Daniela Molina Castro.png
Daniela Molina Castro
Comédienne

J’ai grandi au Chili. À 7 ans je suis mon premier cours de théâtre en prévenant le professeur que je ne salirai pas ma robe. Quelques années plus tard, je rentre à l’Université du Chili pour devenir comédienne. Pendant 4 ans, j’ai rencontré Artaud, Brecht, Tchekhov, et depuis ce jour je n’a pas arrêté de salir mes robes... Au Chili je joue dans de multiples pièces avec plusieurs metteurs en scène comme Adel Hakim (Théâtre des Quartiers d’Ivry). J’ai participé à la fondation de la cie Lafamiliateatro, qui est devenue ma première famille artistique. À présent, elle organise le festival Santiago OFF. En 2006 je pars en Bolivie pour travailler plusieurs mois avec le Teatro de los Andes, à l’époque dirigé par Cesar Brie. De retour au Chili, je rencontre la Cie française Pantheatre qui m’ouvre un nouveau chemin. Je découvre Paris et le chemin de la voix grâce à une bourse du gouvernement chilien. Je décide de partir vivre en France en 2011. La voix est devenue ma passion et mon travail. Je termine ma formation officielle de professeur de technique vocale Roy Hart. Prendre ses valises et partir loin c’est quelque chose, mais la

perspective de la distance m’a fait rencontrer ma parole d’artiste. En France, j’écris deux pièces de théâtre L’autri-chienne -une pièce sur l’immigration en France- puis Animitas – qui se joue dans le désert d’Atacama pendant la dictature de Pinochet -, toutes les deux mises en scène par Enrique Pardo, directeur de Panthéâtre. En 2014 ma pièce Cuervos est sélectionnée par Women Playwright International et elle a été jouée en Afrique du sud. En 2015 j’ai joué dans le spectacle M.U.R.S de La Fura Dels Baus à La Villette. Actuellement, je réalise un Master en Etudes Théâtrales à La Sorbonne - Paris III, avec comme sujet de mémoire la place de l’exploration vocale dans la formation des comédiens. En 2016, j’ai animé plusieurs stages de voix au Chili. Finalement, la rencontre avec Camille m’était évidente ; la subtilité de son écriture et sa sensibilité m’ont tout de suite touchées.