Insta Laure.jpg
Laure Marion
Metteuse en scène

Elle commence le théâtre à l’âge de neuf ans, alors qu’elle habite encore au Brésil. Revenue en France, elle intègre le cursus professionnel du Cours Florent de 2012 à 2015. Lors des travaux de fin d’études, elle tient notamment les premiers rôles féminins dans Visage de Feu de Mayenburg, mis en scène par Guillaume Millochau et dans Pourquoi j’ai tué Mick Jagger, création de Fanny Lavaud.

Depuis sa sortie du Cours Florent, on la voit dans Clôture de l’amour de Pascal Rambert, mis en scène par Léo Barcet, qui se joue au Festival A Contre Sens (prix d’interprétation), puis au Festival International de Théâtre Universitaire d’Agadir (prix d’interprétation féminine), au Festival International des Arts du Spectacle à Tanger, à la Maison des Arts de Bordeaux et à l’Institut Supérieur des Beaux- Arts de Sousse en Tunisie.

Laure joue également dans Se Souvenir de toi de Clémentine Lorieux au Théâtre de la Jonquière, dans Tu dis que tu aimes les fleurs, création d’Emma Bernard au Théâtre de la Bastille, et dans Abandon, carte blanche orchestrée par Léo Barcet et présentée au T2G (CDN de Gennevilliers).
En 2018, elle joue dans Branlette, création de Quentin Parez au Théâtre de l’Opprimé et dans la nouvelle création de Clémentine Lorieux, s’intitulant Dis- moi, comment Dieu choisit-il les prières qu’il n’exaucera pas ?
Parallèlement, elle étudie à la Sorbonne Nouvelle où elle est actuellement
en 2e année de Master Théâtre en Création sous la direction de Joseph Danan. Son mémoire de Master 1, obtenu avec mention très bien, s’intitule
« MONSTRES : la défaite de l’amour dans les dramaturgies féminines contemporaines » et porte sur les œuvres d’Alexandra Badea, Sarah Kane
et Angélica Liddell. Pour le Master 2 qui allie recherche et pratique, Laure travaille sur les notions de collectif et collectivité et réalise un projet de mise en scène en partenariat avec La Villette, qui sera y joué en septembre 2018.
En plus du Collectif LOUVES/ qu’elle a fondé, elle fait partie de la Compagnie Des Paillettes et puis c’est tout, de la Compagnie Le Lion sous la lune, de la Compagnie M’Amuse et du Collectif La Portée.