pascal-barbier.jpg
Pascal Barbier
Producteur

Inspirateur et fondateur d’A TRAVERS LE MIROIR, Pascal Barbier, comédien de formation a eu l’opportunité pendant plus d’une dizaine d’années, d’étudier et interpréter des textes du répertoire classique et contemporain. En 2003, alors installé à New York il s’attèle à l’écriture de nouvelles relatant ses pérégrinations avec dérision et second degré.

De retour en France en 2004, Pascal écrit une fiction de long-métrage. En 2007, il écrit Ego, court-métrage diffusé et distribué, qui sera produit avec le concours d’Affreux, Sales & Méchants et sera réalisé en peu de temps. S’en suivront deux autres courts-métrages : 1968 by Mattel Inc. et Entre-Deux.

Fin 2008, en une période de quinze jours, il coréalise le long-métrage Envers & Contre Soi et se retrouve alors confronté aux problématiques de la production cinématographique. Il en apprend les rouages et les spécificités, avec le soutien de producteurs devenus proches au fil de ses nombreuses collaborations. Fin 2009, face à la difficulté de faire vivre le film et aux enjeux financiers et humains que cela entraine, Pascal prend la décision de créer sa propre société de production A TRAVERS LE MIROIR. Conscient de l’engagement et de la responsabilité qui en découle, il aime à se répéter cette phrase de John Cassavetes « On n’a peur de rien ni de personne quand on veut faire un film ! ».

En 2015, il réalise et produit le film documentaire L’Homme Tango, portrait du danseur de tango argentin Jorge Rodriguez, qui devient alors le premier volet de sa série documentaire Portraits d’Homme. En 2016 il produit le court-métrage de Mélanie Laleu, Noyade Interdite, qui cumule à l’heure actuelle, 42 sélections en festival, 11 prix et fait partie de la sélection officielle pour le meilleur court-métrage des Césars 2018.

Fort de son parcours et de sa détermination, entouré d’amis fidèles, il s’applique, avec une intégrité et un engagement restés intacts, à accompagner les projets dès les premières étapes d’écriture jusqu’à leur post-production afin de mener chacun d’entre eux au-devant du public. Toujours, en veillant à respecter son envie d’origine.