nicolas.png
Nicolas Rochette
R├ęgisseur

Nicolas Rochette. Il est né à Lyon qui est une ville bien nulle, en l'an de grâce 1990. Après plusieurs années de pérégrinations aixoises, il a décidé que Marseille en revanche c'était la seule ville qui valait vraiment le coup dans ce pays même si Paris c'est pas si nul. Initialement il vient du théâtre : écriture, jeu, mise en scène, lumière. Mais, quand il finit ses années de formations, en 2015, il fonde un groupe de musique dans lequel il slame ses textes : TRACE. Un E.P. sort, produit par TANDEM, scène Musiques Actuelles. TRACE bosse en collectif, sur des musiques improvisés électro-acoustique. Ensuite il rejoint la cie Hesperos (Marseille) en 2016. Il y est comédien sur des créations de textes contemporains du metteur en scène de la cie, puis lui-même auteur et metteur en scène en 2018 avec "le Condor". Avec Hesperos il joue à lyon (lavoir public), paris (théâtre de ménilmontant), en normandie (théâtre de oustréam), toulon, marseille, etc. Il bosse aussi sur une adaptation théâtrale d'un roman de science-fiction, la Horde du Contrevent, avec la cie la Déferlante (Marseille). Il écrit et met en scène un spectacle jeune public autour des dessins-animés avec les Vagues à Bonds (Aix-en-Provence). En 2016/2017 il est comédien sur un projet international à Chypre (United the Mediterranean Sea) avec 5 comédiens venus du Maroc, d'Espagne, d'Egypte, de Turquie et de Chypre. Il donne des ateliers auprès d'amateurs d'Aix-en-Provence sur les écritures de plateau, travaille depuis deux ans avec des lycéens des quartiers nord de Marseille,

Parallèlement à tout ceci pour poser son égo et gagner plus d'argent il appuie sur des petits boutons pour éclairer les artistes. Il est créateur lumière pour la cie Hesperos, les Vagues à Bonds, travaille en régie lumière avec le CDN de Sartrouville à Avignon, le festival Caressez le Potager à Marseille, etc. Il bosse avec la cie Hums depuis l'automne 2017 et c'est plutôt sympa même si ça manque encore un peu de rhum.

Voilà :)

Et il hait les bios tapés par les mecs qui en sont l'objet.