Julie.jpg
Julie Boillot-Savarin
Scénographe

Formée à la conception théâtrale (Ensatt) et au design d’espace (Ensba), Julie Boillot-Savarin crée des architectures éphémères et des dispositifs évolutifs inscrits dans les champs scéniques, culturels ou urbains. Elle appréhende la scénographie comme espace physique mais également comme outil, augmentable par des collaborations multiples, applicable à des situations renouvelées et à des contextes variables. Elle mène depuis 2011 des projets pluridisciplinaires avec wos/ agence des hypothèses. Parallèlement à son activité plasticienne, Julie Boillot-Savarin poursuit son travail théâtral à travers différentes collaborations, de la rue à la scène de concert. La scénographie, envisagée comme espace fictionnel, se construit à partir du glanage et de l’appropriation de bribes quotidiennes et culturelles. En se composant par fragments et en aménageant des marges, elle laisse place à l’inattendu et à des interprétations libres. En duo avec Chloé Dumas, elle scénographie Le Retour d’Harold Pinter mis en scène par Jean Philippe Albizzati ; Angoisse Cosmique, où le jour où Brad Pitt fut pris de paranoïa de Christian Lollike, mis en scène par Simon Deletang ; Non rééducable, mémorandum théâtral à propos d’Anna Politovskaïa, de Stefano Massini, mis en scène par Thierry Bordereau, avec la Cie Locus Solus. En 2012, elle conçoit et construit un carousel ambulant pour la Cie Nue comme l’oeil. Récemment, elle oriente ses recherches vers le mapping-vidéo à l’occasion de Nuit Transfigurée, une création audiovisuelle de l’Ensemble Orfeo 21. Marianne sur un fil est sa première collaboration avec Noémie Fargier.