers un « écran » qui met à distance l’histoire de Camila et sa famille et la réalité de la ville. Éteindre la télé c’est comme nier cette réalité qui vivent tant que citoyens.

L’ambiance dans la ville est effervescente, mais ne « touche » pas directement le monde de Camila qui est comme une bulle. Plusieurs séquences donnent cette impression de « bulle ». Dans la chambre de Camila, dans la voiture quand elle va vers l’école, etc.

Les dialogues

Les personnages ne parleront pas beaucoup. Il y a peu de dialogues. Certains de ces dialogues sont très codés : la confession par exemple, il est entendu que le curé et la fille en confession doivent « suivre » un protocole de confession. Seulement les gestes qui restent invisibles pour l’un et l’autre nous donnent des véritables pistes sur les sentiments et les émotions.

Comment filmer à Camila

J’aimerais faire un court-métrage qui évoque, qui laisse la place à l’imagination, qui permette la contemplation en tant que forme d’échappement.

J’ai déjà évoqué que les thèmes sont la liberté et l’enfermement, la mise en scène et la manière de filmer suivront aussi ces deux principes. Peu de profondeur de champ pour donner la sensation d’isoler et enfermer le personnage de Camila, Puis une grande profondeur de champs pour les scènes où Camila trouve des « issues », réussi à transgresser.

J’imagine un cadrage assez près du corps avec beaucoup de gros plans et très gros plan.

L’histoire est très centrée sur le personnage principal, tout tourne autour de Camila et ses possibilités d’expression. Camila est d’ailleurs, un personnage difficile à saisir, elle évoque, mais ne parle pas beaucoup. Pour cette raison un grand casting sera effectué afin de trouver notre l’actrice qui jouera le rôle de Camila. Il nous faut une fille qui connaisse bien le milieu social aisé de Medellin, qui soit ouverte et discipliné, avec une très grande capacité d’expression et qui a un jeu réaliste et naturel.

Les autres personnages

Le curé

Il a environ 45-50 ans. Il est très sérieux etdistant. C'est un homme qui ne sourit pas. Il a un regard un peu dur, des sourcils épais. Il est très rigide et exigeant, très conservateur. Les élèves ont souvent peur de lui pour sa réputation d’être inflexible.

Carolina

10 ans, jeune sœur de Camila, mince, avec les cheveux chatains, la peau un peu plus mate que Camila, très fine et élancée. Carolina est très joueuse et maligne. aime jouer au basketball. Elle est toujours en mouvement, très curieuse et débrouillarde. Elle dort dans la même chambre que sa sœur, elle aimerait savoir plus sur les amitiés de Camila, savoir ce qu'elle pense, elle lui demande souvent. Carolina est très indépendante mais elle aime partager et jouer avec sa grande sœur.

Les amies de Camila

Maria (14 ans)et Cristina (13 ans), ce sont deux jeunes filles issues de bonnes familles. Maria est un peu ronde, très coquète et un peu surnoise. Cristina est fine, délicate, souriante et douce. Elles ont les mêmes centres d’intérêt que Camila. (Rock en espagnol, voyager sur la côte, monter à cheval). Elles aimeraient connaître des garçons et sortir plus. Elles sont moins timides que Camila et plus extraverties et légères.

La mère

Elle a autour de 45 ans, petite bourgeoise très attentive aux enjeux sociaux, aux apparences, catholique. Elle a fait des études, elle a une très bonne culture générale, mais elle est très conservatrice. Très axée sur la famille, femme au foyer. Elle aimerait que Camila soit plus confidente. Elle supçonne Camila d'avoir "des idées libérales", et sa réponse est plus de contrôle.

Mickael

Jeune garçon de 15 ans, beau, grand, beau sourire. Mickael, d’origine modeste, a dû arrêter ses études secondaires, obligé de travailler depuis deux ans à mi temps dans le club de tennis. Il a pû rentrer dans le club privé grâce à l’aide d’un oncle qui travaille en tant que professeur de tennis.

Il vient d’une famille paysanne qui a migré en ville à cause de la violence. Il est déterminé et veut recommencer à étudier. Il a un quotidien un peu difficile, mais il n'a peur de rien, il est prêt à tout surmonter.



FAQ

Nous allons publier ici, au fur et à mesure, les étapes du développement du projet. Puis nous avons une apge facebook où nous publierons également les avancés du projet

Si nous avons une réponse positive du FDC ( Fond d'aide au cinéma Colombie), nous tournerons en novembre 2018.

Nous allons recalculer le budget, serrer la ceinture, envoyer notre productrice voir d'autres mécènes en Colombie, et nous tournerons un film avec des moyens plus modestes. Nous pensons que nous pouvons faire le film en changeant quelques scènes et en tournant moins de jours et avec un équipe entièrement bénévole avec 20.000 euros. (60 millions de pesos Colombiens). Dans ce cas, le calendrier sera différent il faudra plus de temps pour tourner et le projet sera reporté à 2019. Mais votre argent servira toujours le projet, nous le ferons.

L'aide que nous avons demandé au FDC et à vous c'est pour la production. Pour la postproduction, nous allons demander des aides en France, en région Aquitaine, et nous avons commencé à faire les dossiers pour accéder aux dispositifs d'aide à la postprod. Elle sera faite en France à partir de janvier 2019 si le calendrier est respecté.

A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté servira à financer une partie de la préproduction, notamment à faire face aux frais de casting (location, transport, location caméra, cameraman tournage de scènes casting), puis à faire face à certaines dépenses du tournage: les transports des acteurs, et la location de certaines matériels: caméra, moniteur, service de drone deux demi-journées.


Montant de l'appel à dons

6 500,00 €

Montant global

29 475,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Production

sécurité-assurances 1 733,00 €
transport-securité régie 3 400,00 €
Caméra, moniteur, accesoires caméra, drone, grue, etc 6 607,00 €
ingénieur du son et perche 1 667,00 €
Direction d'art et costumes 1 000,00 €
Caméra et assistant 2 334,00 €
acteurs 2 634,00 €
production executive 1 167,00 €
direction de production, photo fixe, assistante 2 333,00 €
accesoires et habillages 500,00 €
SOUS TOTAL 23 375,00 €

Preproduction (casting, esssais caméra, logistique)

casting 2 600,00 €
essais caméra 1 200,00 €
essais costumes 300,00 €
logistique et administration 700,00 €
SOUS TOTAL 4 800,00 €

Développement( écriture, appels, envoies, dossiers)

développement (écriture, dossiers) 1 300,00 €
SOUS TOTAL 1 300,00 €

TOTAL

TOTAL 29 475,00 €

Recettes

Désignation Montant

(FDC fond national cinéma-Colombie)

mécenat(réduction impots Colombie) 2 975,00 €
preproduction- production 20 000,00 €
SOUS TOTAL 22 975,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 6 500,00 €

TOTAL

TOTAL 29 475,00 €

Mon projet de court-metrage a plusieurs sources d'inspiration: des lectures (Annie Ernaux) et son très beau livre: Mémoire de fille.

Mon expérience en tant qu'eleve de cette école catholique très enfermé. Le besoin de parler de cette éducation cohercitive, de la négation du corps, dans un environemment où la nature est très presente et puissante.

Et plein de films inspirants sur les adolescents à la recherche de soi ou se questionant sur la religion, la coupabilité, le désir, dont:

La niña Santa de Lucrecia Martel: http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18368089&cfilm=56829.html

La Mala educación de Pedro Almodovar : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18362273&cfilm=52306.html

Un poison violent de Katell Quillevéré: http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=140498.html

Les films de Naomi Kawase et notamment Still the water http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=228125.html

Et les films de Renais, de Chabrol, Raul Peck, Larry Clark, Fassbinder, Tarkovski, et tant d'autres superbes réalisateurs

Recommander Suivre

Contreparties

Pour 5 euros

pour 5,00 € et +

0
ARTINAUTES

200
DISPONIBLES

Un grand merci et votre nom au générique du film.

Pour 10 euros

pour 10,00 € et +

0
ARTINAUTES

200
DISPONIBLES

Une invitation à une séance du film via mail, et votre nom au génerique du film

Pour 15 euros votre DVD

pour 15,00 € et +

0
ARTINAUTES

150
DISPONIBLES

Votre contrepartie: Un grand merci, votre nom au génerique et un dvd du film!

Pour 20 euros

pour 20,00 € et +

0
ARTINAUTES

100
DISPONIBLES

Invitation à la première du film puis votre nom au générque!

Pour 50 euros (Bienfaiteur- Bienfaitrice)

pour 50,00 € et +

0 ARTINAUTES

Merci!!!, Vous aurez votre nom au générique, un dvd et une Invitation spéciale (VIP) à la première du film

Pour 70 euros (Ami du projet)

pour 70,00 € et +

0 ARTINAUTES

Grand merci! en contrepartie vous avez: Une invitation spéciale à la première du film + un dvd+ une jolie photo du tournage faite par notre photographe du plateau

Pour 100 euros ou plus (Merveilleux)

pour 100,00 € et +

0 ARTINAUTES

Vous etes invités à une séance spéciale avec l'équipe du film. Nous espérons faire une séance spéciale pour remercier tous ceux qui ont soutenue le projet. Vous recevrez aussi un dvd et une jolie photo du tournage.

Pour 200 euros ou plus

pour 200,00 € et +

0 ARTINAUTES

Super Bienfaiteur!

Vous avez un dvd, une photo, vous êtes invité spéciale de la première et votre nom au debut et à la fin du film et vous avez nos immenses remerciements!

Pour 500 euros

pour 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Grand merci! Vous êtes mécenes du film, et on vous remercie infiniment ! Votre nom sera au debut du génerique du film. Vous aurez une place spéciale lors de la première du film en France, un dvd, une superbe photo du tournage à Medellin et nos remerciements!

Pour 1000 euros ou plus

pour 1 000,00 € et +

0
ARTINAUTES

5
DISPONIBLES

Vous etes invité a présenter le film avec l'équipe du film en France, et vous aurez toutes les autres contreparties( photo, suivi personalisé du tournage, photo fine art du tournage, dvd)