7.jpg
Thibault Pasquier
Metteur en scène et comédien

Après un bac scientifique et une option théâtre au collège Monchapet (DIJON), il intègre à la fois : Le CRR de Chalon-sur-Saône (Où il travaille pendant deux ans dans les trois cycles de niveau du conservatoire), un DUT de Logistique international et parallèlement, il joue dans Le moche de Marius Von Mayenburg, pour la Cie Théâtre à Cran au Théâtre Grain de Sel (tournée 2011/2012 : Saône et Loire et Bourgogne), Jean Jacques Parquier.

A l’ERAC (Ecole Nationale Cannes Marseille), il suit l’enseignement d’Alain Zaepffel, Aurélien Desclozeaux, Michel Corvin et Jean-Pierre Ringaert. Il travaille avec Richard Sammut, Christian Esnay, Agnès Régolo, Célie Pauthe, Jean-François Peyret, Judith Depaule, Laurent Gutmann, Catherine Germain. Il joue dans Ode à la ligne mis en espace par Bertrand Bossard pour le 104.

Il profite du cadre de l’école pour réaliser un court métrage, une pièce à partir de l’écriture de plateau ainsi que plusieurs performances. Il réunira ces créations sous le nom de rev-olt in progress car elles brassent le même thème à savoir la révolte sensible face à l’aliénation médiatique.

En dernière année, il joue dans Nous habiterons Detroit de Sarah Berthiaume, mes Julien Gosselin à Montévidéo / Marseille et Montréal Usine C. Il lit La

république de Platon, adaptation et traduction A. Badiou au Festival d’Avignon 2015 dans le In, sous la direction de D. Galas, G. Ingold, Valérie Dréville.

Depuis sa sortie d’école il a intégré la Compagnie Vol-Plané. Sous la direction d’Alexis Moati et Pierre Laneyrie, il créé au théâtre national de la Criée à Marseille, une adaptation du Misanthrope de Molière où il joue Alceste, Février 2016.

Il continue de se former régulièrement avec Michael Corbridge de la Royal Shakespeare Company à ARTA (Paris) où il monte en Juillet 2017 Périclès de W.Shakespeare à Cartoucherie où il joue Périclès.

Septembre 2017, Festival Mondial de la Marionnette de Charlevilles-Mezière pour Passager Clandestin, un spectacle de Marionette monté par la compagnie Arketal.

Il prépare avec Vol Plané une adaptation en 2018 du film A bout de Course de Sylvain Lumet, crée à la Scène nationale du Merlan (Marseille) et à l’Espace des arts de Chalon-sur-Saône.

Janvier 2018, Il est dirigé par Julien Gosselin dans 1993 de Aurélien Béllanger au T2G (Paris). Dates à venir : Hambourg, Athène, Vidy-Lausanne, Montpellier.