Cette fois ... c'est la bonne

Collecte Réussie


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

1 096,20 €

1 000,00 € demandés

6
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
109%

Présentation du projet

Comédien depuis plus de 20 ans (Cinéma, Tv, Radio, Théâtre..), j'ai enfin cédé à la tentation de l'écriture, et j'espère grâce à vous tous, bientôt la réalisation. Ce film me tient à coeur car l'envie de créer mon propre univers et surtout de le partager m'est important.

Ce premier court-métrage est assez autobiographique, et son univers est un doux mélange entre Pierre Richard, Jacques tati et Gaston Lagaffe, c'est une comédie tendre ! smiley

( Un homme, Max, se prépare pour un rv professionnel important, mais ses étourderies et les péripéties lors du trajet à vélo le retardent , il arrive in extremis; mais une belle surprise l'attend ! )

J'espère réunir le budget grâce à vos dons pour lesquels je vous remercie par avance, pour un tournage prévu au mois d'aôut.

.

SCENARIO

CETTE FOIS… C’EST LA BONNE !

1 - Appartement - intérieur Jour

Un homme en t-shirt, caleçon et pieds-nus s’agite, mal réveillé, ses cheveux en « pétard » va mettre en chauffe machinalement sa cafetière, tout en évitant maladroitement son chat.

Max (agacé, voix endormie)

Attention Jovia, je vais t’marcher dessus !

Il retourne dans la chambre en s’étirant, il fouille dans son armoire, sort une chemise, puis une autre, les range, en ressort d’autres, puis part les essayer devant le miroir, en choisit finalement une, termine de s’habiller, et commence à s’animer, répétant les mêmes gestes, mimant des paroles … déterminé !

Il va chercher son mug de café, le termine d’un trait, le fait tomber dans un bruit de métal… le ramasse machinalement, le pose sur le plan de travail.

Il va dans la chambre, surfe un instant sur un site de rencontre, et rédige un post-it jaune à son bureau : « oser sourire aux belles inconnues» », le colle à même le bureau au milieu de dizaines d’autres de couleurs variées ..on en retrouve aussi sur le frigo… la porte d’entrée « acheter des tablettes vaisselle » « réparer caisse du chat »..etc..
Il retourne devant le miroir, mêmes gestes que précédemment.
Il se sent observé, c’est sa petite chatte qui le regarde fixement, intriguée ... il se retourne.

Max (amusé et déterminé)

Toi aussi tu sais que c’est mon jour Jovia! (Jovia, sa chatte, l’écoute un instant puis l’ignore, fait sa toilette, lui tourne le dos, puis part dans la cuisine mais Max enchaîne imperturbable) C’est pour toi ! (en serrant les dents ) Allez !

Il reste encore un instant seul immobile devant le miroir, … le regard toujours volontaire … met machinalement la main à la poche … y sent un papier, le sort, c’est un post-it orange « oser demander le prénom à la nouvelle voisine du bâtiment A » » et sous cette phrase plein de ratures ! Max reprend son attitude figée, une mélancolie l’envahit…

Puis Max se ressaisit, prend le mug et le met dans le lave-vaisselle, se coince les doigts, ne voit pas que Jovia s’y faufile subrepticement, se lave les dents, met la brosse dans le verre, le rate et ne s’en émeut pas, se coiffe, se recoiffe, enfile son manteau et sors d’un coup.

2 - Palier - intérieur Jour

Max descend 3 marches, fait demi-tour, remonte ventre à terre, rouvre l’appartement.

3 - Appartement - intérieur Jour

Il prend son sac oublié, l’enfile à la volée en bandoulière, et au moment de ressortir, il est arrêté net par un miaulement plaintif et sourd. Il cherche à l’oreille, et finit par localiser l’animal, stupéfait … dans le lave-vaisselle ! Jovia sort soulagée et un peu penaude.

Max (grognon)

T’es pénible Jovia, tu fais n’importe quoi, tu me mets à la bourre !

4 – Escalier - intérieur Jour

Il descend les marches en courant.

5 – Local à vélo - intérieur Jour

Il prend son vélo dans le local dédié, non sans s’être battu avec les pédales prises dans les rayons des autres vélos entassés.

Max (stressé)

Il y en a qui font vraiment n’importe quoi dans ce local !

Mais alors qu’il vitupère…aperçoit la nouvelle voisine, essaie de reprendre un sourire... mais reste bloqué !

6 - Rue, canal, piste cyclable - extérieur Jour

Il enjambe son vélo d’un geste leste, et part en pédalant vers la piste cyclable longeant le canal. Il salue joyeusement de la main un ami «tchao!» l’observant depuis le pont de sa péniche-bar, puis se replonge dans ses pensées, agite ses bras comme devant son miroir, reprend son guidon. Plus loin, il signale un pneu arrière dégonflé d’un doigt tendu, prend le temps de s’arrêter pour donner quelques pièces à un SDF plutôt âgé, prend le temps de donner quelques pièces à un SDF plutôt agé, ose sourire à une jolie cycliste croisée, la suit du regard, … un peu trop longtemps… et fait un écart, manquant de tomber, reprend son rythme et est stoppé net par un saut de chaîne lors d’un changement de vitesse.

Max (grommelant)

Saloperie de chaîne, toujours quand j’suis pressé

Il la remet, s’essuie les mains à même le bitume pour enlever le plus gros de la graisse.

Max (regardant sa montre)

Çà va être chaud !

Il reprend son chemin et sa litanie silencieuse, interrompue un instant par un piéton le nez dans son smartphone qui lui coupe la route sans regarder, qu’il injurie à grands renforts de gestes

Max (criant)

Abruti, tu ne peux pas regarder où tu marches ... t’es dans le monde réel là…on aurait pu se faire très mal !

Il repart, accentuant encore un peu la pression sur les pédales, s’essuie le front de la main y laissant une longue trace noire.

Son optimisme naturel reprend le dessus, il est heureux, confiant pour cette journée, … il accélère, … arrive enfin au studio où il a rendez-vous.

7 - Studio de casting - intérieur Jour

Il entre, sûr de lui, tout en regardant sa montre ; pile à l’heure ! … mais trébuche sur un sac et subit un éclat de rire général bien naturel.

Confus, il n’ose pas bouger pendant de longues secondes puis, hasarde un regard autour de lui tout en se réajustant quelque peu.

A sa stupéfaction, la salle d’attente est bondée … exclusivement de jeunes filles toutes plus jolies les unes que les autres ! L’une d’elle s’approche, un sourire encore amusé –mais tendre- accroché aux lèvres, et lui tend la main pour l’aider à se relever. Il saisit la main, pas très fier, lui fait signe que tout va bien ...et lève enfin les yeux pour regarder sa bienfaitrice, … aussitôt son cœur se met à battre la chamade !



Léa (sourire ironique)

Bonjour, original comme entrée, (apercevant la trace noire de cambouis sur le front) …et comme maquillage, (Rire général - Max ne réagit pas)… moi c’est Léa

Elle est plus âgée que les autres filles, elle n’est pas la plus belle, mais elle est solaire, rayonne, et éclipse aussitôt toutes les autres.

Max (balbutiant)

Moi … c’est, … c’est Max

Bien qu’il soit debout depuis un moment, il lui tient encore la main malgré lui. C’est le coup de foudre ! … qui semblerait être partagé vu le regard de Léa.

Les rires se sont estompés, toutes les autres se rendent compte « qu’il se passe quelque chose ».

Léa (espiègle)

Tu comptes garder ma main encore longtemps ?

Max gêné lâche sa main, essaie de sortir une blague pendant que Léa réalise qu’il vient de lui noircir la main avec le reste de cambouis, mais lui qui a d’habitude tant de répartie, ne réussit cette fois-ci à articuler qu’une série d’onomatopées… toutes plus inintelligibles les unes que les autres

Max (gêné)

Bah … euh … m’enfin ... jeeee

Max (s’éclaircissant la gorge)

C’est bien ici le casting pour le film « Loko » ?

S’ensuit un nouvel éclat de rire général

Léa (séductrice et un peu coquine)

Ici c’est un casting pour une pub de lingerie féminine, tu veux tenter ta chance ?

Nouveau rire général

Max (surpris et rougissant)

Ah ... je comprends mieux … évidemment !

Il regarde sa montre, comprend qu’il va être en retard pour le bon casting et part précipitamment sans se retourner, gêné, sans oser demander le numéro de cette charmante inconnue, surtout devant tout le monde, et trébuche à nouveau sur le sac, se relève d’un bond, franchit la porte et se retrouve… dans les toilettes, fausse sortie !!! Ressort pour de bon sous les rires qui fusent de plus belle sans regarder celle qui l’a tant troublé.

8 – Escalier – intérieur Jour

Max (descendant les marches en courant en secouant la tête et se parlant à lui-même à mi-voix))

Une fois de plus t’as pas saisi ta chance !

Arrivé en bas, il comprend qu’il s’était trompé d’escalier, trouve le bon, juste contigu.

Max

C’est n’importe quoi ces escaliers !

9 - Salle d’attente casting - intérieur Jour

Il arrive en sueur dans une salle d’attente … la bonne ! où quelques hommes attendent.

Max tente de réviser encore une fois son texte mais n’y arrive pas tant il est encore sous l’émotion de sa rencontre.

10 – Salle de casting - intérieur Jour

Directrice de casting (Off – ton dynamique)

çà tourne … quand tu veux

Max ( clairement ailleurs souriant de plus en plus)
ah non ! …je ne suis pas d’accord, l’engrenage infernal n’est pas systématique! Ok, perdre son taf, çà arrive à beaucoup de nos jours… mais se faire larguer par pure cupidité par son son ex à qui t’as tout donner et qui en prime te fait un procès inique……et dans la même semaine te faire vider tes comptes bancaires par ton meilleur pote!!!! Là c’est trop !! donc oui suis super en colère et déprimé… et non…

Directrice de casting (l’interrompt, sèche)
Merci… çà ira …vous n’êtes pas du tout dedans là, vous êtes passé à côté du personnage je crois… sur votre bande démo, vous jouiez plus sincère … plus juste !

Ce ne sera pas pour cette fois

Max ( qui ne l’a pas écoutée , enjoué et pressé…et déconnecté et sortant)
Ah ? ok…super…merci... A très vite !



11 – Cour - extérieur Jour

Max redescend en courant dans la cour en ayant déjà oublié le casting …et remonte dans le 1er escalier pour parler à Léa mais tombe sur une porte close.

Il redescend, dépité, part du mauvais côté, fait demi-tour, arrive au local à vélo, détache son vélo machinalement, et au moment où il va l’enfourcher, un éclat de rire le fait sursauter !! Il se retourne, et là … à sa plus grande stupéfaction, Léa le regarde.


Léa (faussement agacée)

C’était donc toi !

Max (interloqué)

Quoi ?

Léa (de plus en plus souriante)

Bah oui, toi qui avait accroché ton vélo au mien ! Je suis bloquée depuis près d’une heure ! Remarque, c’est original, on ne me l’avait pas encore fait le coup de s’attacher à moi !... mais çà tombe bien ! T’étais parti sans que j’ai eu le temps de te demander ton numéro


Et là, une fois sa surprise passée, Max serre le poing pour s’encourager, … et s’approche lentement de Léa, qui lui tourne le dos en train de déverrouiller son antivol, mais trébuche, bascule en avant, se rattrape malgré lui à elle … mais n’agrippe que la jupe qui se retrouve aux chevilles de Léa. Max a le masque, inquiet d’avoir tout gâché si vite.
Léa reste bouche bée, …mais, après un temps qui semble interminable à Max, encaisse bonne joueuse, en remontant sa jupe dans un grand éclat de rire très vite partagé par Max !

Max (soulagé, ironique, gentiment revanchard)

Original comme strip-tease !


Léa (Complice et rieuse)

Bon ben là c’est clair, tu es exactement celui que je recherche !

Max (Bouche bée)
……

Léa (sincère et souriante)

Oui, vraiment, tu es parfait… (long silence pendant lequel Max reste abasourdi ) … je m’occupe du casting de l’adaptation de Gaston Lagaffe. On cherche le rôle principal … (dans un grand sourire)…je crois que je l’ai trouvé !

Max toujours silencieux

Léa (amusée, lui prenant le bras)

Tu connais un petit restau sympa dans le coin ?

Max tourne la tête vers elle tout sourire et se prend un poteau, … Léa secoue la tête hilare.

Ils éloignent tous les deux en riant bras dessus dessous...

THE END ;-)

A quoi sert l'argent collecté

L'argent récolté servira principalement à financer : 

  • La rémunération de l'équipe technique et artistique
  • La location du matériel technique 
  • La post-production 
  • La régie
  • La cantine

 


Montant de l'appel à dons

1 000,00 €

Montant global

5 000,00 €

Dépenses

Désignation Montant

cantine

alimentation équipe 600,00 €
SOUS TOTAL 600,00 €

Régie

Divers petits achats, table régie 400,00 €
SOUS TOTAL 400,00 €

Matériel

location caméra, lumières, 1 000,00 €
SOUS TOTAL 1 000,00 €

Salaires

salaires (techniciens, comédiens, monteurs, compositeur) 3 000,00 €
SOUS TOTAL 3 000,00 €

TOTAL

TOTAL 5 000,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 1 000,00 €

TOTAL

TOTAL 1 000,00 €

Mon projet est très auto-bio-graphique!... mais je pense avoir été sincèrement inspiré par la loufoquerie géniale de Jacques Tati, le côté distraitet malchanceux de Pierre Richard et le côté gaffeur de Gaston Lagaffe.

Je tiens à préciser d'ailleurs que ce film avait été écrit avant la sortie du Film sur Lagaffe!

Recommander Suivre

Contreparties

1 grand merci par email

pour 20,00 € et +

1
ARTINAUTE

999
DISPONIBLES

Email de remerciement+ photos en avant-première du tournage !smiley

Le film en avant-première !

pour 50,00 € et +

1
ARTINAUTE

399
DISPONIBLES

Email de remerciement

Envoi de photos en avant-première du tournage

Lien privé pour visionnage du film (envoi du DVD si pressage en DVD)

1 invitation à l'avant-première !

pour 100,00 € et +

1
ARTINAUTE

199
DISPONIBLES

Invitation à la projection en avant-première du film

Rencontre avec l'équipe (scénariste, technicien, comédiens compositeur)

Discussion autour d'un verre

Participez à une journée de tournage !

pour 200,00 € et +

1
ARTINAUTE

19
DISPONIBLES

Invitation sur le tournage

Invitation à l'avant-première du film avec apéro

lien privé visionnage du film (plus DVD si DVD pressé!)

Mail de remerciement avec photo en avant-première

Votre nom au générique !

pour 1 000,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Nom au générique dans les remerciements

Invitation sur le tournage

Invitation à l'avant-première du film avec apéro

lien privé visionnage du film (plus DVD si DVD pressé!)

Mail de remerciement avec photo en avant-première