Festival Merci La Vie #4

Il y maintenant 3 ans, l’association Les Petits Plaisirs avait fait appel à proarti pour financer le lancement du festival Merci La Vie. Nous sommes ravis d’annoncer que cette année, du 26 février au 3 mars, a lieu la 4ème édition du festival à Biarritz. L’occasion pour nous de poser quelques questions aux membres de l’association pour revenir sur leur expérience et savoir à quoi nous attendre.

- Quel est votre retour sur votre expérience de collecte ?

La collecte mise en place en 2016 pour notre premier festival Merci la vie ! a été une bonne chose pour nous lancer. Pour dire que puisqu'on avait lancé cette collecte, on ne pouvait plus reculer. Ce festival est toujours un grand pari, un budget de 25 000 euros environ. En plus d'un prêt personnel, cette collecte a permis de financer ce festival. Et aussi de permettre à des personnes de nous soutenir même s'ils étaient loin de Biarritz.

La collecte demande cependant beaucoup d'énergie et de renouveler les manières de communiquer et cela peut être chronophage. Nous aurions aimé atteindre un cercle plus large, mais cela demande de vraies compétences et du temps.

 

- Pouvez-vous écrire un petit message sur ce que votre collecte vous a concrètement permis de réaliser ?

Concrètement, avec cette collecte de 6 000 euros, nous avons pu payer toute la technique : location de matériel et salaires des techniciens qui étaient nombreux car accueillir la pièce Réparer les vivants durant la première édition était un énorme projet.

 

- La quatrième édition du festival commence aujourd'hui, à quoi le public peut-il s’attendre ?

Aujourd'hui nous sommes à J-2 de la 4ème édition et nous adorons cette édition (en fait on les aime toutes, mais cette année elle est vraiment bien).

Nous croyons que, encore cette année, les absents rateront quelque chose et que les présents enrichiront ce festival qui nous offre tant de beaux moments et souvenirs.

Le fil rouge est Le point de vue. Et nous accueillons des créations mais aussi des spectacles confirmés comme les 2 spectacles d'Audrey Vernon. Avec Audrey, on réfléchit sur notre monde le sourire aux lèvres. Comment épouser un milliardaire explique bien des choses sur comment tourne le monde. Et de plus Audrey Vernon passe la main à une nouvelle comédienne d'ici à quelques semaines, nous sommes donc très heureux qu'elle ait accepté de venir jouer dans notre petit festival l'une de ses dernières représentations. Quant à Chagrin d'amour, c'est un spectacle moins connu mais qu'à titre personnel j'adore ! On y mélange des auteurs, des références littéraires de manière très accessible, la mise en scène de Vincent Dedienne est idéale, et c'est vraiment un spectacle qui correspond à l'ADN de notre festival : l'excellence populaire.

Comme à notre habitude nous mettons en lumière la chanson française et pour la première fois c'est une CHANTEUSE, en la personne de Lucrèce Sassella qui, accompagnée de Céline Ollivier, interprète des chansons écrites spécialement pour elle par, entres autres, Kent, Barbara Carlotti, Antoine Sahler, Thomas de Pourquery... d'après le livre d'Edouard Levé "Autoportrait". Et comme on aime bien les soirées en 2 parties, Jean Mouchès et Alain Sourigues nous donneront des temps de fou rires grâce à L'atelier de réparation de chansons (rien que le titre fait sourire).

Puis nous accueillons la nouvelle création d'une grande compagnie de Biarritz, le Théâtre des Chimères, qui nous propose un point de vue sur Antigone avec Antigone, à corps perdus, qui est une est une belle réflexion sur l'engagement, les convictions.

- Un dernier mot ?

Enfin, nous sommes très heureux de présenter notre "bébé", notre production qui est le fruit d'un long compagnonnage avec l'écrivaine Maryam Madjidi, Goncourt du 1er roman en 2017 avec Marx et la poupée. Nous proposons de découvrir ce texte merveilleux en voix, musique et Langue des signes.  C'est une production maison. 3 merveilleuses artistes sur scène. C'est un spectacle qui est à la fois créé et en constante évolution. C'était au départ une lecture, et cela est devenu un texte dit, par Elsa Rozenknop, qui, entourée de Aude Jarry en LSF et Clotilde Lebrun en multi-instruments, nous offre un OSNI (Objet de spectacle non identifié). Ce spectacle sera présenté à Avignon en juillet. Peut-être que nous aurons alors encore besoin de proarti !

 

Infos et réservation : www.les-petits-plaisirs.com/

Partagez

Newsletter

Recevez toutes nos actualités en vous inscrivant à notre newsletter !
Inscription à la newsletter