Mécénat

Binaud & Claude
Court-Métrage de Mélanie LALEU

J -14


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

9 300,00 €

15 000,00 € demandés

11
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
62%

Présentation du projet

Binaud & Claude, le 3 ème court-métrage en solo de Mélanie LALEU, s’inscrit dans sa volonté de dénoncer un certain dysfonctionnement social par le biais de la comédie. Le ton burlesque, instauré dès le début, est contrarié par un humour à froid. Le film raconte ainsi le combat entre le formatage imposé par la société et la singularité de quelques-uns.

« Braquage du Franprox de la rue Dufour » « Deux morts. Les clients sont sous le choc »

Dans la petite salle d'un commissariat de quartier, le suspect ne se fait pas prier pour raconter son histoire. Binaud multiplie les digressions, ravi de trouver enfin une oreille attentive.

! Pour en savoir un peu plus ... !

En plein interrogatoire, soupçonné de meurtre mais ravi d’être entendu par la police, Binaud, le personnage principal, se met à parler de son parcours, de son enfance jusqu’au jour du drame.

Mélanie structure son récit à travers les digressions intempestives de Binaud, et ce, de façon étonnante. Elle arrive à créer un terrain de jeu au sein duquel se développent, avec ironie et un soupçon de romance, ses thèmes de prédilection : la marginalité, l’ennui, le manque de discernement, ou encore les absurdités des comportements de certains, comme celles de la société en générale.

Le film se tournera en début Juin 2022 intégralement en Belgique, dans la Province de Hainaut.

Malgré la confiance et le soutien financier que nous ont accordé des partenaires tels que : FRANCE 2 qui suit Mélanie LALEU depuis son premier film, le CNC, la PROCIREP-ANGOA et notre coproducteur Belge White Boat Pictures, une partie du budget du film reste à réunir pour mener à bien le projet...

15 000 € sont encore nécessaires.

Et… c’est exactement là que vous intervenez !

Si vous soutenez Binaud & Claude ! Vous deviendrez nos coproducteurs et aurez la possibilité de défiscaliser votre don à hauteur de 66% pour les particuliers et de 60% pour les entreprises. En gros, vous nous soutenez à hauteur de 500 € et après déduction d’impôt cela vous coûtera que 170 €.

* Fonctionnement pour les Belges : tous les dons supérieurs à 40 euros sont défiscalisés à hauteur de 45% du don.

Le cinéma a parmi ses nombreuses vertus le pouvoir d’offrir un moment de distraction. Pouvoir non négligeable. J’espère que Binaud & Claude remplira sa fonction première : vous amuser. (M.Laleu)

Le scénario prend la forme d’une comédie policière. Monsieur Binaud est entendu comme principal suspect dans le cadre d’une enquête sur un fait divers :

« Braquage du Franprox de la rue Dufour : Deux morts. Les clients sont sous le choc »

Paradoxalement, Binaud voit son audition comme une aubaine : cet homme très seul, en manque de considération et qui a terriblement besoin d’être écouté vient de trouver une oreille attentive. Il va enfin pouvoir s’exprimer ! Depuis sa plus tendre enfance et ce malgré toute sa bonne volonté, Binaud tente de s’intégrer dans une société dont il ne détient pas les codes. Le décalage entre les accusations qui pèsent contre lui et son enthousiasme à se raconter crée le terrain idéal pour une comédie absurde. Les digressions de Binaud ne sont pas gratuites pour autant, elles ont toutes un lien avec l’enquête.

Ma ligne directrice est d’accompagner le personnage dans son ultime tentative d’être compris, accepté et si possible aimé.

Le rapport à l’argent comme principal vecteur des relations humaines prend une place importante dans le film. Pour Binaud, qui ne l’a jamais connue, la gratuité est devenue suspecte. Le décor de la supérette n’est d’ailleurs pas choisi au hasard. Emblématique du quotidien et des interactions sociales, il est aussi le représentant du coût de la vie, du poids de la routine et de la capacité de l’être humain à être seul tout en étant ensemble.

Malgré l’âpreté du décor, Binaud tente de nous ramener à l’essentiel : l’amour. En racontant son coup de foudre pour Claude, Binaud fait de son histoire une comédie romantique et donne du sens à son existence.


Ce scénario est très enthousiasmant pour un réalisateur car il offre plusieurs niveaux dans la construction du récit.

- La salle d’interrogatoire où Binaud livre son récit aux policiers (ou à qui veut l’entendre). - La mise en image du récit narré par Binaud (sur laquelle sa voix continue en OFF).

- Son propre rôle dans la fiction qu’il ponctue d’apartés (en IN) pour reprendre le rôle du narrateur. Il y garde ainsi le contrôle du récit (en s’adressant directement au spectateur) et fait écho à la salle d’interrogatoire.

Le décalage de ton entre l’interrogatoire et la reconstitution proposée sera amplifié et participera à donner au film sa dimension comique.

Binaud souhaite être écouté et compris. Je compte appuyer cette intention par des choix de réalisation très marqués dès qu’on rentre dans son récit.

Enjoliver le décor et rendre visible la mise en scène. Il s’agit bien de rentrer dans une fiction (et pas de reproduire le réel).

L’utilisation du grand angle ancrera les personnages dans le décor comme s’ils ne pouvaient s’y soustraire. Les mouvements de caméra seront lents, les travellings très présents. La recherche de la symétrie dans les cadres participera à donner aux lieux et aux personnages une forme de noblesse. Enfin, des plans d’ensemble (en pied) très posés accentueront le côté théâtral de l’histoire.

Cette reconstitution souligne l’enthousiasme de Binaud à se raconter en créant un décalage comique avec la trivialité du propos. Le film mélange ainsi le burlesque et l’héroï-comique.

Pour la bande son, j’aime travailler des ambiances assez minimalistes avec des sons choisis mis en avant. On pense évidemment au bip du scanner des caissières, mais aussi à la ventilation, à la radio de la supérette, au piétinement des gens, aux talons de Rosie… Tous ces sons qui, lorsqu’on focalise dessus, prennent le pas sur le reste. J’aime utiliser des sons intra diégétiques pour créer une ambiance singulière.

Les musiques du film seront diégétiques et en décalage avec le lieu comme peut l’être une chanson de Lara Fabian criant « Je t’aime » au milieu du rayon des croquettes pour chien.

Dans une comédie, le rythme joue une importance primordiale. Ici, c’est le narrateur en passant du IN au OFF sans prévenir qui donne le tempo. Même si cela va s’affiner au découpage, je me laisserai quand même une certaine liberté au montage en tournant un peu plus de IN dans la salle d’interrogatoire et un peu plus de muet dans la reconstitution de l’histoire. Cette matière est importante pour trouver le bon rythme du film.

Finalement, la recherche de la vérité se jouera dans le commissariat. Ce décor réaliste dans une ambiance terne est celui du personnage seul face à lui-même. La focale y sera plus longue, le montage plus nerveux, le jeu du comédien plus froid. L’idée est de réduire l’espace et de piéger le personnage dans le cadre.

Ici Binaud ne peut plus se cacher derrière la mise en scène et le doute s’installe sur sa vraie nature. Le personnage révèle ses failles, comme l’importance qu’il accorde au regard des autres ou encore la noirceur qu’il contient comme il peut. Ce troisième court-métrage en solo va me permettre d’explorer davantage mon univers et mes personnages. Je m’essaye ici à quelque chose de plus précis en termes de comédie, de plus affirmé en tant que tel.

.

1. INT/jour - salle d'interrogatoire - commissariat de police

Binaud (40 ans) est assis sur une chaise devant une table. Sur la table, un verre d'eau. Devant lui, deux policiers en civil. Le premier (Policier 1) frise la soixantaine, son jeune collègue et subordonné (policier 2) a moins de trente ans.

Policier 1 (À Binaud, las)

On va attendre votre avocat pour poursuivre.

BINAUD

J’aime autant pas, si vous le permettez. Je n’aime pas beaucoup les avocats. Ils ne vous laissent pas en placer une.

Le policer 2 déclenche un enregistreur qu’il pose sur la table.

Policier 1

On note que Monsieur Binaud renonce à attendre la présence de son avocat. Vous confirmez Monsieur Binaud ?

BINAUD

Oui, je confirme.

.

11. EXT/JOUR - RUE (devant la SUPÉRETTE)


Postée devant la sortie de la supérette, Rosie arbore fièrement un panneau « FREE HUGS » sans rencontrer de franc succès. Binaud apparaît derrière Rosie, sortant du Franprox en mangeant un Sundy.

BINAUD (À la caméra)

Pauvre Rosie, même gratuit, ça ne marchait pas très fort son histoire.

Binaud tourne au coin de la rue. On y découvre Amandine, la « commerçante » du début qui fait le trottoir près de sa camionnette.

BINAUD (OFF)

Si on prend Amandine, par exemple, qui travaille au coin de la rue, juste derrière le Franprox… Elle a bien plus de succès que Rosie. C’est normal, vous allez dire, elle est plus jolie… Eh bien, je ne suis pas entièrement d'accord.

BINAUD

(À la caméra, chuchotant sur le ton de la confidence)

Je pense que c'est parce que les trucs gratuits, c'est tout de suite suspect.

,

22.EXT/JOUR - RUE (devant la SUPÉRETTE)

Il pleut. Binaud, le nez collé à la vitre du magasin, observe CLAUDE. Claude passe lentement les produits, un à un, consciencieuse, en prenant le temps de les observer.

BINAUD (OFF)

Je n’avais jamais vu une caissière aussi lente. C’était vraiment très beau à regarder

.

A quoi sert l'argent collecté

Notre campagne de financement participatif servira à financer l’apport de Proarti à la production du film Binaud & Claude. Nous espérons atteindre un montant participatif de 15 000 €.

Grâce à vous, cette collecte nous offrira la possibilité de couvrir une partie des coûts de toute la préparation du film (notamment les salaires de l'équipe) et post-production du film.

En tant que coproducteurs nous vous tiendrons informés de chaque étape d’avancement.


Objectif de collecte

15 000,00 €

Montant Global

93 385,00 €

Dépenses

Désignation Montant

DROITS & DEPENSES ARTISTIQUES

Droits Musicaux Existants 2 000,00 €
Sujet 250,00 €
Droits Auteur Réalisateur 250,00 €
SOUS TOTAL 2 500,00 €

PERSONNEL

Équipe Préparation & Tournage 14 387,00 €
Réalisateur Technicien 846,00 €
Montage & Finition 2 199,00 €
SOUS TOTAL 17 432,00 €

INTERPRETATION

Rôles Principaux 1 808,00 €
Rôles secondaires 5 564,00 €
SOUS TOTAL 7 372,00 €

CHARGES SOCIALES & FISCALES

Auteurs 103,00 €
Techniciens 3 144,00 €
Interprétations 722,00 €
SOUS TOTAL 3 969,00 €

DECORS & COSTUMES

Décors Naturels 2 750,00 €
Meubles & Accessoires 750,00 €
Véhicules de jeux 120,00 €
Effets Spéciaux 550,00 €
Costumes 830,00 €
Postiches & Maquillages 1 230,00 €
SOUS TOTAL 6 230,00 €

TRANSPORTS / DEFRAIEMENTS / REGIS

Avant Tournage 2 050,00 €
Tournage 11 944,00 €
Après Tournage 3 815,00 €
SOUS TOTAL 17 809,00 €

MOYENS TECHNIQUES

Prise de Vue 9 965,00 €
Post-Production 5 260,00 €
Prise de Son 1 176,00 €
SOUS TOTAL 16 401,00 €

POST-PRODUCTION

Disques durs 650,00 €
Laboratoire / Post-Production 2 500,00 €
Sous-Titrages DCP 572,00 €
SOUS TOTAL 3 722,00 €

ASSURANCES & FRAIS FINANCIERS

Assurances & Divers 3 927,00 €
Frais Financiers 4 500,00 €
Frais Généraux 7 936,00 €
Imprévus 1 587,00 €
SOUS TOTAL 17 950,00 €

TOTAL

TOTAL 93 385,00 €

Recettes

Désignation Montant

PART FRANCAISE

Diffuseurs TV 20 000,00 €
Concours Financier Privé 1 360,00 €
Apport Producteurs 11 025,00 €
CNC 14 000,00 €
SOUS TOTAL 46 385,00 €

PART ETRANGÈRE

Concours Financier Public 10 000,00 €
Concours Financier Privé 22 000,00 €
SOUS TOTAL 32 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 15 000,00 €

TOTAL

TOTAL 93 385,00 €

"Mes références sont entre autres les choix de couleurs harmonieux d’Aki Kaurismäki ou encore le travail de la couleur et du cadre chez Wes Anderson. Je compte inclure une touche de séries américaines des années 70 (costumes, voitures…) car pour Binaud « la classe à l’américaine », c’est quelque chose ! » (M.LALEU)

Contreparties

*BINAUD EST FAN DE VOUS !!

pour 50,00 € et +

2 ARTINAUTES

Votre nom au générique!

Votre don peut être défiscalisé. Ainsi, une participation de 50€ vous coûtera finalement :

17€ (66% pour un particulier)

20€ (60% pour une entreprise)

**LA BELLE AFFAIRE !!

pour 150,00 € et +

0 ARTINAUTES

Votre nom au générique + l’affiche du film!

Votre don peut être défiscalisé. Ainsi, une participation de 150€ vous coûtera finalement :

51€ (66% pour un particulier)

60€ (60% pour une entreprise)

*** LA CLASSE A L'AMERICAINE

pour 300,00 € et +

1 ARTINAUTE

Votre nom au générique + l’affiche signé par Mélanie LALEU!



Votre don peut être défiscalisé. Ainsi, une participation de 300€ vous coûtera finalement :

102€ (66% pour un particulier)

120€ (60% pour une entreprise)

****YES, YOU CAN !!

pour 500,00 € et +

1 ARTINAUTE

Votre nom au générique, L’affiche signé par Mélanie LALEU + une place à l’avant-première!



Votre don peut être défiscalisé. Ainsi, une participation de 500€ vous coûtera finalement :

170€ (66% pour un particulier)

200€ (60% pour une entreprise)

*****LE BUSINESS DE BINAUD

pour 1 000,00 € et +

1 ARTINAUTE

Votre nom au générique, l’affiche signé par Mélanie LALEU, une place à l’avant-première + le lien privé du film!

Votre don peut être défiscalisé. Ainsi, une participation de 1000€ vous coûtera finalement :

340€ (66% pour un particulier)

400€ (60% pour une entreprise)

******LA CLASSE À DALLAS !!

pour 3 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Votre nom au générique, l’affiche signé par Mélanie LALEU, une place à l’avant-première, le lien privé du film+ 2 places pour les personnes de votre choix à l’avant-première!

Votre don peut être défiscalisé. Ainsi, une participation de 3000€ vous coûtera finalement :

1020€ (66% pour un particulier)

1200€ (60% pour une entreprise)