3276
Maud B. H. Soylé
Scénographe

La forêt amazonienne, les fleuves boueux et les pluies tropicales de la Guyane sont mes premiers souvenirs de vie.

Ma création est née de cette relation très intense avec la nature, la vie et la matière. Je m’exprimais par le dessin, la

peinture, la photo, la sculpture, la danse et des installations plastiques jusqu’à une rencontre décisive avec les arts-vivants et

la scénographie.

Cette discipline à la croisée des arts, est pour moi, le métier de la rencontre et de la relation. L’art de trouver la juste

place de chaque élément et énergie (mouvement, espace, lumière, son, matière) dans le temps et l’espace de la

représentation. J’appréhende chaque scénographie comme un espace rhizome, ouvert, régit par la dynamique de la relation

où la place juste est alors en constante quête d’équilibre et en mouvement. Je retrouve, dans mon approche de ce métier,

de nombreux liens avec la pensée d’ Edouard Glissant sur la créolité, telle qu’il l’a développe dans «Tout-monde» et

l’ouvrage collectif «Eloge de la Créolité».

A l’obtention de mon diplôme en 2010 (après deux ans aux Beaux-Arts de Lyon, quatre ans de spécialisation

scénographie aux Arts Décoratifs de Paris, une formation à l’éclairage scénique en Haïti puis au Juillard Art School de New-

York et diverses expériences en Métropole, à New York, en Haïti, à Cuba et au Sénégal), je décide de retourner en Caraïbes

pour poursuivre mes recherches.

J’y développe une esthétique issue du «système D», où la matière première ou de récupération est largement retravaillée

par des techniques et savoir-faire afin de la sublimer ou de la transfigurer. Loin d’évoquer une scénographie «pauvre», les espaces

qui en résultent sont visuellement chargés de la force humaine et mentale nécessaire à ces transformations. Outre ces

recherches, la pluridisciplinarité, la matière textile et ses symboliques, la scénographie comme point de départ des créations

et l’éthique des projets, restent des traits marqués de mon écriture scénique.

Cette vision dépassant le champ de la scénographie, je me suis aperçue, dès mes premiers projets, que ma

démarche était celle d’une scénographe-metteure en scène. Je conçois, écris, porte administrativement, coordonne et dirige

artistiquement, tout ou partie de mes créations (cf. ci-dessous et CV). Afin de développer ces recherches et d’accompagner

l’ensemble des phases de production, création et diffusion des œuvres, je décide de fonder la Compagnie Le lieu des

Mondes dont je prends la direction artistique et technique en 2012.

Crédit photo - Steeve Cazaux