UNADJUSTEDNONRAW_thumb_b0e.jpg
Jos├ęphine Ambroselli
Pianiste

Depuis son piano, Joséphine guide le Peintre et la Muse dans leur cheminement l'un vers l'autre.

Joséphine est à l'origine du projet "Le travail du peintre".

Remportant à quinze ans son premier prix en Autriche, il n’est pas étonnant que la formation de Joséphine Ambroselli Brault soit internationale : Leipzig, Bruxelles, Cologne et le CNSM de Paris, de belles écoles et des professeurs marquants dont Jean-Claude Vanden Eynden et Anne Le Bozec.

Elle s’investit dans de nombreuses formations de chambre, mais en particulier dans le duo pétillant qu’elle forme avec la soprano Marie Perbost. Ensemble, elles remportent le Premier Prix de Duo Chant-Piano au concours international Nadia et Lili Boulanger en 2015.

Chambriste dans l’âme, elle entretient néanmoins sa carrière de soliste et joue à Paris (Salle Gaveau) sous la direction de Martin Lebel, en République Tchèque avec l’Orchestre Symphonique de Karlovy Vary, avec l’Orchestre de Chambre de Toulouse.

Amoureuse de rencontres entre les arts, Joséphine créé ses propres spectacles : elle crée en 2011 son premier spectacle, « Fugue en fuite – Heading Headlong », réinterprétation dansée et filmée de la polyphonie de Bach, puis 2014 voit naître « Le ciel était trop bleu », un roman musical librement inspiré du roman Une vie de Guy de Maupassant.

2018 apportera ce nouveau projet : "Le travail du peintre".