2990
Karine Pedurand
Com├ędien

Karine Pedurand est une jeune comédienne originaire de Guadeloupe.
Après une carrière dans la communication de l'événementiel, Karine fait sa première rencontre avec le théâtre en 2005 suite à un stage dirigé par Antonio Diaz Florian, directeur du Théâtre de l'Épée de Bois à Paris. Dès lors, l'envie de théâtre ne cessera de grandir.
L'année d'après, c'est le comédien et metteur en scène guadeloupéen Alain Verspan qui la convainc de libérer cette envie en jouant "Télumée", l'héroïne du chef d'oeuvre de Simone Swartz-Bart, "Pluie et vent sur Télumée Miracle". Cette fois, un véritable déclic se produit. Karine sait que son avenir se déroulera désormais sur des plateaux de théâtre et de cinéma.
En 2007, Karine tente l'expérience télévisuelle en tant qu'animatrice. Le succès du "Fun Tour Guadeloupe", l'émission qu'elle présentera, est immédiat. L'aventure télé se poursuivra jusqu'en 2010 avec "Woulé Pa Jé", un autre programme court qu'elle présentera en accès prime et diffusé sur les premières chaines de télévision de Guadeloupe, Martinique et Guyane.
Consciente de son potentiel, Karine cherche désormais à progresser. La formation devient indispensable. En 2008, Karine effectue un séjour de quelques mois dans une école new-yorkaise pour mettre le pied à l'étrier. Commence alors, une première phase de l'apprentissage du métier de comédienne. À la rentrée 2010, Karine intègre le Conservatoire National d'Art Dramatique de Bobigny. Elle y poursuivra un cursus de deux ans.
Sur les planches, c'est le metteur en scène Antoine Leonard Maestrati qui, en 2009, lui donnera ensuite son premier "cours de pro" en lui offrant "Nini/Jimi", son premier rôle important au théâtre, dans "Conte à Mourir Debout" de l'auteur guadeloupéen Frantz Succab. Une pièce qui connait un franc succès en Guadeloupe, en Martinique ainsi qu'en métropole.
En 2012, Karine Pedurand est diplômée du Conservatoire National d'Art Dramatique Jean Wiener de Bobigny. De cette nouvelle expérience est née la Compagnie KAMMA. L’expérience du jeu, de la scène, sa nourriture d’actrice, Karine continue de la trouver à travers les projets de la compagnie, dont « Médée-Kali » de Laurent Gaudé, mis en scène par Margherita Bertoli, mais aussi grâce aux rencontres et projets effectués « hors KAMMA », avec d’autres auteurs, metteurs en scène et réalisateurs.