Bénédicte.png
Bénédicte NÉCAILLE
Metteuse en scène

Musicienne, formée à la régie générale à l’École du Théâtre national de Strasbourg (TNS) parallèlement à un travail de maîtrise en Études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle sur l’avènement de la fonction de metteur en scène au début du XXe siècle, Bénédicte Nécaille s’intéresse à la direction d’opéra et intègre la première promotion de l’Opera Management Course organisée par Opera Europa.

Sa rencontre avec Klaus Michael Grüber a été fondatrice. C’est auprès de lui, et de Luc Bondy, qu’elle débute en assistanat mise en scène et régie de production dans leurs mises en scène d’opéra. Elle peaufine autant sa sensibilité que sa connaissance du plateau en qualité de directrice technique auprès d’autres grandes personnalités telles que Yannis Kokkos, Robert Wilson, Gilbert Deflo, David McVickar, André Engel, Denis Podalydès, Jacques Osinski… Ces multiples expériences lui offrent l’opportunité d’être familière de prestigieux théâtres, notamment Covent Garden, le Théâtre Royal de la Monnaie, le Théâtre du Châtelet, le Théâtre des Champs-Élysées, les Bouffes du Nord, le Festival d’Aix-en-Provence… Elle est aujourd’hui directrice du Théâtre du Vieux-Colombier, la deuxième salle de la Comédie-Française. Forte des nombreuses collaborations qui lui ont permis de maîtriser intimement le processus de création, elle a récemment été collaboratrice artistique d’Ivan Morane sur La Chute d’Albert Camus, assurant le travail de direction d’acteur pour une nouvelle version du spectacle qui a été présenté en 2017 au Théâtre du Lucernaire (70 représentations) puis au Théâtre de l’Atelier dans le cadre du cycle « À haute voix ». Attachée aux filiations théâtrales et ouverte aux compagnonnages artistiques, elle a retrouvé Ivan Morane au Théâtre du Lucernaire pour la création du Pavé dans la Marne interprété par Jean-Paul Farré. Elle est actuellement en train d’écrire à la demande de ce dernier une adaptation du Roi Lear de Shakespeare et prépare sa première mise en scène Le Sourire au pied de l’échelle d’après Henry Miller interprété par Denis Lavant, pour janvier 2019. Elle a ensuite le projet de mettre en scène Antigone d’Henry Bauchau dont elle a écrit l’adaptation pour la scène.