BACKES
Mais qu´est-ce que cette maison contient de l´histoire de ma famille ?

J -4


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

2 870,00 €

5 000,00 € demandés

54
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
57%

Présentation du projet

Backes a besoin de vous !

"Backes", c'est ainsi qu'on appelle à Recht, petit hameau des cantons de l'est belges, les maisonnettes renfermant un four à pain.

"Backes", c´est aussi le catalyseur d´un récit qui commence avec la découverte de centaines de lettres écrites par mon arrière-grand-père, Joseph, avant de disparaitre dans de mystérieuses circonstances lors de la 2ème guerre mondiale.

Enfin, "Backes", c´est mon premier documentaire : une quête familiale sur quatre générations propice à découvrir les cantons de l´Est de la Belgique, région germanophone méconnue au passé tumultueux.

J´ai commencé ce projet en filmant au gré des saisons les multiples événements qui relient ma famille à cette région, et ce depuis deux ans. Aujourd’hui, cette matière promet un film organique, vivant et hors des champs classiques du documentaire historique.

Aujourd´hui le projet est toujours dans les fourneaux. Je dois faire des repérages pour la période de tournage dans les cantons de l´Est et en Lettonie et lancer des recherches dans des centres d'archive. Bref, le film est en plein développement et cela a aussi un coût.

Pour que la dimension historique du film prenne toute sa place, le film va également nécessiter l´utilisation importante d´archives.

Pour atteindre ses ambitions et permettre une diffusion optimale, le film est aujourd'hui produit par "Backes production". La recherche de financement est en cours mais la route est longue et surtout les financements ne couvriront pas toutes les étapes du projet.

Voilà pourquoi j'ai besoin de votre aide !

Recueillir 5000€ permettra au projet de se développer et d´y inclure une partie conséquente d´archives afin d´en faire un film complet.

Après les repérages effectués dans les cantons de l´Est et en Lettonie, le tournage devrait pouvoir commencer avant l´été ! Le montage lui est prévu pour la fin d´année 2021.

Vous pouvez évidemment suivre le projet sur les réseaux sociaux en cliquant sur les liens suivants:

Facebook (Backes)

Instagram (Backes.film)

Résumé

Durant la deuxième guerre mondiale, Joseph Kartheuser, un habitant du village de Recht dans les cantons de l´Est, est enrôlé par la Wehrmacht, l’armée allemande.

Sur le front, il écrit des centaines de lettres à sa femme avant de disparaître sans laisser de trace en Lettonie en 1944.

Suite à la découverte de ces lettres, son arrière-petit-fils, l´auteur, s’interroge sur les liens qui le lient à Joseph et décide de partir à sa recherche avec l´aide de son père et de son grand-père.

Cette quête va les plonger dans une véritable immersion dans l´histoire des cantons de l’Est et ses va-et-vient entre la Belgique et l’Allemagne qui ont façonnés l'identité de ses habitants.

Au milieu de tout ça, une simple maisonnette contenant un four à pain léguée en donation : le Backes.

Les personnages

A quoi sert l'argent collecté

"Backes" est aujourd'hui lancé sur les rails de la recherche de financement et à cet effet, nous espérons qu´il sera soutenu par différents acteurs du cinéma.

En attendant, le projet est toujours en développement et si nous obtenons des soutiens, ils ne porteront de toute façon que sur la partie production du film. Or la phase de développement est une phase cruciale pour faire du projet un film de qualité. En clair, avant le tournage, je dois encore additionner les déplacements vers les cantons de l'Est et la Lettonie, lancer des recherches dans les centres d'archives, faire des repérages pour la période de tournage... Ces coûts sont estimés à 1.500 euros.

De plus, pour que la dimension historique du film prenne toute son ampleur, l´utilisation de nombreuses archives sera nécessaire. Pour cela il faudra payer des droits d´exploitation et de diffusion qui sont estimés à 14.000 euros.

Comme vous pouvez le comprendre, votre aide sera donc cruciale pour permettre à ce projet de se réaliser et bénéficier d´archives de qualité !

 

 

 


Objectif de collecte

5 000,00 €

Montant Global

167 711,00 €

Dépenses

Désignation Montant

DROITS ARTISTIQUES (dont archives)

Traduction 2 000,00 €
Musique originale 5 000,00 €
Archives 14 000,00 €
SOUS TOTAL 21 000,00 €

EQUIPE TECHNIQUE

Production 19 500,00 €
Réalisateur 7 000,00 €
Cadreur 1 250,00 €
Ingénieur du son 3 750,00 €
Post-production 26 250,00 €
SOUS TOTAL 57 750,00 €

INTERPRETATION

Voix-off 600,00 €
SOUS TOTAL 600,00 €

TRANSPORT/DEFRAIEMENT/REGIE

Repérage 1 500,00 €
Frais divers et envois postaux 1 600,00 €
Transport, frais de séjour, repas 8 635,00 €
SOUS TOTAL 11 735,00 €

MOYENS TECHNIQUES

Moyens techniques image 3 300,00 €
Moyens techniques son 2 050,00 €
SOUS TOTAL 5 350,00 €

POST-PRODUCTION

Copie des rushs, mastering DCP, authoring DVD 2 000,00 €
Disques durs 1 050,00 €
Studios image et son, mixage et étalonnage 19 000,00 €
SOUS TOTAL 22 050,00 €

ASSURANCE/PROMOTION/DIVERS

Promotion 2 000,00 €
Assurance tous risques 870,00 €
SOUS TOTAL 2 870,00 €

IMPREVUS ET DROITS D´AUTEUR

Imprévus 12 135,00 €
Droits d´auteur 9 000,00 €
SOUS TOTAL 21 135,00 €

PRODUCTEUR

Producteur 14 249,00 €
SOUS TOTAL 14 249,00 €

FRAIS GENERAUX

Frais généraux 10 972,00 €
SOUS TOTAL 10 972,00 €

TOTAL

TOTAL 167 711,00 €

Recettes

Désignation Montant

TAX SHELTER

Tax shelter 25 000,00 €
SOUS TOTAL 25 000,00 €

APPORT COPRODUCTEURS

Apport coproducteurs 42 000,00 €
SOUS TOTAL 42 000,00 €

APPORT PRODUCTEUR

Apport producteur 25 161,00 €
SOUS TOTAL 25 161,00 €

COMMUNAUTE FRANCAISE DE BELGIQUE

Communauté française de Belgique 40 000,00 €
SOUS TOTAL 40 000,00 €

CESSIONS

Chaînes TV : WDR, RTC, BRF 12 500,00 €
SOUS TOTAL 12 500,00 €

PARTICIPATIONS

Participations 18 050,00 €
SOUS TOTAL 18 050,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 5 000,00 €

TOTAL

TOTAL 167 711,00 €

A l’origine du projet

En 2017, je suis parti un an en Allemagne afin de réaliser un rêve : apprendre l’allemand pour enfin pouvoir parler dans cette langue avec mes grands-parents, que j’appelle Opa et Oma, originaires de Recht, un petit village des cantons de l’Est belges en communauté germanophone. Étant le « petit dernier », j’ai eu la malchance d’avoir été délaissé dans cet héritage linguistique qu’ils avaient pris en main pour leurs petits-enfants.

La même année, mon père, dont l’allemand est la langue maternelle, reçut en donation la dernière « demeure » familiale présente à Recht : une petite maison constituée d’une cave à pommes de terre et d’une seule pièce à l’étage abritant un four à pain, un Backes (comme on dit dans le jargon local) qui a permis à plusieurs familles sur plusieurs générations de subvenir à leurs besoins, mais également de se réfugier lors des bombardements de la guerre 39-45. Depuis quand cette maisonnette appartient-elle à ma famille ? Je n’en ai toujours aucune idée.

Depuis, mon père s’y investit au mieux. Il apprend à reprendre en main le potager avec Opa et se projette simplement dans le futur pour passer dans ce lieu des moments paisibles.

Avant mon voyage en Allemagne, je n’avais jamais ressenti le moindre besoin personnel de m’imprégner de ce lieu ni d’éprouver le moindre intérêt pour tous les récits que cette région méconnue de la Belgique renfermait.

C’est alors qu’un autre évènement survint.

Redécouverte des racines sur 4 générations

Pendant la deuxième guerre mondiale, mon arrière-grand-père, Joseph, le père d’Opa, également originaire de Recht, fut enrôlé de force dans la Wehrmacht après l’annexion des cantons de l’est au troisième Reich. Opa avait 3 ans. Pendant l’année qu’il passa sur le front russe, son père envoya tous les jours des lettres à sa famille avant de, soudainement, ne plus laisser de nouvelles en août 1944. Mon arrière-grand-mère tenta de retrouver mon arrière-grand-père pendant près de 50 ans, en vain.

Lorsque je suis rentré d’Allemagne, ce sujet difficile est revenu sur la table. Nous avons appris que ces lettres avaient été emportées par la soeur ainée d'Opa, entretemps émigrée au Canada. Mon père organisa donc un voyage au Canada pour rendre visite à la sœur d’Opa et retrouver les quelques 400 dernières lettres de guerre de Joseph.

Nous avons pu photographier l'intégralité des lettres et réaliser une édition les compilant toutes.

L´analyse de ces lettres et les informations qu'elles contiennent vont nous plonger au sein de la seconde guerre mondiale sur le front russe et nous aider à retrouver la trace de Joseph.

Ces lettres vont aussi permettre à Opa de se replonger dans son enfance et découvrir la relation qu’avait sa mère avec son mari, mais surtout apprendre à connaître ce père dont il ne garde que de flous souvenirs.

Enfin, elles vont faire surgir de nombreux souvenirs de son enfance à Recht alors que le village est occupé par les Allemands ou les Américains et que la bataille des Ardennes sévit.

Pourquoi ce film ?

Alors que toutes ces coïncidences jaillissent, je décide de garder une trace vidéo de cet engouement simultané autour de nos racines et de cette région des cantons de l’est. Ayant déjà un peu d’expérience dans ce domaine, je prends ma caméra pour accompagner mes grands-parents et mon père et recueillir toutes ces histoires que j’entends également pour la première fois.

Durant deux ans, au fil des saisons, la caméra s’est faite une place dans notre famille. Les récits qui émergent, tout comme les images que je tourne, s’affirment de plus en plus dans un réel chemin cinématographique et historique.

C’est face à ce constat que mon désir de faire de ces images un réel film documentaire a éclos. Mon but est de faire émerger de ces moments intimes une valeur historique et narrative qui permettra de produire un film hybride. Notre histoire familiale affinera le point de vue de la grande Histoire, tout comme celle-ci viendra remettre en contexte les récits déversés par mes grands-parents. C’est dans cette mise en commun des points de vue que je pense pouvoir témoigner au mieux des cantons de l’Est.

Cette région constitue une sorte de mythe communément accepté en Belgique, mais que personne ne connaît vraiment. Oui, presque 100.000 belges parlent allemand quelque part près de la frontière. Ils ont leur propre parlement et ministres. Si cela s’inscrit parfaitement dans le surréalisme des institutions belges, c’est un fait pourtant bien plus récent qu’on pourrait le penser. C’est seulement au cours du 20ème siècle et suite aux deux premières guerres mondiales que ces cantons ont été attachés et détachés à plusieurs reprises. Pour comprendre le “pourquoi” des cantons de l’Est, il faudra donc se plonger dans ce 20ème siècle rythmé par les guerres, et plus particulièrement la deuxième.

Que ce soit du point de vue du civil sous les bombardements, de l’enfant au père enrôlé dans la Wehrmacht ou dans les réseaux de résistance, de la mère veuve avec les enfants et le village à charge, du père envoyé sur le front Russe malgré lui, mes grands-parents et leur génération ainsi que les lettres sont les derniers à pouvoir témoigner de ce temps.

Il est ici question d’une région tout à fait particulière, faite de non-dits, d’identités diverses et variées forgées par un contexte historique mouvementé. Pour en dresser un portrait sincère, il est donc essentiel que le procédé cinématographique suive la même tendance.

Contreparties

Ton nom au générique

pour 10,00 € et +

17 ARTINAUTES

En plus d'un énorme merci, tu auras ton nom au générique du film!

+ Une affiche du film signée

pour 30,00 € et +

14 ARTINAUTES

En plus d'un énorme merci, tu auras:

·Ton nom au générique

·L´affiche du film signée !

+ Une place pour l'avant-première

pour 70,00 € et +

9
ARTINAUTES

91
DISPONIBLES

Nous serons ravis de te rencontrer!

Tu auras :

·Ton nom au générique

·Une affiche signée

·Une place pour l´avant-première du film en présence de toute l'équipe et de spécialistes des cantons de l’Est !

+ Une BD dédicacée

pour 140,00 € et +

2
ARTINAUTES

48
DISPONIBLES

Là, on va au-delà du film! Tu auras :

·Ton nom au générique

·Une affiche signée

·Une place pour l'avant-première

·Ma bande-dessinée "Avec le grand regard de l´animal" dédicacée personnellement

+ Une immersion dans les lieux du tournage

pour 300,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Attention, ça devient sérieux ! Tu auras :

·Ton nom au générique

·Une affiche signée

·Une BD dédicacée

·Une place pour l'avant-première

·Une journée en la présence du réalisateur et de spécialistes sur les lieux du tournage à la découverte du Backes, des cantons de l´Est et de leur histoire ! Attention les places sont limitées !

+ Un dessin original

pour 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

3
DISPONIBLES

Ici, on ne saurait faire plus pour te remercier! Tu auras :

·Ton nom au générique

·L´affiche du film signée

·Ma BD dédicacée

·Un ticket pour l´avant-première

·Une journée historique sur les lieux du tournage avec moi et des spécialistes

·Un dessin original lié à l'univers du film.

Merci infiniment!